25 avril 2013

Megaman 1

J'avais pratiquement joué à tous les Megaman sur nes, mais étrangement jamais au premier !
J'ai donc décidé de corriger cette erreur pour voir d’où la série était partie.

Les bases sont déjà là

Et bien globalement, tout ce qui a fait le charme de la série est bien la : un bon jeu de plateforme avec le petit robot bleu, qui s'en va botter le fesses du docteur Willy et de ses robots. On peut choisir l'ordre dans lequel on effectue les niveaux, et on reçoit bien évidement l'arme du boss après l'avoir vaincu. Les musiques donnent le ton pour le reste de la série : elles sont excellentes et rythmées.

Par contre le jeu souffre de nombreux défauts de jeunesse, notamment techniques : dès qu'il y a un peu trop d'éléments en mouvement à l'écran on a le droit à de bonnes saccades. Il existe une arme qui permet de créer des plateformes, mais l'affichage clignote tellement que je n'ai pas compris à quoi elle servait au départ, j'ai cru à un glitch.

Au niveau des bugs, je ne commenterai pas, je préfère vous laisser vous faire votre propre avis en regardent le tool assisted speed run :)

Parlons un peu de la difficulté

Le jeu est assez court, mais vraiment difficile, certains passages sont une vrai torture ! Mentions spéciale pour 2 passages en particulier :

Tout d'abord le niveau de Guts Man. Dans le début du niveau, il faut se déplacer de plateforme mobile en plateforme mobile pour franchir un précipice. Bon, déjà c'est vicieux, mais ici impossible de prendre son temps, puisque les plateformes se désactivent à intervalle régulier vous obligeant à sauter en rythme. Cerise sur le gâteau, les plateformes font un bruit ignoble et le son couvre complètement la musique, dans une sorte de bouillie auditive pendant toute la scène.

Deuxième passage cauchemardesque, le boss du premier Stage de Dr Willy. Alors au début tout se passe bien, le niveau est plutôt simple... Mais une fois arrivé au boss, c'est une autre histoire : ce dernier ne va faire qu'une chose : se décomposer en petits blocs pour aller d'un coté à l'autre de la salle. Pendant ce temps il est invulnérable et il faudra éviter les éléments qui se déplacent selon dans un ordre prévisible certes, mais difficile à éviter. Une fois le transfert terminé, son oeil apparaît, vous laissant la chance de le toucher une fois.

Pour le vaincre, il suffit de répéter la séquence 7 fois si vous ne le ratez jamais et que vous utilisez l'arme à laquelle il est vulnérable. J'ai malheureusement abandonné ici, n'ayant pas le courage d'apprendre par coeur le pattern...

Parlons en un peu plus en fait

Mis à part ces 2 passages, le jeu est rempli de petites douceurs, les couloirs avant les boss ne sont pas des lieux de repos avant le combat final comme dans les suites... ils sont rempli de pièges et d’ennemis, histoire de vous enlever les précieux points de vies dont vous aurez besoin pour le combat. J'ai particulièrement aimé ce couloir qui comporte une échelle pour accéder au boss, et en cas d'erreur, on retombe 3 étages en dessous, du bonheur !

On peut aussi parler des pics mortels qui le sont vraiment. Dans les suites, on peut marcher dessus après avoir été touché, le personnage est invulnérable un court instant, mais pas ici, non. Dans Megaman 1, quand un ennemi vous fait tomber dans les pics c'est la mort ! Ça n'a l'air de rien, mais ça relève un peu plus la difficulté déjà pas mal épicée.

Ah oui, j'ai l'air d'en dire beaucoup de mal, mais c'est un Megaman, et donc ça reste un bon jeu :)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.