9 avril 2013

Bioshock infinite : explications sur la fin du jeu

Bon, ça y est : j'ai lu tous les articles que j'ai trouvé, j'ai lu des forums, le wiki de bioshock, tous les enregistrements audio du jeu, j'ai rejoué au jeu dans son intégralité et j'ai revisionné la fin plusieurs fois...

Cette fois je pense que j'ai réussi à mettre mes idées au clair. Le scénario de Bioshock Infinite est assez complexe, et présente malheureusement quelques trous qui rendent l’interprétation du jeu volontairement ambiguë.  C'est pour cela qu'il existe beaucoup de débats et d'interprétation contradictoires sur l'histoire. Il y a également des points paraissant compliqués, mais qui sont en réalité simplement expliqué par un enregistrement audio bien caché.

Bref, tout ça donne un jeu qui a bien fait réfléchir les joueurs ces derniers jours !
Dans cet article, je vous propose de découvrir mes propres conclusions sur l'histoire et la fin de ce jeu.

Edit : Si vous n'en avez pas assez après avoir lu cet article, vous pouvez trouver d'autres infos dans cet article : Bioshock infinite : réponses aux questions fréquentes

Vous vous en doutez : c'est 100% spoiler après cette ligne !

Commençons pas récapituler l'histoire

La naissance de Comstock

En 1890, un jeune soldat du nom de Booker Dewitt participe à la bataille de Wounded Knee, impliquant le massacre de centaines d'indiens sans défense. Choqué par cette bataille, Booker décide de participer à une cérémonie du baptême afin d'absoudre ses fautes et de commencer une nouvelle vie. Il choisira comme nouveau nom Zachary Hale Comstock.

Il commence alors une nouvelle vie et devient un homme riche et important. Il rencontra ainsi une jeune physicienne du nom de Rosalind Lutèce. Cette dernière a découvert l'existence d'univers parallèles et a réussi à établir brièvement un contact avec Robert Lutèce, une version alternative d'elle même réalisant une expérience identique dans l'un de ces univers. Poussée par Comstock, elle va finalement réussir à mettre au point une technologie permettant d'ouvrir des failles entre ces univers.

Comstock utilisa cette technologie pour observer les failles, et il eut ainsi une vision : une cité volante dont il serait le maitre. Il orienta alors les travaux de Rosalind dans cette direction, et, avec le soutient du gouvernement Américain, elle réussit finalement à mettre au point une technologie capable de faire flotter une des matériaux dans les airs. Ainsi naquit Columbia, une immense ville volante, disposant de technologies de pointes, et gouvernée par le père Comstock, considéré comme un prophète.

L’ascension de Columbia

Dans un premier temps, cette cité fut le symbole de la domination mondiale Américaine, elle voyagea aux 4 coins du monde pour être admirée de tous. Les industriels de Columbia, notamment Jeremiah Fink, ont également exploité les failles pour s'inspirer d'inventions inconnues dans cet univers, et ainsi disposer d'une avance technologique considérable sur le reste du monde.

Puis, Comstock décida de prendre part à la révolte des boxers en 1901, mettant fin au conflit et réduisant Pékin en cendre. Le gouvernement Américain ne cautionna par cette attaque, et Comstock vit cela comme une trahison et décida de se séparer des Etats-unis. La cité se replia alors sur elle même et se fit oublier du reste du monde. Comstock voyait désormais Columbia comme une nouvelle arche de noé, destinée à réduire en centre le reste du monde : la "Sodome inférieure".

Entre temps, les voyages de Comstock à travers les failles avaient fortement dégradés son état physique, le rendant stérile et lui provoquant un vieillissement accéléré. Obsédé par l'idée d'avoir une descendance afin de poursuivre son oeuvre, il eu alors l'idée de voler la progéniture d'une version de lui même dans une réalité alternative.

L'enlèvement d'Elizabeth

C'est là qu'entre en scène le Booker que l'on incarne dans le jeu. Ce dernier a refusé la baptême après le massacre de Wounded Knee, et a décidé de vivre avec son passé. Il s'est marié, et sa femme est morte en donnant naissance leur fille : Anna. Booker, qui n'a décidément pas de chance dans la vie, tombe dans l'alcoolisme et le jeu au point de s'endetter fortement.

Il va alors être contacté par un mystérieux personnage : Robert Lutèce, qui lui propose d'effacer sa dette en échange de son enfant. Il finira par accepter à contre cœur, mais regrettera aussitôt sa décision : en courant pour récupérer sa fille, il verra alors Comstock et Robert traverser une faille et apercevra Rosalind de l'autre coté. Booker essaye de récupérer sa fille mais n'y parvient pas, la faille se refermant in-extremis, coupant le petit doigt de Anna.

Comstock nomma cet enfant Elizabeth, et l'éleva comme l'enfant divin du prophète dans le but de devenir son héritière. En grandissant, on découvrit qu'Elizabeth était dotée de capacités surprenantes et qu'elle était capable d'ouvrir les failles utiliser sans machine. Rosalind Lutèce pense que ces pouvoirs lui son apparu le jour de son enlèvement, quand un morceau d'elle même est resté dans l'autre univers. Robert Lutèce vivant désormais dans la même dimension que sa "soeur", il découvrit quel avenir Comstock destinait à Elizabeth, et il convint sa soeur que l'enfant devait être rendu à son monde original.

Comstock apprit les plans des jumeaux, et décida alors de se débarrasser d'eux. Il fit saboter leur machine, mais cela eut un effet inattendu : les lutèces étaient devenus capables de se déplacer dans le temps et l'espace à leur guise. Ils décidèrent de rétablir l'équilibre du monde, et c'est ainsi qu'ils amenèrent Booker Dewitt dans la cité de Columbia pour l'aider à récupérer sa fille.
Le jeu commence à ce moment là, et l'on incarne un Booker un peu perdu, le voyage entre les univers lui ayant perturbé ses souvenirs.

bioshock-attaque

Les univers parallèles

Petite digression : le cycle des princes d'Ambre

J'ai particulièrement aimé le thème des univers parallèles, c'est un peu classique mais toujours passionnant. Personnellement j'ai réfléchi sur les univers parallèles en lisant la série de livres "le cycle des princes d'ambre" que je vous recommande chaudement au passage.
Dans l'univers des princes d'Ambre, il existe une infinité d'univers, comprenez pas là que TOUT est possible, cela va d'une différence infime entre 2 mondes (il y a une fleur de plus dans un champ), à un univers complètement différent (le monde est peuplé d'êtres gazeux, pourquoi pas), en passant pas des différences significatives (le ciel est bleu dans un monde et rose dans l'autre).

Dans Bioshock Infinite, on n'est pas certain que les univers soient complètement infinis, car on nous apprend qu'il existe des constantes, des éléments qui sont présent quel que soit l'univers : un homme, un phare, une ville (oui ça reste hyper vague...). Les Lutèces font d'ailleurs sans arrêt des tests pour essayer de déterminer quels sont les constantes : la pièce, le collier, il ne rame pas...

Une infinité de mondes

arbre

Au départ, j'ai pensé que les mondes parallèles de Bioshock fonctionnaient de la même façon que dans Ambre. En réalité c'est assez proche, mis à part la création des univers.

Si on en croit Elizabeth à la fin du jeu et que l'on veut que la fin soit cohérente, il faut plus voir les univers parallèles comme un arbre, dans lequel chaque décision créerait un nouvel univers (voir mon graphique pourri à coté). Par exemple le choix de Booker de se faire baptiser ou non a créé deux univers possibles, l'un dans lequel il accepte, et l'autre ou il refuse.

Seulement ça ne s'arrête pas là, il n'existe pas seulement 2 mondes parallèles, mais des millions (ou peut être même une infinité). Il existe donc une infinité de mondes dans lequel il y a un Comstock comme l'explique Elizabeth.

Pour compliquer le tout, il faut aussi prendre en compte le fait que plusieurs Bookers se rendent à la cérémonie du baptême, et chacun d'entre eux doit faire le choix. Mais nous reviendrons sur ce point plus tard !

On ne parle pas de 122 voyages dans le temps

J'ai lu beaucoup d'articles ou il était question du nombre 122, et je suis d'accord, il y a quelques indices qui concordes notamment la scène ou les Luthèces nous demandent de choisir pile ou face. Ensuite ils tracent la 123e barre sur l'ardoise. Cela voudrait indiquer que nous sommes le 123e Booker que les Luthèces envoient pour tenter de sauver Elizabeth.

Certaines théorique que j'ai lu disent qu'après avoir échoué, on revient dans la passé pour recommencer à nouveau. Sur ce point je ne suis pas d'accord, il n'y pas de retour dans le passé, mais bien des univers parallèles. Les Luthèces sont capable d'exister en tout lieu et en tout temps, ils utilisent à chaque fois un nouveau Booker tiré d'un nouvel univers parallèle qu'ils envoient dans une nouvelle version de Columbia. Après tout il existe une infinité de monde ou Booker Dewitt a donné sa fille et une infinité de monde ou Comstock dirige Columbia.

Toutes ces "expériences" se déroulent simultanément, en parallèle. La preuve en est faite lorsque l'on change de dimension dans la mission ou nous tentons de ramener les armes à l'armurier Chen Lin : Booker et Elizabeth utilisent une faille pour passer dans une autre version de Columbia. Dans ce monde, ils découvrent que Booker Dewitt a également été amené ici pour sauver Elizabeth. Malheureusement, cette dernière avait été transférée dans une autre prison avant son arrivée, et Booker a alors choisi de se joindre à la Vox Populi afin d'arriver jusqu'à elle et il finira par mourir au combat, devenant un martyr pour la résistance.

bioshock-collier

Explications sur la fin du jeu

Pour commencer, je pense que la fin est volontairement ambiguë afin d'alimenter les débats et de créer des avis contradictoires. Certains détails ont été travaillés pour être déroutants : on ne sait pas si la dernière Elizabeth disparaît après avoir noyé Booker car un écran noir nous cache la fin de la scène, la scène supplémentaire venant après les crédits vient compliquer les hypothèses, et à mon avis il existe des incohérences lorsqu'on parle d'univers infinis. Ceci dit, voici mon explication :

La fin "simple"

A la fin de Bioshock, Booker est noyé par les différentes représentations d'Elizabeth avant d'avoir fait le choix d'être baptisé. Les différentes versions d'Elizabeth s'effacent ensuite une à une, indiquant que l'histoire de Bioshock infinite est maintenant effacée de la réalité. Comstock n'a jamais existé, ni dont les évènements ayant mené à l'enlèvement de Anna, ainsi que l'accident l'ayant doté de ses pouvoirs.

Après le générique, on revient donc à la réalité de Booker, le jour ou il donna sa fille à Robert Lutèce, mais celui ce dernier n'est pas là. On peut supposer que la vie de Booker va se poursuivre là ou il l'avait laissé, et qu'Anne grandira sans avoir de pouvoirs. Elle aura également peu de choses en commun avec Elizabeth, étant donné qu'elle aura vécu de façon radialement différente.

Je conçoit que ce n'est pas une explication forcément simple à accepter, mais je pense que c'est celle qui a été prévu par les scénaristes, étant donné la façon dont tout ça nous est expliqué dans le jeu :
- il y a des millions de Comstock (Elizabeth nous l'explique à la fin)
- pour le tuer il faut le noyer avant qu'il fasse son choix
- après la scène des crédits, Booker se réveille chez lui et on peut supposer qu'Anna est dans son berceau
- conclusion : ça a marché et en bonus Booker est vivant :)

On va compliquer ça un brin !

Il reste un soucis : si il y a une infinité (ou un très grand nombre) d'univers parallèles, cela veut aussi dire qu'il n'y a pas qu'un seul Booker Dewitt qui se rend au baptême  donc la noyade n'effacerait qu'une seule branche menant à Comstock.

Heureusement, ce détail permettrait aussi d'expliquer la scène des phares : à la fin du jeu, Elizabeth nous emmène dans un monde ou se trouve des phares à perte de vue, ainsi que d'autres Elizabeth et d'autres Booker. On peut alors supposer que ce sont d'autres versions de Bookers issus de réalités différentes ayant également réussi à libérer Elizabeth, ils vont subirent eux aussi la noyade pour effacer le Comstock de leur propre branche.

On peut noter au passage que cette scène est un clin d'oeil évident aux joueurs. Les version de Booker que l'on voit représente tous d'autres joueurs ayant atteint la fin du jeu. On pourrait alors analyser le jeu sous un différent angle, en voyant les univers infinis comme autant de personnes jouant au même jeu, mais de façon légèrement différente :)

Sur quoi te bases-tu pour dire qu'il y a plusieurs scènes du baptême  ?

Outre la scène des phares et les innombrables autres Bookers, un détail assez troublant m'a pas mal dérangé :

On ne connait pas l'age exact des Lutece, mais il est certain qu'ils étaient déjà nés au moment du baptême. Et si le baptême a créé 2 réalités parallèles, il n'est pas logique que le sexe de Lutece change par la même occasion.

Il y a donc bien au moins 2 univers parallèles bien plus anciens qui existent bien avant le baptême. La version de Booker Dewitt que l'on incarne en jeu vient d'une réalité ou Lutèce est né homme, tandis que le Comstock qui s’empare de Anne vient d'une réalité ou Lutèce est une femme.

Petit graphique pourri pour illustrer :

bioshock-baptemes-timeline

bioshock-lutece-tombe

Autres questions

Pour finir et nous détendre un peu, tachons de répondre à quelques questions plus simples !

Il ne rame pas ?

Au début du jeu, les 2 personnages dans la barque (qui sont donc les Lutèce) ont une conversation pour le moins énigmatique. Rosalind demande si Booker ne pourrait pas ramer, et Robert répond que non, il ne rame pas.

L'explication vient des expériences menées par les Lutèce. On sait qu'il existe des constantes entre les différents univers, les autres éléments étant variables. Robert et Rosalind, n'oublions pas qu'ils sont des scientifiques avant tout, tentent de déterminer quelles sont les constantes, comme par exemple lorsqu'ils font jouer Booker à pile ou face, le chiffre 77 à la loterie...

On peut donc penser que tous les Bookers qui ont pris le bateau auparavant ont refusé de ramer, et Robert pense que c'est une constante. Rosalind n'est pas forcément d'accord, mais comprend ce qu'il veut dire par là.

Pourquoi arrive-t-on à Rapture à la fin ?

On rappelle les constantes énoncées par Elizabeth : une ville, un homme un phare. On peut donc supposer que l'histoire de bioshock 1 est une autre variation très différente de Bioshock infinite.

C'est surtout un joli clin d'oeil mais on pourrait s'amuser à analyser les parallèles entre les 2 jeux (certains l'ont déjà fait).

D'ailleurs ce ne sont pas les seuls clins d'oeils : des plans et enregistrements audio dans le jeu laissent penser que Jeremiah Finks s'est inspiré des Big Daddy pour créer Songbird. De même, le lien entre les petites soeurs/big Daddy et Elizabeth/Songbird est encore plus clairement établi lors de la fin du jeu, on peut y voir une petite soeur pleurer la mort d'un big daddy dans le fond.

Comment Elizabeth obtient ses pouvoirs ?

Lors de son "transfert" d'un monde à l'autre, elle perd un morceau de son petit doigt. Rosalind explique cela par le fait que l'univers n'aime pas qu'une personne se trouve à 2 endroits à la fois.

Au début de l'aventure, elle peut seulement ouvrir les failles de façon limitée à cause de la tour qui limite ses pouvoirs. Une fois cette dernière détruite, elle est capable de voir toutes les failles simultanément, et comprend alors que la seule issue possible est de revenir au moment du baptême de Booker.

Retrouvez la suite de cet article : Bioshock infinite : réponses aux questions fréquentes

bioshock-couchersoleil

Conclusion

Si vous êtes arrivé jusqu'à ici, je vous félicite et surtout je vous remercie de m'avoir lu !

Il existe quelques problèmes dans le scénario et je n'ai pas encore trouvé une seule explication qui me paraisse 100% satisfaisante. Je pense juste que le jeu a été pensé pour être volontairement troublant. En conséquence, je ne serais bien évidement pas choqué si vous n'êtes pas d'accord avec mes conclusions :)

212 commentaires pour “Bioshock infinite : explications sur la fin du jeu

  1. -virgile- dit :

    Très bonne explication à mon goût, vous m'avez éclairé sur de nombreux points.
    Mais pourriez vous ré expliquer la partie "Sur quoi te bases-tu pour dire qu’il y a plusieurs scènes du baptême ?" S'il vous plait ? Je ne comprends pas les univers se déroulant avant le baptême et le rapport avec les Lutéce ..

    Merci :)

  2. Skritz dit :

    J'ai écris ça en dernier, je savais bien que ça allait être incompréhensible !

    Enfin, c'est juste mon avis personnel, mais la scène du baptême va créer 2 nouvelles branches : dans la première Booker devient Comstock, et dans la seconde Booker va avoir sa fille.
    Seulement dans l'univers de Comstock, Lutèce est une femme alors que dans l'univers de Booker (joueur) c'est un homme.

    Donc pour moi, l'explication ce cette différence ne pouvait s'expliquer que par l'existence de plusieurs Bookers différents participant chacun à leur baptême.
    Dans une partie des réalités ou Booker est baptisé, Lutèce est un homme et dans l'autre Lutèce est une femme.

    J'espère que j'ai réussi à être plus clair ^^'

  3. -virgile- dit :

    Ah d'accord .. Si j'ai bien compris c'est un peu un univers parallèle dans un univers univers parallèle ? Ou je me trompe complètement ? :) Ce serais dans une même branche possible du baptême différentes autres branches, donc différents Booker où soit Lutece est femme soit homme ?

    Et avez vous une explication à l'homme mort dans le phare au début du jeu ? Et le fait que pour rentrer à Columbia on se fasse baptisé aussi ? par le même prêtre d'ailleurs ?

  4. -virgile- dit :

    Et aussi : Quel rôle joue la bassine d'eau dans la première salle du phare ?

  5. Skritz dit :

    - "Si j’ai bien compris c’est un peu un univers parallèle dans un univers univers parallèle ? "

    Je pense que ça doit être ça. Sachant qu'il existe probablement une infinité d'univers parallèles.

    - "Et avez vous une explication à l’homme mort dans le phare au début du jeu"
    Juste celle que j'ai lu, et qui m'a paru crédible : Ce serait un homme de Comstock engagé pour garder l'accès à la plateforme et qui aurait eu pour consigne de stopper Dewitt (on voit un message sur la carte au mur signée "C.")
    On peut supposer qu'il a été tué par les Lutèces.

    Pour la bassine je ne sais pas, le gardien du phare était très religieux ? :)

    - "Et le fait que pour rentrer à Columbia on se fasse baptisé aussi ? par le même prêtre d’ailleurs ?"
    Le cité de Columbia semble être dirigé par la religion, j'imagine que le baptême fait partie du "protocole" pour y accéder. Ca permet aussi d'introduire la ville aux nouveaux de façon assez spectaculaire :)
    Le fait que ça soit le même prêtre, pas d'explication... Comstock l'aimait bien ?

  6. -virgile- dit :

    D'accord, merci beaucoup d'avoir pris le temps de me répondre :)

    A plus

  7. Ju dit :

    Bonjour !

    Très bonnes explications sur ce scenario. Il y a quand même un truc qui me chiffonne, je ne sais pas si je suis trop cartésien pour ce déroulement quantique mais.. Le Booker qui se fait noyer à la fin, c'est celui qu'on incarne. Autrement dit le Booker qui a DEJA fait son choix vu qu'il est Booker Dewitt et non Comstock. On aurait eu une scène avec le Booker qu'on incarne en train de noyer le jeune Booker avant le baptème, ça aurait eu totalement son sens pour moi. Mais là je vois pas je reste bloqué là-dessus.

    Une explication peut-être ?

  8. Skritz dit :

    Bonjour

    C'est une bonne question et je n'ai pas d'explication très satisfaisante.
    Je pense que dans l'idée des scénaristes, Elizabeth fait revenir Booker dans son propre passé, tout en restant dans le même corps donc...

    Ce n'est pas une explication formidable j'avoue, mais vu qu'on ne connait pas l'étendu des pouvoirs d'Elizabeth on peut toujours dire qu'elle peut faire ça !

  9. alexandre dit :

    Je suis tout à fait d'accord avec ton analyse , c'est la plus synthétique et la plus cohérente que j'ai lu jusqu'à présent.
    Cependant, je pense qu'il y a plusieurs niveaux de lecture , du plus concrêt (l'histoire proche du perso et du scénario) , et des niveaux plus abstraits plus métaphoriques.
    C'est là que ça devient marrant de faire le tour de faire des références et de se demander si en fait , les devs du jeu ne s'amusent pas à simplement nous faire tourner en rond.
    Je m'explique, par exemple lutèce est le nom de Paris à l'époque romaine , et Elizabeth dit bien au début qu'elle rêve de voir paris.
    Dewitt est aussi le nom d'un physicien qui a fait des travaux sur la mécanique quantique (http://en.wikipedia.org/wiki/Bryce_DeWitt).
    Les relations père-fille qui sont explicitées dans le jeu , se retrouve parfois là ou ne l'attendait pas, notamment à la fin quand songbird meurt noyé comme booker dans les eaux de rapture , après qu'elizabeth les ait téléportés.
    Tous le jeux ressemble à une immense métaphore où seuls quelques points émergent, dont ceux de la trame principale (le massacre de wounded-knee , la mort de la femme de booker , etc..) , il y a peut-être une histoire plus simple moins fantastique à débroussailler derrière tout ça ?!?

  10. alexandre dit :

    Ah et aussi la fin , lorsqu'elle découvre la clé dans sa main. C'est un parallèle amusant avec la bible, sur l'inteprétation que l'on peut faire de l'apocalypse. Le mot apocalypse signifie "la levée du voile", le sens biblique souvent expliquée, est que l'on perçoit/voit quelque chose qui était déja présent auparavant ,mais que l'on ne voyait pas.
    En un sens, la fin de bioshock infinite est apocalyptique, notamment quand elle cherche à ouvrir la porte du phare (qui lui même est très symbolique) , et qu'elle découvre que la cle est soudain dans sa main.

  11. iloveNY dit :

    Pareil, franchement chapeau! J'ai fini le jeu un peu déboussolé et triste (je m'étais dit que les deux personnages finiraient ensemble jusqu'à la scène du petit doigt coupé où j'ai finalement compris...) Mais ton texte m'a beaucoup aidé pour comprendre comment Booker était à la fois lui-même et Comstock! Bref un vrai scénario bien tarabiscotté faut le dire mais merci énormément pour tes explications!

  12. Skritz dit :

    Bonjour, et merci pour les commentaires.

    En effet, le jeu est bourré de références un peu partout (la revanche du Jedi ^^). Je pense aussi qu'il est bien possible que certaines scènes soient plus des métaphores que des évènements concrets, ce qui permettrait de simplifier pas mal la compréhension de certains éléments (je pense à la scène de la noyade).

    En tout les cas, ce jeu est vraiment très riche. Je m'en suis tenu aux univers parallèles et aux voyages dans le temps parce que le sujet me plait et qu'il y a beaucoup à en dire, mais et il y a de quoi écrire encore des dizaines d'articles sur tous les thèmes que contient le jeu :
    La colonisation, l'expansionnisme américain, la discrimination raciale, l'exploitation des ouvriers...

  13. Reillon dit :

    Bonjour,je viens de finir le jeu il y a quelques heures et je cherchais à m'informer sur la fin et je suis tomber sur votre super article. Je le trouve complet et m'a aidé à bien tous saisir ce que n'est pas chose aisée dans un jeu aussi riche que Bioshock Infinite. J'ai pris beaucoup de plaisir à le lire. Moi l'histoire principale m'a fait pensé à la série Fringe, notament pour le "vole" d'enfants entre les différentes dimmensions,le personnage de Walter Bishop dans Finge me fait penser à Comstock entre autres.

  14. Nicolas dit :

    J ai fini le jeu hier soir les mains tramblantes d excitation vis a vis de cette fin exceptionelle (particulierement pendant la scene dans rapture). Cette fin hisse Bioshock infinite dans le pantheon du jeux video pour moi et le place bien au dessus du "simple divertissement". votre analyse est aussi reussi que le jeu, bravo !
    Mais il me reste une question : comment le fait que songbird doive mourrir a la fin est il justifie ?
    Merci

  15. alexandre dit :

    SongBird est le protecteur d'elizabeth, c'est aussi une figure paternelle, qui doit donc mourir noyée. Il ne faut pas forcement espérer trouver une réponse cohérente à tout. Je crois que les devs ont quand même forcés sur l'excès , en cherchant un peu , on trouve des références à tout et n'importe quoi, c'est très difficile d'en extraire un fil conducteur.

  16. Skritz dit :

    C'est vrai qu'à part ajouter une séquence émotion, il n'y a pas vraiment de raison pour tuer Songbird. Ca reste malgré tout cohérent dans la scène du jeu puisqu'il est entrain de foncer sur Booker et Elizabeth, donc cette dernière les transporte tous les 3 dans un lieu ou ils seraient protégés.

    Pour la symbolique, Songbird est le protecteur d'Elizabeth, mais aussi son geôlier et en le tuant, elle devient complètement libre.

  17. Nicolas dit :

    Ouai pas faux
    merci

  18. yohann dit :

    je pense que vous vous trompé sur l'aprés fin car je pense que s'est en réalité le début d'une nouvelle version de bioshock infinite version NEW booker dewitt puisque en réalité on voit toujours sont bureau délabré avec les postites aux mêmes date qu'au début du jeu et dans la chambre le berceau vide !!! je pense qu'avec cette fin ils laissent entendre que les lutéce vont de nouveau tenter leur chance de rédemption tout simplement !!!!!!!! mais dit toi que c'est la seul faille de ton spitch complet parce que mis a part mon explications , j'en suis arrivé à des conclusions quasi identiques au tiennent !!!!

  19. yohann dit :

    et pour le passage avec rapture ont pourrait trés bien y voir une concordance entre anna/elisabeth et .... les ptites filles de rapture !!! aprés tout ses ptites filles sont peut-etres toutes des dérivés de anna/elisabeth car je vous signal que rapture et également l'histoire d'une lutte contre un etre fanatique au final comme pour columbia et cumstock !!!! je pense que les scénaristes ont voulus montrer que en réalité rapture n'etait en réalitée qu'une copie parallèle de columbia !!!! simple concept de réalité alternative ou la nuit et jour et le jour et nuit !!!! rapture cité engloutie / columbia citée volante !!! enfin se n'est que mon hypothese !!!!

  20. yohann dit :

    bioshock infinite et une fin de saga qui a mon sens arrive trop vite mais qui a le merite d'etre parfaite car elle nous montre que en réalité les histoires dans rapture et columbia sont mis à part le coté purement éstétique en tout point identique::: un homme , un phare , une fille à sauver , un détraqué fanatique , les fluides , les pouvoirs , les armes , les habitants détraqué , les machine de guerres !!!! citée technologiquement surdéveloppé par rapport au reste du monde !! une fille sauvée mais un homme mort à la fin des 2 histoires !!! le démarage des deux histoires à partir d'un phare ou l'un va vers le haut et l'autre vers le bas !!!!! le jour pour columbia et la nuit sous-marine pour rapture !!! un protecteur pour les filles de rapture et un sequestreur pour la fille de columbia !!! ..................et je pourais continuer encore longtemps comme cela !!!! tout cela a était fait pour nous faire comprendre que en réalité les histoires de rapture et de columbia ne sont ..... qu'une seul et unique ...histoire !!!!

  21. yohann dit :

    par contre juste une question !!! elle et passée ou la scéne de la pendaison de la ptite dans le jeu ???? et autre question comment se fait t'il que dans la bande annonce ils cherchent a la pendre alors que dans le jeu ils cherchent à tout prix a la rattraper vivante ???

  22. Skritz dit :

    Bonjour Yohann, je vois que la fin du jeu t'as enthousiasmé toi aussi^^

    Pour les ressemblances entre les univers des Bioshock, oui ils laissent fortement entendre qu'on a affaire à des histoires assez proches dans des univers parallèles. Je ne me suis pas amusé à chercher tous les points communs car il faut faire pas mal extrapoler mais ça peut être amusant.

    Pour la scène de la pendaison j'avoue que je ne vois pas de quoi tu parles. Je n'ai vu aucune bande annonce du jeu, donc il est possible qu'ils aient enlevé la scène ou modifié l'histoire pendant le développement ?

  23. Electroce dit :

    L'article est super et m'a grandement aider sur certain point, surtout concernant les Lutèce. D'ailleurs, en y réfléchissant bien, ta théorie concernant les mutiles baptême n'est sans doute pas de la théorie justement : il suffit de de regarder la fin d’après générique, ça prouve que la branche "Lutèce Femme" n'existe plus vu que Booker est retourner dans son appartement avec Anna vu qu'il doit sans doute, comme tu l'as dis, être dans la branche "Lutèce Homme". Car vu comme ça la fin devient plus cohérente, le "Booker d'avant baptéme" est mort donc celui du futur avec Anna est sans conteste mort aussi.. Mais existence de "notre" Booker laisse penser qu'il y à donc aussi une autre version de Comstock quelque part dans l'espace temps avec un "Lutece Homme" qui n'aura jamais enlevé d'Anna par principe. (Aprés relecture, je sais pas si je suis vraiment clair en faite >< )

    Mais il y a un point que tu as survolé en commentaire qui me posé problème, car c'est un point presque cruciale du jeu qui devrais mériter une place dans ton article, je trouve (Mais bon, c'est ton article, c'est à toi de jugé =P ) : Le mort dans le phare.
    Car je suis comme beaucoup de personne qui ont fini le jeu, j'ai regardé sur internet différent article pour comblé certain vide que je n'ai pu résoudre de moi même. Et le mort dans le phare en fait partie, je n'ai pas compris qu'est qu'il foutais là.. Mais il se trouve qu'en fouillant un peu, j'ai aussi trouver des article comme quoi c'est les Lutèces qui l'ont tuer pour faire une mise en scène et les débat sur "si oui ou non ils sont capable de tuer quelqu'un de sang froid".. Et bien oui, la mise en scène est là pour focaliser Booker sur son objectif, mais la mort du gardien a aussi toute sont utilité et sa mort un point crucial : s'il aurai été encore vivant lors de l'arriver de la barque (qui as son utilité, vu que c'est le passage qui permet à Booker de faire ces nouveaux souvenir), il aurai eu le temps de prévenir Columbia et donc de faire changer Elisabeth de prison.. Evénement qui va amener Booker à s'allier à la Vox populi pour la libérer et donc à mourir en martyre pour eux.. Et c'est dans cette univers que l'on fini le jeu après avoir passé les failles pour trouver les outils de Chen Lin.
    Donc voilà, ça peux paraître un détail, mais je trouve tout de même que ça aurai le mérite d'être marqué, car ça met bien en perceptive le principe de variables et constantes des Lutéces et la profondeur du scénario. ^^

  24. Skritz dit :

    Salut, et merci pour ton commentaire.

    J'avoue que je ne savais pas trop quoi penser de ce cadavre moi même, et je n'ai pas trouvé d'indice dans le jeu permettant d'affirmer avec certitude ce qui s'était passé. Si le jeu ne nous donne pas d'indice, on ne peut que faire des suppositions.

    Mais j'avoue que ton explication est très convaincante. On peut en effet supposer que les Lutèce corrigent leurs erreurs après chaque échec de Booker en essayant de voir ce qui s'est mal passé et qu'ils modifient un élément à chaque fois.

  25. huntilt dit :

    Très bonne explication et à mon avis la plus plausible, peux tu cependant m'expliquer l'histoire du SongBirg? Ainsi que l'histoire du fantome de la femme de Comstock ? De plus lorsque l'on est dans l'Asile avec Elizabeth vieille et cette vision de NY détruit par Colombia il s'agit donc de l'univers où Dewitt échoue sa mission et Elizabeth est bien devenu l'héritière de Comstock ?

  26. yohann dit :

    dans la pub a la tele pour le jeu il y a cette fameuse pendaison et le heros plus en hauteur dans le decors sniper à la mains interompu par le gros timbré aux bras de shimpanzé !!! je m'attendais à se passage dans le jeu et finalement peau d'balle !!!!! et avec un peu de recule je pense que la seule vrai revelation de l'histoirre par les scénaristes et BOOKER = CUMSTOCK et ces tout en fait parce que tout le reste n'est qu'hypothese/contre hypothése !!! possibilité !!! véritée/contre véritée !!!! extrapolation mais en cela aucune fin réelement définies par les scénaristes je pense dans le but ultime de tout simplement :::: NOUS LAISSER LE DROIT D'IMAGINER LA FIN QUI NOUS PLAIT LE PLUS !!!!

  27. yohann dit :

    et s'est se qui fait que j'en arrive a en parler meme quasi 2 semaine apre l'avoir terminé !!!!!!!! ;) ;) ;)

  28. Skritz dit :

    @yohann : C'est sur que ne pas donner tous les éléments c'est une bonne technique pour faire parler du jeu, exactement comme à la fin de Inception

    @huntilt :
    - Tout ce que je sais sur Songbird, c'est qu'il a été créé par Fink comme un hybride mi-humain mi-machine pour surveiller Elizabeth. Un enregistrement audio nous apprend qu'il a pris l'idée dans une faille.

    - L'histoire de fantome... je déteste ce passage, et je trouve qu'il fait tache dans le jeu, que ça soit au niveau gameplay que histoire :)

    - Pour ta dernière question, oui, il semblerait que sans l'intervention de Elizabeth vieille, Booker ne puisse pas réussir sa mission.

    Sinon, pour ceux qui parlent anglais, il y a une bonne dose d'informations sur http://bioshock.wikia.com/wiki/BioShock_Infinite

  29. Yannfl dit :

    Le principe d'univers parallèles me parait très semblable a celui dans le livre fantastique Timeline, je me souviens plus de l'auteur... Mais on y retrouve la même idée qui est que des lors que l'on fait un choix l'univers se divise en deux univers où l'on aurait dans l'un opté pour le premier choix et dans l'autre pour le deuxième... Il en résulte que il y a une coexistence de multiple univers parallèles, et que des milliers d'univers se créent chaque seconde... Je me demande si cette théorie n'est pas une vraie théorie pour expliquer la physique quantique...
    Un détail juste est que selon cette théorie on ne peut pas tuer comstock en le tuant des la naissances car toutes les réalités existent. Ainsi lorsque Elizabeth noie booker, deux univers se créerait, l'un où elle le noyerait et l'autre où elle ne pourrait pas le faire... Et si on admet ça l'idée de vouloir éliminer Comstock de TOUS les univers devient absurde et on ne devrait se préoccuper que de sa propre réalité...
    Après on peut toujours considérer que Elizabeth n'a pas le choix de noyer Comstock parcequ'elle sait ce que cela entrainerait, ce qui en ferait alors une constante dans tous les univers et empechera la divergence sur ce point ;)

  30. Yannfl dit :

    Ce que cela entrainerait *de ne pas le noyer

  31. cadariel dit :

    Bonjour

    Tout d'abord un grand merci , ton explication me semble tout a fait coherente ( du moins elle me satisfait ) a la fin du jeu je me suis demander pourquoi l'avoir acheter tellement j'etais perdu !

    ce que je ne comprend pas ( peut etre que je me pose trop de question ) c'est pourquoi aller a rapture ( je tiens a dire que je n'ai malheureusement pas jouer aux deux premiers opus , ce a quoi je vais remedier tres vite d'ailleurs ) en tout cas merci et bravo pour tes schemas :)

  32. Skritz dit :

    Salut Yannfl, effectivement j'imagine qu'il y a des failles ^^'

    De toutes façons j'ai toujours un peu de mal dans les histoires ou l'on "modifie le passé". Par définition, le passé est déjà écrit, et logiquement, le présent devrait déjà tenir compte des modifications que l'on effectuera en utilisant notre machine à voyager dans le temps...

    Pour ton livre, serait-ce Prisonniers du temps de Michael Crichton ? J'avoue que je ne l'ai pas lu, mais une histoire qui mêle science fiction et médiéval ça parait intéressant ^^

  33. Skritz dit :

    Bonjour cadariel

    Pourquoi aller à Rapture, je vois 3 explications suivant le point de vue :

    - Du point de vue de Elizabeth, elle a besoin d'un monde pour s'échapper et tuer Songbird, car on a vu qu'il ne supportait pas l'eau, une cité sous marine fait donc l'affaire.

    - Point de vue de la narration, pour nous montrer un peu mieux l'idée des univers parallèles, ils ne se ressemblent pas tous autant que ceux qu'on a visité auparavant.

    - Point de vue des scénaristes, pour nous montrer que en fait, le monde de Bioshock 1 ne serait qu'une autre version de l'histoire de Bioshock Infinite... Et parce que ça fait trop cool de faire un clin d'oeil aux anciens jeux... et ça permet de laisser les joueurs spéculer plus longtemps sur l'histoire :D

  34. ComstockDéwite dit :

    Moi je suis d'acord comme quoi Columbia est une copie de rapture et qu'il y a plusieur point commun. Big dady/homme machine Anna/petite soeur Elizabelle/Eléanore paix puis chaos ...etc

  35. cadariel dit :

    L'idee du clin d'oeil me parait plus plausible :)
    Une autre petite question , qu'elle est le role de Mme comstock dans cette histoire ?

  36. Yannfl dit :

    Oui voila c'est bien Prisonnier du temps de Michael Crichton, je savais bien que c'était d'un auteur connu ^^ Je pense que les développeur se sont inspirés de ce livre pour l'idée de base (des univers qui se séparent et une machine pour aller de l'un a l'autre en se servant des connaissances sur la physique quantique )...

  37. Skritz dit :

    @cadariel : Je n'ai pas raconté l'histoire de Lady Comstock, mais il y a pas mal d'infos la dessus dans le jeu.

    En résumé : elle a épousée Comstock et est ainsi devenue la première dame de Columbia. Elle était globalement bien appréciée et tout allait pour le mieux. Puis Comstock a voulu avoir une descendance et a fait enlevé Elizabeth car il était stérile.
    Il a inventé cette histoire d'enfant miracle, né en seulement 1 semaine. Mais Lady Comstock menaçait de dévoiler la vérité : elle n'était pas la vrai mère d'Elizabeth. Comstock l'a donc fait assassiner et a fait accuser Daisy Fitzroy, une servante de Lady Comstock.
    Fitzroy réussi à s'enfuir et créa la Vox Populi.

  38. cadariel dit :

    Ok je comprend mieux , en tout cas merci pour le temps que tu as pris et toutes tes explications :)

  39. Peritios dit :

    Bon j'ai pas lu tout les commentaires, je me suis arrêter un peut avant la fin. Donc 2 choses, tout d'abord pour ceux qui dise la scène de la bande d'annonce était pas la. Et bien franchement vous étiez un peu naïf, cette bande d'annonce et une "vidéo" avec une mise en scéne et tout et non du gameplay. Si on s'en tien la dessus je sais pas si certain d'entre vous on vu la première vidéo gameplay de bioshok infinite... Mais c'est n'importe quoi, dans cette vidéo on retrouver le plasmide de la telekinesie, et au final... NON! Pour moi le jeu n'aurait pas du devenir un couloir mais rester une sorte d'overworld comme le premier. Du coup le jeu en prend un coup plus de "quête secondaire" comme les big daddy. Il perd l'aspect: pour gagner tu doit contrôler le terrain (argument de vente du premier écrit au dos de la jaquette). La disparition de l’appareil photo ne me gène pas, ce qui me gène c'est ce quel entraîne: plus de plasmide de recherche. OU sont passé les plasmide offensif tel que la telequinesie, et la physique, et le piratage, et certaine armes comme l’arbalète, et les munition différente, et la manufacture. Il n'en reste pas moins un très bon jeu, mais le gameplay typique en prend un coup, l'histoire y est pour beaucoup (le bon). Et pour celui qui a dit que c'etait la fin d'une saga; je ne pense pas. Bioshock le principe c'est les plasmides, une ville, un phare, un homme, il reste plein de possibiliter. On nous dit que rapture n'est qu'une version alternative de colombia... Mais pourquoi pas le contraire. Ou d'une autre ville. Bioshock n'est pas une histoire ou une ville c'est un univers.n Bon je sais que mon commentaire fait un peut coup de gueule mais ne vous meprener pas ce jeu est extra et il m'a plus, mais il n'est pas parfait. C'est tout.

  40. Loug dit :

    Bonjour, je me pose aussi quelques questions auxquelles je ne trouve pas de réponse: les trois symboles de Columbia sont l'épée la clé et le parchemin. Or, Elysabeth-vieille nous donne un parchemin permettant la rupture de la boucle et Elysabeth-jeune s'apperçois qu'elle a une clé dans la main. Y aurait-il une référence à l'épée que je n'aurais pas vu ? Pourquoi la statue bloque les pouvoirs d'Elysabeth ? Si il y a plusieurs versions de Dewit qui tue Comstock à la source, les Lutèces aurait du savoir dès le début comment briser le cercle (puisqu'ils sont à toutes les époques de toutes les versions) ? Sinon, un jeu incroyable, surement le meilleur auquel j'ai jamais joué !

  41. Ewekansige dit :

    @Loug,la statue bloque les pouvoirs d'Elizabeth car elle contient le Siphon,une machine qui absorbe son pouvoir ;)

    D'abord merci pour l'explication,c'était très clair et j'ai pucomprendre le scénario,merci!

    J'me posais une question: S'il existe une version féminine et masculine de Lutèce,pourquoi pas de deWitt? Et d'Elizabeth/Anna? Et de tous les personnages?Est-ce que le fait que deWitt soit une femme dans certaines dimensions changerait l'histoire? Ou si Daisy était un mec dans d'autres mondes,y'aurait-il simplement eu la Vox Populi?

    Et pour moi la scène après les crédits du jeu signifie qu'il existe au moins un univers où l'histoire est complètement différente,où il n'y a jamais eu de baptême,ni de Wounded Knee,ect..

    En tout cas j'espère que ce Bioshock ne sonne pas la fin de cette trilogie... J'espère,je rêve,que dans le prochain épisode,on incarne un personnage capable de se déplacer dans l'espace-temps à la Lutèce-like ^^

  42. Ewekansige dit :

    Et aussi,si le fait de traverser beaucoup de failles a provoqué un vieillissement accéléré chez Comstock et une stérilité,pourquoi ce ne serait pas le cas avec les Lutèce? Eux aussi ont dû traverser beaucoup de failles non?

  43. Cloud dit :

    @Ewekansige: Je pense pour ma part qu'à la fin "après-générique", Booker a quand même participé au massacre de Wounded Knee, mais qu'il a refusé le baptême, et que dans cette réalité-là, il n'existe pas de Lutèce femme, donc il ne vendra jamais sa fille, même s'il croule sous les dettes, ça me paraît cohérent.

    Après, est-ce qu'il peut quand même devenir Comstock, mais toujours avec Anna, et devenir un "prophète" gentil avec Anna puisque c'est sa propre fille? Je ne pense pas, puisqu'il n'y a pas de Lutèce femme. Mais sait-on jamais, il nous faut juste espérer un Bioshock 4.

    Sinon, très bon Article, ça m'a bien éclairé!

  44. Plume dit :

    Bonjour !
    Déja un grand merci pour cet article de qualité ! Il m'a beaucoup aidé à comprendre.
    Ce jeux est juste magnifique...

    Je suis d'accord avec un grand nombre des commentaires :) Seulement je pense que la fin est faite totalement exprès pour ne pas proposer de solutions exactes. Pour qu'on laisse l'imagination du jouer trouver ;)
    Mais du coup ça donne énormément de questions ! La plupart de celles que je me posais ont déja eu leurs réponses en dans cette page (merci !), mais il m'en reste une, toute petite, et qui est peut être évidente, mais bon ^^

    Si on regarde ton dernier graphique, on voit qu'il y a deux fois le baptême de DeWitt (bien qu'il doit surement avoir lieu dans des milliers d'autres univers parallèles), et il y a deux branches, une avec Dewitt qui devient Comstock et une autre où il ne le devient pas ; alors pourquoi les Elizabeth-Anna ne tuent pas seulement les DeWitt qui choisissent de devenir Comstock ?
    Ou alors elles font comme DeWitt l'a dit, "elle le tue au berceau", mais pourquoi pas lorsqu'il était bébé ? :s Je suis sure que beaucoup de personnes ont la réponse mais j'avoue que ce point me trouble un peu (parmis tant d'autres, mais qui au final, font partis du plaisir du jeu).

    Après, ces questions ne m'empêche pas de trouver cette fin magnifique, autant que le jeu tout entier !

  45. Plume dit :

    *oups : l'imagination du joueur trouver

  46. Thain dit :

    Franchement MERCI pour cette explication !

    J'ai fini le jeu y'a 45mn, j'arrêtais pas d'en débattre avec des amis depuis et la j'tombe sur votre explication, pile ce qu'il me fallait.
    Vous avez vraiment bien expliqué et même si ça ne peut pas satisfaire tout le monde, je trouve vos explications extrèmement plausible et logique.

    Donc encore une fois, merci et beau boulot tout ça :D

  47. Skritz dit :

    Le premier mai a été la journée Bioshock à ce que je vois ! Merci à tous pour vos commentaires, et voici quelques réponses :

    @Loug : Pour les 3 symboles, je n'avais pas pensé à ça, mais ils représentent surtout les valeurs de Columbia (justice, loi et connaissance, quelque chose comme ça). On peut faire un parallèle avec Bioshock encore qui a pour piliers "Science, art et industrie"

    @Ewekansige : Je ne sais pas trop, ce ne sont que des théories, mais Elizabeth nous dit qu'il existe des millions de mondes, donc il est probable que d'autres versions des personnages existent, mais l'histoire de ces mondes pourra être complètement différente.
    Sinon les Lutèces se méfient de la machine contrairement à Comstock, on ne sait pas trop si ils l'ont utilisé (Robert a traversé une faille au moins une fois).

    @Plume : Oui, le graphique est incomplet, il devrait y avoir des milliers d'autres branches. J'imagine qu'ils auraient pu tuer Booker étant bébé, mais ça aurait été assez horrible et moins poétique ^^

    @Thain : Merci ^^

    Encore une fois, il y a toujours des points un peu obscur ou des interrogations qui peuvent rester, mais les développeurs eux même n'ont pas du prévoir toutes les questions que le milliers de joueurs pourraient se poser :)

  48. Plume dit :

    Skritz, merci de prendre le temps de répondre à nos questions et d'en discuter !

    (Après j'avoue que oui, tuer un petit Booker bébé n'aurait pas été très "élégant", et là, la fin est magnifique *_* " -Il est Zachary Comstock -Il est Booker DeWitt -Je suis... les deux.")
    Hum bref :)

    Ah sinon, une autre question (toujours un peu nulle ^^), qu'est ce que ça signifie quand DeWitt saigne du nez ? Il y a aussi d'autres personnes je crois...

  49. Thain dit :

    @Plume: Si j'me souviens bien, quand les personnes saignent, c'est qu'ils sont mort dans une autre faille (un autre univers parallèle en gros).
    La première fois qu'on le voie c'est du côté de Chen Lin, on doit aller chercher les outils de Lin qui se situent dans des cellules. On y va et au moment de voir les outils, Elizabeth/Anna voit une faille ou, dans cette réalité alternative, les outils ne sont pas la. Ils en déduisent avec Dewitt que les outils sont donc toujours chez Lin. Elizabeth décide donc d'ouvrir la faille et de nous faire passer avec (on rejoint donc une réalité alternative ou Chen Lin est pas mort, ou il avait toujours ces outils et ou il a pu fournir la Vox en armes).

    En ressortant des geoles, on voit les gardes qui sont debout (la première fois j'avais juste l'impression qu'ils étaient bourrés mais bon x) ) et Elizabeth nous dit qu'ils saignent (nez ou oreilles, ça revient au même) parce qu'ils sont morts dans une autre réalité et qu'ils essaient de s'en souvenir (oui ça parait louche ...). On apprend par la suite, au moment ou Dewitt saigne du nez, que dans cette réalité il est mort en martyr en combattant pour la Vox (il avait choisi de les aider afin de récupérer Elizabeth je crois).

    J'ai donc l'impression que si une personne existe dans plusieurs failles (le Booker qui est partit dans la nouvelle faille n'existe plus dans l'ancienne techniquement), sa mort peut affecter son corps encore en vie. De la même manière, Elizabeth en créant la nouvelle faille a du vouloir faire comme dans le monde qu'elle connaissait avant de la créer. Donc elle a voulu réintroduire les gardes qui étaient auparavant mort. Donc ces derniers saignent et sont pas trop opérationnel dans la nouvelle faille.

    Voila je sais pas si j'ai été très clair (j'm'y suis repris plusieurs fois pour faire ce texte hein ^^) mais c'est comme ça que je l'ai compris :)

  50. Skritz dit :

    Oui Thain, ça doit être quelque chose comme ça. Ce n'est pas le passage que j'ai trouvé le plus logique, mais on peut imaginer que les gardes qui étaient prêt de la faille on été affectés par le transfert.

    Les saignements de nez, ça m'a aussi fait penser à l'effet papillon (excellent film au passage).
    Sans trop spoiler, dans ce film le personnage revient à certains moments du passés pour modifier des élément. Quand il revient au présent, ses souvenirs sont modifiés et cela provoque des saignements du à la quantité d'information qui arrivent dans son cerveau en une fois (je crois que c'est ça).

  51. Thain dit :

    D'accord ! :)

    Sinon comme autre bon film qui exploite la théorie des mondes parallèles, il y a eu récemment Source Code (ou Code Source, c'est selon), il est plutôt sympa mais la fin amène le principe intéressant sans qu'il soit réellement exploité. Ca arrive un peu trop tard quoi (j'dis ça en rapport à l'article que tu as fait sur des films du genre).
    Moi je l'ai regarder hier soir, après avoir fini Bioshock, ça met dans l'ambiance !

  52. Skritz dit :

    Ah intéressant, j'ai déjà entendu ce nom mais je ne l'ai pas vu. J'essayerai de voir ça.

  53. Leebleu dit :

    Bonjour et merci àSkritz pour ce commentaire.
    Je dois d'abord dire quelque chose... J'ai fait la plus grande erreur du monde en regardant un playthrought de ce jeu et j'ai compris que j'aurais dû l'acheter :(.
    Des explications super clair qui m'ont permis de comprendre la fin car grâce aux commentaires j'ai arrangé mes différentes idées(il faut dire que j'ai mis un jour avant de pouvoir m'enlever cet émotion qui bouchait ma gorge...).
    J'ai aussi pu rrmarquer un petit détail concernant un commentaire sur bioshock: il parlait d'une ressemblance avec toujours un gars sadique comme ennemi... Mais si c'était les dévellopeurs les méchants sadiques? On remarque comme même que les dévellopeurs se sont fonné un mal de chien pour tout les détails mais ils s'ont fait EXPRÈS de mettre une fin ambigue(avec un assassinat par une fille qu'on s'at d'ailleurs mis un mal fou a retrouver, a sauver...(ce qui m'a fait plûtot mal car j'avais l'impression de mettre attaché plus a elle qu'au heros) si ça c'est pas du SSAAADDDIISmMMMEEE!!!!
    Bref... Best steller videogame ce jeu ::)

  54. Opal dit :

    Super article merci beaucoup, j'ai à peu pres réussi à tout comprendre, sauf un point qui me chagrine, techniquement dans le monde où la vox populi a pris le pouvoir, notre elizabeth n'est pas native d'ici, alors ou est l'autre ? On nous dit qu'elle est chez Comstock, dans ce cas quelle est l'Elizabeth qu'on sauve de la torture ? C'est peut-être expliqué à un endroit mais je ne m'en souviens pas :)
    Voila voila, mis a part ça, je trouve ce jeu tout simplement excellent !

  55. Skritz dit :

    @Leebleu: Ahah, oui, les scénaristes sont sadiques. D'ailleurs ça m'étonne toujours de voir des histoires avec des fin ambiguës alors qu'ils doivent bien avoir une idée de "la vrai fin" tout de même.

    @Opal: Dans le monde ou la Vox Populi a pris le pouvoir, Elizabeth est effectivement dans le manoir de Comstock. On apprend qu'elle n'a été enlevée de la tour lorsque Booker est arrivé, et que c'est la raison pour laquelle il a rejoint la résistance.
    Quand à l'Elizabeth qu'on sauve, ce n'est pas très clair. La première fois que j'ai joué, je pensais que c'était la vieille Elizabeth qui nous renvoyait dans son passé à un moment ou il était possible de la sauver, mais je ne suis pas trop sur. C'est peut être une version différente d'Elizabeth.

  56. Borock dit :

    Merci beaucoup pour ces explications très détaillées ! :)
    Et concernant les saignements de nez de Booker , pour ma part , je ne pense pas qu'il s'agisse du fait que le personnage soit mort dans l'univers où il vient d'aterrir . Je pense plus que les saignements de nez se déclenchent lorsqu'il y a des " incohérences " dans l'univers concerné , la mort du personnage peut être l'une de ces incohérence . Par exemple ,lors de la mort de Comstock , Elisabeth demande a Booker si il sait ce qui lui est arrivé au doigt : Booker s'est mis à saigner du nez et là ce n'était pas dû au fait qu'il soit mort , mais au fait qu'il ai reconstruit sa mémoire lorsqu'il a été amené dans cette dimension , " effaçant " ou plutôt " mettant de côté " ses souvenirs concernant l'abandon de sa fille .

  57. Lordanonymous dit :

    @Borock
    " Booker s’est mis à saigner du nez et là ce n’était pas dû au fait qu’il soit mort"

    Et bien si puisque Comstock EST Booker. Quand Booker tue Comstock, il se tue lui même. Il saigne donc du nez.

  58. Biochronciles dit :

    "IL est Zachary Comstock, il est Booker Dewit"
    Pourquoi cette version d'Elizabeth/Anna à la fin du jeu parait plus agée.
    Elle a été sauvé plus tard que les autres versions parallèles d'Elizabeth ?

  59. killibooervonjagen dit :

    Merci pour toutes ces explications complétées par les commentaires, cela m'a permis de comprendre une majeure partie de la fin entre ces univers parallèles.

  60. Skritz dit :

    Merci pour vos commentaires.

    @Biochronciles : C'est une bonne observation, mais je n'en ai aucune idée. Ca semble possible en tout cas.

  61. ziliss dit :

    Il y a un détail qui me chicane pour la noyade. Si je ne me trompe pas, c'est la seule fois de tout le jeu, où on a affaire à un voyage temporel (retour dans le passé). Alors que durant tout le jeu, il s'agit de voyages inter-dimensionnels. Y-a-t'il un enregistrement audio qui parle de voyages temporels ?

  62. Skritz dit :

    Non, je ne crois pas.

    Par contre on peut trouver dans le jeu quelques "failles rouges", qui semblent ouvrir vers d'autres époques. Le studio de musique de Albert Fink s'en est apparemment servi pour copier la musique du futur.

  63. mOneka dit :

    Salut, j'aime bien ton explication de la fin, je suis même d'accords avec quasiment tout seulement des points me dérangent, en particulier le suivant: Slate dit de Comstock que ce n'est pas un soldat, la distinction des cas Booker DeWitt se fait baptiser/ne se fait pas baptiser est donc avant Wounded Knee, au moins avant que Slate ne le rencontre, puisque sinon il reconnaîtrait Booker DeWitt dans ce cas alias Comstock.
    En fait en écrivant ça, je me rend contre que ça change tout, et je ne trouve pas d'explication valable au fait que Slate ne reconnaisse pas en Zachary Comstock l'ancien soldat Booker DeWitt si on garde ton explication ... Il l’oubli? Impossible puisqu'il reconnait le Booker DeWitt qui vient chercher la fille. A moins qu'il ne connaisse que le nom? La faudrait que je refasse le jeux pour écouter les enregistrements et ce qu'il dit dans l'antre des héros, mais c'est la seul explication cohérente qui colle avec ton explication (que je trouve pour le moment)et elle me satisfait pas vraiment car il me semble que Slate le connaissais quand même pas mal, à vérifier donc.

  64. mOneka dit :

    Bon je viens de regarder la fin, c'est sur que la disjonction entre Booker DeWitt et Comstock est après Wounded Knee puisque Booker dit connaître cet endroit lors du baptême. Slate est donc à chier, je vois rien d'autre. ^^

  65. mOneka dit :

    Bon je me permet d'effectuer un triple post pour donner mon explication de la noyade de Booker DeWitt avant le baptême et donc pas de Comstock.
    C'est compliqué à expliquer mais je vais essayer d'être clair:
    Pour plus de compréhension je vais nommer le Booker DeWitt avant le baptême le Booker 1 et celui de la disjonction de cas qui reste Booker DeWitt, Booker2 (et donc Comstock, Comstock).
    En tuant Booker 1 Elisabeth empêche Comstock d'exister dans une dimension possible, mais se faisant, elle empêche aussi Booker 2 d’exister. Sauf que en empechant Comstock d’exister, elle aussi n’existe plus,donc Booker 1 n'est pas tué, donc Booker 2 et Comstock peuvent exister, mais alors le Booker 2 interviendra dans la dimension de Comstock, ce qui recréera Elisabeth qui tuera Booker 1 et ainsi de suite.

    En fait, c'est un cycle régulateur, Booker 1 se faisant systématiquement tuer par Elisabeth si Comstock existe dans une dimension, seul Booker 2 peut exister! Le quantum de solution se restreint aux solutions ou Booker ne devient pas Comstock.

    J'espère avoir été clair, j’essaierais de l'être plus si on me le demande.

  66. mOneka dit :

    Et je me rends compte que c'était pas la question, en fait on tue Booker 2 qui a fait son choix... Ben pour moi c'est juste une simplicité scénaristique, le Booker DeWitt que Elisabeth tue est bien Booker 1 dans l'idée des scénaristes à mon avis, même si ça porte à confusion.

  67. Eve dit :

    Super explcations. J'étais super troublée a la fin, je me la suis repassée deux fois histoire de comprendre tout.

    Du coup je suis tombée là dessus et ça m'a remis les idées au clair. Beau travail, c'est super de faire profiter de ça à tout le monde :)

    Merci merci ;) J'ai pu enfin calmer mon esprit ^^

  68. Skritz dit :

    Hey, bonjour à tous et merci pour les commentaires :)

    @mOneka : Oui, j'avais déjà lu des explications du style "Si Elizabeth existe, Booker va mourir avant qu'elle puisse naitre, donc une réalité dans laquelle elle existe ne peut pas être possible".
    C'est tordu, mais en tout cas c'est une solution envisageable ^^

  69. Atalo dit :

    Salut ,
    Déja merci pour cette explication cela m'a eclairci sur de nombreux points .
    Par contre il y a un point de l histoire qui reste flou pour moi .
    Vers la fin du jeu Elizabeth se laisse enmener par le songbird , apres lorsque que l on part la sauver (on voit des failles que je suppose être une vision sur une autre réalité ou Elizabeth a deja été enlevé depuis un certain temps) mais dans la réalité dans laquelle on est , on joue , on peut voir des monuments et des projections qui nous fait comprendre que Elizabeth a deja été enlevé depuis longtemps et qu elle succéde à comstock comme ce dernier le désirait .
    Et c'est la le hic , je n arrive pas à comprendre comme cela est possible , entre le moment ou elizabeth est partie avec le songbird et le moment ou on part a sa poursuite , il ne me semble pas que l on soit passé dans une faille , alors comment expliquer le temps entre le derpart d elizabeth avec le songbird et notre arrivée?

  70. Yusa dit :

    Merci pour cette explication vraiment complète, perso j'ai lu un article qui explique que Bishock et Bioshock infinite seront deux séries (ce qui implique une suite a Bioshock infinite) alternative et qui se rejoindrons c'est pour ça que la fin de bioshock infinite reste assez vague et qu'il nous manque plein d'information. En tout cas la fin moi m'a retourné le cerveau ^^

  71. mOneka dit :

    @Atalo
    En fait, je crois que lorsque l'on cours comme un dératé sur les ponts qui s'orientent pour te laisser passer durant la tempête à la rescousse de Elizabeth (c'est en tout cas ce que j'ai fait ^^) on passe par une faille, qui je dirais est juste temporelle, qui nous fait passer d'un orage à une tempête de neige. "De la neige en plein mois de juillet? " Booker DeWitt
    C'est du moins l'impression que j'ai eut quand on a eut une espèce de vue brouillée à un moment (je me rappelle plus exactement l'impression mais t'avais quand même une coupure à mon goût).

    Je continue sur ce que je pense: il me semble en fait que Elizabeth vieille te dit que tu n'arrivais pas à la sauver à chaque fois à cause de Songbird, et on apprends à travers les failles que tu peux observer dans cet asile ou ils créent des hommes sans nom ni envie, qui sont pour moi des failles temporelles (bords rouges) qu'en fait Elizabeth attendais le retour de Booker mais que celui ci ne venait jamais, et qu'au final ils (par la j'entends Comstock et le médecin dont j'ai oublié le nom) ont réussi à en faire ce qu'ils voulaient (du moins pour un temps, avant qu'elle se repentisse mais ne puisse rien faire, je crois à cause de la baisse de ses pouvoirs).

    Je crois ,et la la suite est totalement subjective (quand l'hésitation d'avant marquait le fait que je ne me rappelais pas forcément bien, il faudrait que je termine la partie que je refais) ,qu'en fait l'Elizabeth que tu n'arrivais jamais à sauver à cause de SongBird t'as fait venir dans le futur (ça il me semble qu'Elizabeth vielle le dit), quand Columbia attaque New-York, pour te donner les moyens de briser ce cycle infernal, et donc, c'est quand t'es sur le pont qu'elle te fait passer du moment ou tu cours sur le ponts à des dizaines d'années après, tu arrive donc l'hiver dans la même réalité, changé par ton absence dans le temps: Elizabeth désespère, t'attends mais tu ne viens pas, c'est ce que tu entends dans les failles aux bords rouges et les enregistrements, ("[tu l'attends toujours?]ça fait déjà 6 mois" médecin dont j'ai oublié le noms), puisque tu as été envoyé dans le futur par Elizabeth vielle, et quand tu arrives devant cette vielle femme que tu n'es jamais venue sauver, elle donne les moyens à Elizabeth du passé, ou plutôt du présent par la carte qu'elle te donne de briser ce cycle. Elle te renvoie dans le présent, et là tu vas sauver l'Elizabeth que tu venais de perdre à cause de Songbird, avec les cartes en main (^^) pour changer les réalités.

  72. mOneka dit :

    Bon, du coup je me permet de revenir sur le nez qui saigne:
    Lors du passage vers Monument Island, avant d'entrer dans le dirigeable, Comstock nous dit à travers une image diffusée sur le bords de son dirigeable, qu'il nous connait (blablabla), connait nos péchers, Wounded Knee nos dettes, parle d'anna,et là, le nez de Booker saigne...
    Je vais réfléchir à ses saignements de nez, mais ce n'est pas que la mort d'une version de lui dans une autre réalité (on va dire qu'on fait confiance aux autres :P ) .

  73. Skritz dit :

    Oui, je pense que c'est la vieille Elizabeth qui fait venir Booker dans le futur. Mais ça n'est pas vraiment expliqué de mémoire.

    Pour les saignements de nez, je ne me rappelais plus de ce passage, mais ducoup je pense que c'est lié à la mémoire, le personnage a plusieurs souvenirs en même temps... Quelque chose dans ce gout la.

  74. mOneka dit :

    "L'esprit du cobaye tentera désespérément de créer des souvenirs lorsqu'il n'en a pas..."

    ―Rosalind Lutece, Barrières au voyage transdimensionnel, 1889

    :p
    Ben j'y reviendrais quand j'aurais finit cette deuxième partie.

    Ouai j'aime bien ton explication pour le nez, qui ressemble à je sais plus quel film. ^^

  75. Skritz dit :

    L'effet papillon je pense, en tout cas moi ça m'a rappelé ce film (le nez qui saigne).

  76. Atalo dit :

    Merci de vos réponses , ça semble cohérent ^^
    Par contre vous allez peu être pouvoir m eclaircir sur un autre point : les personnages dephasés (que l on peut rencontrer la premiere fois lorsque que l on passe a traver une faille pour rejoindre une réalité ou le fabriquant d'arme n est pas mort).
    Je ne comprend pas pourquoi ces derniers sont dephasés et ont des souvenirs de leur mort si on a juste rejoint une nouvelle realité . sinon l autre possibilité est que via la faille on a pas rejoint une autre réalité mais juste fait "venir" une réalité dans celle ou les heros sont , ce qui pourrait expliquer les personnages qui ont des souvenirs de leur mort .

  77. Skritz dit :

    Oui, ça fait partie des choses qui me semblent un peu limite. Peut être que le changement de faille a un effet sur une zone assez étendue. Je n'ai pas trop d'idée ^^

  78. Bravo et merci pour cette analyse très complète et pertinente !!! :)

  79. douchmo dit :

    Merci beaucoup pour ces éclaircissements sur ce jeu passionnant.

    Comme cela a déjà été dit, je crois qu'il s'agit d'une fantastique métaphore du jeu vidéo et de la création en général. Comme il est dit à la fin, il y a quelques constantes: un point de départ, un point d'arrivée, des décors, des personnages, mais c'est au joueur de créer son propre parcours, à partir de ces choix. De ce point de vue, le passage avec la multitude de phares est vraiment un joli symbole: c'est un point de rencontres, pour nous joueurs accompagnés d'Elizabeth, dans nos parcours parallèles, au sein du jeu.

    Tout parcours a deux constantes, deux points fixes, autour desquels vont se nouer tout un tas d'histoires parallèles possibles: un point de départ (naissance) et un point d'arrivée (mort). Le baptême est bien une naissance au sens fort, celle de Comstock. C'est pour cela qu'il y a deux chemins distincts: celui où Dewitt refuse le baptême et celui où il l'accepte et devient Comstock.

    A la fin du jeu, la première scène de baptême est celle du Dewitt qui refuse et la deuxième est potentiellement celle de la naissance de Comstock: c'est donc au cours de celle-ci que Dewitt doit mourir avant d'avoir donner naissance à Comstock (dans tous les cas, Dewitt "meurt" de toute façon dans cette hypothèse puisqu'il disparaît au profit de Comstock s'il est baptisé).

    Ainsi, toutes les Elizabeth disparaissent de la scène progressivement, y compris la dernière, même si on ne la voit pas (la note de piano le suggère). En effet, puisque Comstock disparaît, plus d'Elizabeth (celle avec le doigt en moins) mais seulement Anna que l'on retrouve, semble-t-il, dans son berceau à la fin du générique.

    Selon moi, il faut garder ce beau mystère qui entoure le jeu et ne pas chercher à tout rationaliser.

  80. Mr_Bwavert dit :

    Bonjour, je voulais avant tout remercier l'auteur de ce topic. J'ai reterminé le jeu aujourd'hui et j'ai été autant déboussolé qu'à la première fois, malgré les quelques recherches faites suite à la fin du jeu. Je trouve également super-intéressant le fait de mêler un concept à la fois mystérieux et passionnant. Cependant, j'ai un questionnement ; quel est le rôle du 'siphon',la tour où l'on découvre Elizabeth au tout début? Sinon, la plupart des éléments à questionnement ont été répondu, je crois que c'est ce qui rends le jeu formidable, terminer avec autant, sinon plus de questions qu'au début.

  81. Skritz dit :

    Le siphon a été crée dans le but de limiter les pouvoirs d'Elizabeth, afin qu'elle ne puisse pas utiliser les failles pour s'échapper.

    Elle en parle à Booker la première fois ou elle ouvre une faille je crois, elle nous dit que quand elle était petite elle était capable de voyager dans ces mondes, mais qu'elle n'y parvenait plus maintenant.

  82. max42max dit :

    Salut! J'ai fini le jeu cet après-midi et ton article m'a bien aidé à comprendre l'histoire, mais il me reste un point sur lequel je me questionne! Au début du jeu, on trouve dans le phare un homme mort avec un sac sur la tête, qui est-ce? Et est-il important pour l'histoire en elle-même? En tout cas merci d'avance pour tes réponses et bravo pour tes recherches et ton superbe article ;)

  83. Skritz dit :

    max42max:
    Rien de certain pour l'homme du phare, mais il est probable que ce soit une sorte de gardien gérant les aller et retour vers Columbia à cet endroit.

    Il a été ordonné par Comstock d'arrêter Booker, et les lutèces s'en sont probablement débarrassés pour aider Booker.

  84. Chloroplaster dit :

    Franchement j'adore les jeux à casse tête, mais là ce Bioshock j'avais vraiment rien compris.. Mais ton raisonnement est parfaitement logique ! Génial :) J'ai tout le schéma dans la tête maintenant.

    Le seul point gênant pour moi c'est pourquoi noyer Booker empêcherait toutes les voies à l'apparition de Comstock, même si tu as tenté de l'expliquer ça reste un point un peu noir.. Mais sinon tout fonctionne ! T'as du être content de tout avoir emboîté ;) bravo pour l'article en tout cas !

  85. Romain dit :

    M E R C I :)

  86. Frispe dit :

    J'ai lu se que tu as écrit et je peut te dire que sa m'as bien aider à comprendre merci encore

  87. Frispe dit :

    Mais comstock = booker ? (Si j'ai bien compris )
    Alors sa voudrait dire qu'il veut s'arrêter lui même ?

  88. mOneka dit :

    @Frispe:
    Il veut arrêter ce qu'il est devenu dans une autre dimension, concrètement, lors du baptême juste après Wounded Knee, il y a deux réalité qui se créent, celle où Booker DeWitt refuse le baptême et devient l'homme qui vend sa fille que tu incarnes au début, et celle où il accepte le baptême et choisit comme nom de baptême Zachary Comstock.

  89. maximilien97 dit :

    Salut, d'abord je tiens à dire que ce sujet est vraiment complet et que ça m'a éclairci pas mal de trucs. :)
    Après je me demande juste un truc, histoire de relancer le débat, si on prend en compte que toutes les modifications du passé ont déjà eu un impact sur le présent, ça veut dire que Comstock est vivant malgré la noyade de DeWitt par Elizabeth, donc que cette noyade EST le baptême qui a mené DeWitt à devenir Comstock, donc qu'elle n'a eu aucune incidence sur l'histoire et que ça se répète encore et encore.
    Après, si on cherche moins à se casser la tête on peut simplement prendre en compte la théorie qui dit que les modifications du passé ont un impact immédiat sur le présent et que la noyade de DeWitt a bien tué tous les Comstock. Mais bon, vu que ce sont deux théories existantes je me suis senti obligé de faire part de mes idées. ^^

  90. Skritz dit :

    En tout cas, on peut reprocher des choses à Bioshock Infinite, mais je n'ai jamais vu un jeu retourner autant le cerveau des joueurs ^^

  91. maximilien97 dit :

    Et encore on peut pas lui reprocher grand chose, ceux qui y ont joué en se contentant d'y jouer sans trop réfléchir peuvent pas pointer du doigt les petits détails du scénario :p
    En tout cas personnellement je le classe avec les jeux prenants, avec lesquels tu rentres bien dans l'histoire et dans lesquels c'est bien soûlant qu'on fasse du mal à ta protégée ^^

  92. Loutchiano dit :

    Bonjour, tout d'abord merci pour tes explications bien réfléchies.
    Mais je n'ai pas compris un truc : pourquoi il doit ramener la fille pour effacer les dettes alors qu'il l'a déjà donné auparavant quand elle était bébé ?
    Sinon je n'ai pas compris à la fin comment il fait pour venir dans le passé en entrant dans le phare : il doit être beaucoup plus agé que lorsqu'il fait la première fois le baptême non (après avoir été soldat)?

  93. Skritz dit :

    Bonjour Loutchiano

    Quand il dit qu'il doit ramener la fille pour effacer la dette, ce n'est pas vraiment exact, son cerveau a été perturbé lorsqu'il a changé de monde, et il a un peu mélangé ses souvenirs.

    A la fin, c'est plutôt Elizabeth qui nous contrôle, elle est capable d'à peu près n'importe quoi, donc elle peut nous emmener un peu ou elle veut.

  94. Loutchiano dit :

    et sinon, vu que nous sommes entré dans deux failles dans le jeu, le monde original de Comstock(le premier a Columbia) ne contient plus Élizabeth et booker?

    a la fin il revit les scènes du passé c'est ça ? mais je ne vois pas quel est le booker à la toute fin après les crédits. vu que celui qui a potentiellement accepté de renaître est mort noyé par les Élizabeth. celui que l'on voit en est un autre en fait? merci de ta réponse rapide ^^

  95. Loutchiano dit :

    Désolé du double post: je cherche la musique "classique" de l'antre des héros où il y a une explication sur le bébé de Mme Comstock avec des grandes statues.

  96. mOneka dit :

    @Skritz
    Par rapport à mon message du 23 mai: C'est bien Elizabeth qui ramène Booker dans le futur, du moins il est explicitement dit qu'elle en avait l'intention:

    Elizabeth, Il faut que ça cesse:
    "Demain, je serai libérée, parce qu'il faut que tout cela cesse. Même si je détruit le siphon, serai-je assez forte pour voir toutes les portes et ouvrir celle de mon choix? Et si je l'amène ici, qui sait s'il sera de taille à faire face aux monstres que j'ai crées."

    @Loutchiano:

    L'univers qui contient Comstock ne contenais pas Booker, ce sont les Lutece qui l'ont envoyé dans ce monde pour qu'il ramène se fille Elizabeth dans son monde et mette fin à ce qu'ils ont crée. Mais effectivement, le monde original de Comstock ne contient plus Elizabeth ni Booker.

    En ce qui me concerne, je pense que le Booker que tu vois à la fin est le même sans toute fois être lui même: c'est le même Booker qui n'aura pas vendu sa fille, car Comstock n'existe pas. En fait, Elizabeth tue Comstock à sa naissance, c'est à dire à son baptême: le Booker qui est noyé est le Booker qui va accepter le baptême et devenir Comstock (Bon c'est pas ma théorie préféré, mais c'est la plus simple à comprendre).

  97. Skritz dit :

    Pour la fin, je pense qu'il n'y a pas d'élément permettant de répondre précisément, plusieurs théories peuvent être valable.
    Pour moi aussi, je pense que c'est le même Booker, mais pas tout à fait le même.

  98. Loutchiano dit :

    Encore un truc svp: dans les scènes de la fin (encore ^^), c'est le réel ou ou juste l'imagination de booker ? Comment ça se fait qu'il revit son passé avec Élizabeth à ses côtés ? Pourquoi il refait la scène du baptême ? Et ça sert à quoi de le noyer puisque ce n'est pas dans la réalité qu'il se trouve ? Sinon comment se fait-il qu'il y ait plusieurs filles ? Et puis à quoi ça sert vu qu'il l'a déjà refusé auparavant (genre 20 ans). Donc à la fin ce n'est plus le même vu que l'autre est mort noyé ?

  99. Paul Houlette dit :

    Je n'ai pas tout lu donc je ne sais pas si ce que je vais dire à deja été dit ou non , si c'est deja une evidence ou non mais pour moi , le hero etant les deux personnages à la fois et ce faisant tuer par sa fille rend impossible que celui qui à une fille meurt, sinon la fille n'aurait pas pu le tuer.
    Donc quand la fille tue le hero, elle ne tue que Zachary Comstock, c'est pour ça qu'elle le mene vers la mort comme vers une liberation et qu'après le generique on le voit avoir sa fille, la mauvaise version de lui est morte, par contre je suis curieux de savoir si on le voit avec sa fille apres le générique si on choisi la cage et non l'oiseau

  100. Paul Houlette dit :

    en gros en tuant la scene du bateme n'est la que pour faire comprendre au joueur le moment de division des deux personnage et le deuxieme bateme et la pour faire comprendre au joueur que la version gentille du hero ne peut pas etre tué par une fille qu'il n'a pas encore, par contre la version qui n'a pas de fille , elle, meurt ... cette version est la version du prophete Comstock ... c'est donc bien lui qu'elle va tuer dans le berceau et non son père, car c'est impossible

  101. Paul Houlette dit :

    question : si on choisi la cage et non l'oiseau, est ce que le hero se fait batisé l'hors de la scene du baptheme ?

  102. Paul Houlette dit :

    en gros la version d'Elisabeth qui apparement ne disparait pas doit avoir son doigt complet ...

  103. Loutchiano dit :

    Je m'explique plus clairement: le booker que l'on voit est celui du début (puisqu'il reconnait les Élizabeth) donc c'est celui qui a refusé le baptême 20 ans avant. Pour que la noyade soit vraiment efficace il faudrait remonter le temps et noyer booker juste apres woundeed knee. Ainsi booker ne comprendrai meme pas pourquoi on le tue (il ne connaitrait pas elizabeth) et là le cycle serai rompu. Mais pourquoi elles noient celui qui est "gentil"? Sinon cette scène est la "vrai" mais avec un booker âgé de 20 ans de plus que la scène originale ? Ça n'a pas de sens puisqu'il a déjà vécu ainsi que Comstock. Pour moi il faudrait retourner dans le temps sinon ça sert a rien.

  104. POSEY dit :

    Bonjour je viens de finir le jeu et j'ai une questions un me trotte dans la tête. Dans le jeu au niveau "Chen Lin" on change bien de dimension à deux reprise? De plus cela voudrait dire que la dimension où l'on termine le jeu est différente de celle où on le termine ?

  105. POSEY dit :

    Euh désolé je voulais dire " de plus cela voudrait dire que la dimension où l'on commence le jeu est différente de celle où le termine ?"

  106. Loutchiano dit :

    oui normalement c'est ça. j'ai déjà posé la question plus haut ;)

  107. romane dit :

    Bonjour ! Tout d'abord très bon résumé et très bonnes explications qui m'ont été d'une très grandes utilités :) Cependant, a la toute fin, au niveau du baptême ( enfin je crois ) Booker voit bien que l'Elizabeth qui est devant lui n'est pas celle qu'il connait. Alors où est-elle passé ? Pourquoi ce n'est pas l'Elizabeth que nous connaissons ? De plus, à voir la réaction de Booker quand il entend la musique qui vient de la chambre de sa fille après le générique à l'air de montrer qu'il est surpris qu'elle soit là,alors peut être que c'est le Booker qu'on connait, celui qui a tout vécu, qui se souviens de tout ce qui s'est passé, de Columbia et d'Elizabeth. Et pourquoi il voit a ce moment là en noir et blanc, comme au début quand on le noie dans le baptême pour le faire entrer à Columbia avant qu'il ai l'hallucination ?

  108. TaiTa dit :

    bonsoir a toi ( ou bonjour ça dépend de quand tu lire ! :p )
    alors tout d'abord merci pour ton article ! je viens de lire l'article (et de finir le jeu par la même occasion x) ) et tout les commentaires ( oui tous....) d'une traite je sens que je vais pas tardé a saigné du nez xD
    j'ai juste deux question : le choix du médaillon influe-t-il sur la fin du jeu ? et quel est au juste le rôle de State
    merci encore :)

  109. Loutchiano dit :

    Tous les choix n'ont aucune influence sur le jeu, seulement sur l'apparence des héros. Stage est un ancien soldat qui a combattu avec booker. C'est lui qui nous donne l'électroquartz (son rôle est limité). Quelqu'un a-t-il une réponse à ma question ^^?

  110. Skritz dit :

    Bonjour à tous :)

    Je me suis un peu effacé de la discution ces derniers temps, mais c'est tout simplement parce que je n'ai pas grand chose à y apporter.

    Il y a beaucoup de questions auxquelles on ne peut pas apporter de réponse définitive. J'ai trouvé une interview assez récente de Ken Levine (le concepteur de Bioshock) : http://www.computerandvideogames.com/416306/interviews/ken-levine-and-the-search-for-meaning-in-bioshock-infinite/
    Il explique que Bioshock infinite est volontairement assez obscur sur certains points. Il parle aussi de la scène finale avec le berceau, et lui même ne sait pas trop ce qu'il y a dedans.

  111. Pierrot dit :

    D'abord, un grand merci pour ton (génial) article ! Limpide !

    J'aurais cela dit aimé savoir si:
    - Tous les Booker/Comstock découlant de l'après baptême meurent après la noyade
    - Toutes les Anna/Elizabeth découlant de ce baptême meurent aussi après la noyade

    (Donc on supprimerait le point de décision "Baptême" et les deux branches qui en découlent)

    ou lors du baptême, on incarnerait le Booker qui veut se faire baptiser et là, on ne supprimerait que la branche "Comstock" ?

    Y a-t-il des éléments qui m'auraient échappé et qui permettrait de répondre à cela?

  112. Léo dit :

    Merci pour tout ce travail documentaire, je comprend un peu mieux le scénario du jeu que je viens de terminer.

    A mon avis, mais ce n'est que mon avis, la véritable fin est celle que vous qualifiez de simple. Il est difficile de s'imaginer à quel point les développeurs ont poussé l'idée des mondes parallèles mais je pense qu'ils se sont fixés des limites.

    Mais bon, tout le monde sais que dès que l'on touche aux sujets de l'espace-temps, il quasi impossible d'établir une cohérence si on compte tous les paradoxes qui accompagnent ces sujets.

    Enfin bref, merci encore !

  113. Skritz dit :

    Bonjour à vous

    @Pierrot : Ce sont de bonnes questions... Les seuls éléments de réponse que je peux trouver :

    - La scène de fin suggère que Booker existe toujours après le baptême. J'ai l'impression qu'il se "rappelle" de ce qui s'est passé dans le jeu, mais ce n'est pas certain. Il peut tout à fait venir d'une autre branche, n'ayant pas fait le choix de se rendre au baptême, je n'y avais pas pensé, mais c'est possible.
    - Lors de la scène de fin, on voit les versions d'Elizabeth disparaître une par une, on peut penser qu'elles n'existent donc plus. On sait aussi qu'empêcher Comstock d'exister implique un sacrifice, à savoir la disparition d'Elizabeth.
    En tout cas, si la branche baptême disparaît, il est sur que la naissance des Anna qui en découlent ne pourront pas avoir lieu.

    @Léo : Oui, je suis d'accord, dès qu'on touche aux voyages dans le temps et aux mondes parallèles, on ne peut pas éviter les incohérences. Certaines histoires s'en sortent mieux que d'autres heureusement ^^

    Et je pense aussi que la "vrai" fin est surement la plus simple. Inutile de compliquer inutilement les choses alors qu'il est déjà bien compliqué de tout démêler tous les éléments de l'histoire.

  114. Pierrot dit :

    Merci pour ta réponse rapide Skritz. :-)

    Ton cheminement me fait penser qu'à la fin, les Anna/Elizabeth disent quelque chose comme "Tu es Booker.. Non, tu es Comstock". Donc on peut supposer qu'on se trouve au point de décision "Vais-je me faire baptiser?" et pas dans une branche. Cela entraine donc la mort de tous les Booker (et donc de toutes les Anna/Elizabeth) et de tous les Comstock découlant de ce point.

    Donc la scène post crédits se trouverait dans un tout autre univers sans baptême.

    Ahhhh! Même si ça ne convint pas tout le monde, ça marche pour moi. Je vais pouvoir enfin dormir ;-)!

  115. Cachou dit :

    Merci beaucoup pour les explications ! J'ai fini le jeu hier et même s'il est fantastique, il est difficile à comprendre sur le coup ! Il me reste quand même une question : comment Comstock a-t-il su que Booker reviendrait chercher Anna ? Ce qui l'a poussé à l'enfermer, à faire une propagande anti-"faux berger"... Les Lutèce le lui avaient dit ?

  116. mOneka dit :

    Juste pour ajouter quelque chose, les choix n'ont pas d'impact sur le déroulement, visuel pour le médaillon, de même que pour Slatte (on le retrouve pas dans les bureau si on l'achève), en revanche, si on décide de viser le couple ou le présentateur à la fête, on aura soit un associé de Flink qui viendra nous donner un cadeau lorsque l'on va prendre le dirigeable (lorsqu'on est dans le couloir des gens de couleur), soit le couple lui même.

  117. Daevis dit :

    Bonjour,
    Vers la fin quand elizabeth lui demande de si il veut vraiment le faire, il entre et se trouve devant toute les elizabeth de chaque univers mais celle qui est en fasse de nous n'est pas notre elizabeth il le dit lui même et aussi elle a plus le pendentif (cage ou oiseau) autour du cou. Pourquoi elle est pas entrer avec lui c'est une elizabeth d'un autre univers pourquoi ?

    Et aussi quant elizabeth a tué fitzroy avec une paire de ciseaux juste après elle se change dans le zeppelin coupe même ses cheveux mais je trouve que celle qui est entré dans la cabine pour se changer et celle qui en est sortie et pas la même je parle de son visage pas de ses habille. Elle a le visage plus fin et a ce moment la on change pas d'univers et il y a pas de faille?

    Merci de m'éclairer même si ce que je dit est incompréhensible et sûrement faux ;)

  118. tzrgus dit :

    D'accord avec cette analyse à une chose près,
    si notre perso se fait noyer à la fin avant son baptême cela signifie que notre perso dans notre branche de réalité n'a pas pu créer Élisabeth et donc en nous noyant elle aurait devrait disparaitre.

  119. ZzcryzixX dit :

    il ya quelque chose qui me derange desole pour mon ecriture mais quand nous somme a la plage en continuent le perso et elisabeth devant un portique rencontre une fille qui appel élisabeth annabelle desole si le sujet a deja etait traite mais aurait tu une explication

  120. ZzcryzixX dit :

    ou peut etre que quelquin dautre a la reponse

  121. ZzcryzixX dit :

    un reponse svp

  122. Kestreeq dit :

    Bonjour, je pense pour ma part (après avoir lu le magnifique guide) que la série "BioShock" va pourvoir se doter d'une suite, en effet même si cette histoire marquante me laisse perplexe (tous ces Lutèces et ces Comstock me font vite perdre la boule), le fait de laisser le joueur spéculer sur une suite et donc une vie pour DeWitt serait une marque de "allez-y inventez une histoire, nous on lit les commentaires et on fait un prochain opus basé sur votre imagination" ? Car moi, je pense qu'avec tous ces mystères on pourrait avoir un DeWitt tout beau, tout neuf, mais qui se souvient on ne sait comment de son passé (tellement de choses possibles avec les sujets touchants au voyage temporel/dimensionnel). Mais quoi qu'il en soit, reste en paix "Songbird" (il me manque déjà le "zoiseau" ; un autre "Songbird" dans un nouvel opus ?) ; et je pense que l'on ne va pas en rester là avec "BioShock"... Tellement de possibilité, j'en suis enthousiaste !

  123. Aonaskull dit :

    Ahah je poste le 123e commentaires, comme les 123 bookers qui ont voyagés dans le temps :p c'est un signe :D

    Merci énormément pour l'explication, j'ai tout lu et je trouve ça cohérent.
    Ce jeu à un scénario de dingue, c'est une vrai énigme. Il y'a juste un point étrange, effectivement si Booker meurt la branche ou il devient Comstock meurt, mais Anna n'a pas pu naître du coup, mais à la fin du jeu on voit une version de Booker ayant survécu et Anna ! On peut supposer que les Lutèce ont trouvés une faille dans le système pour garder une version de Booker et du coup Anna mais cette fois ci il n'y aura pas Comstock ^^ Ou alors j'ai louper quelque chose... peut-etre que dans une infinité de monde il reste Booker, mais dans tous les cas Comstock est mort pour de bon.

  124. Skritz dit :

    Après le générique de fin, rien n'est vraiment certain ^^

    J'en profite pour partager le trailer du futur DLC pour Bioshock infinite : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=fpgvZay10jE
    A priori, on vivra une aventure avec Booker et Anna dans une réalité alternative situé dans Rapture à l'époque ou la cité était bien vivante !

  125. Romane dit :

    Je sais pas pourquoi, mais quand j'ai rejouer au jeu il n'y a pas longtemps, quelque chose dans les propos d'Elizabeth m'a interpellée :
    Elle dit bien a booker quand on se bat pour la première fois avec l'aide des failles dans l'antre des héros, que " des failles se mettent a s'ouvrir devant elle quand elle est inquiète et qu'elle répondent a ses souhaits". Vers la fin, juste avant que booker n'ouvre la porte qui l'emmène a son propre baptême final, on voit bien que Liz n'est pas tranquille du tout. Pour preuve, elle hésite a ouvrir la porte, en gros elle a vraiment l'air inquiète et après cette dernière ne nous suit pas dans la scène finale du baptême. Alors peut etre qu'elle a prit une faille qui s'ouvrait a elle et aller dans un monde ou les luteces n'existent pas ou quelque chose comme ça. Il y a une infinie de monde, alors pourquoi se focaliser sur booker et comstock ? Ce n'est peut etre pas la seule façon de rompre le cercle. Les failles sont un réel problème, notament la source de "l'incident" avec Anna. M'enfin je pense que ce que je dis n'a aucun sens et aucune utilité. Ce jeu est tellement bien imaginer que je ne suis meme plus sur de vouloir connaitre la véritable histoire... Si toute fois il y en a une...

  126. Manu dit :

    Merci pour ces explications.
    Il est tard je suis sur le net depuis plus de 2 heures afin de regrouper toutes les "versions" de chaque forum/post qui traitent des explications sur B. infinite.
    Je vais donc tacher d'être court car je suis juste mort de fatigue et il doit me rester 2 voir 3 neurones qui n'ont pas cramé (mais j'ai assez de patate pour cette blague foireuse, blague sans en être une, ca fume sévère au niveau du cerveau)

    Anna pour posseder ses pouvoirs doit être présente dans 2 univers à la fois, donc cela laisserait entendre que TOUTES les anna qui ont été enlevé par comstock ont vu leurs doigts coupés (QUESTION 1) ce qui serait donc une constante ?

    Le dewit que l'on incarne est le dewit qui a vendu sa fille (pour répondre a d'autres que j'ai fréquemment vu poser la question: certainement parce qu'il était grave bourré, et que quand on est "grave grave bourré" on peut faire ce genre de connerie sans prendre le temps de réfléchir mais souvent on a un sursaut de bon sens, ce qui fait que notre dewit s'est vite repris et a poursuivis comtock pour reprendre sa fille) (QUESTION 2) le fait qu'il force comstock a refermé urgemment le portail et aussi une constante ? puisque sans ça pas de doigt coupé...

    (QUESTION 3) ou alors ! J'AI RIEN COMPRIS au délire des mondes parallèles et en fait ton "grapique pourri à coté" me donnerait la réponse à savoir (je viens de perdre un de mes 3 neurones restant)la multitude d'univers ou anna deviens elisabeth débute au moment ou elle se cut le doigt ?
    -variable 1 elle passe par le portail entièrement et elle n'a pas de pouvoir, d'où découleront un tas d'autres univers parallèles ou elle n'a pas de pouvoir
    -variable 2 elle se cut le doigt (une seule fois, donc ce n'est aps une constante) mais du coup pour cette variable aussi (tout comme la première) il y a une multitude de futurs univers parallèles ?
    N'étant pas un adepte des univers parallèles je préfère être sur de bien comprendre.

    (Question 4) Notre dewit qui n'est pas comstock et ne le deviendra donc jamais puisqu'il a vendu sa fille et combattu contre comstock et est pleinement au courant de l'affaire puisqu'il se souvient avoir refusé le baptème, pourquoi doit il mourir ????? en quoi cela va changer les autres univers ? puisque cette variable ne le concerne pas ??
    Elisabeth le dit elle même dans "d' AUTRES univers vous avez accepté" c'est donc d'autres dewit qui sont devenus des comstock mais pas celui qu'on incarne ! donc pourquoi elle noie aussi celui la ? ca me laisse penser, que TOUS les dewit vont mourir et non pas seulement ceux qui accepterons le baptême, elle ne fait que lui montrer le passé et notre passé (a nous dewit joueur) c'est bien d'avoir refusé le bapteme d'avoir vendu notre fille et vécu 20 ans comme un alcolo ? Tu me diras oui mais il accepte je repnodrais mais on s'en fout ! c'est déjà passé elisabeth ne fait que lui montrer le passé ca ne le conerne pas lui personnellement mais d'autres dewit d'autres univers parralèles ? (plus qu'un neurone)

    (QUESTION 5) toutes les autres elisabeth sont elles des elisabeths qui ont déjà accomplis leur basse besogne ? ne disparaissent elles que pour aller tuer un autre dewit ? dans un autre univers parallèle ? Car elle le dit "dans TOUS nos mondes" il faut l'étouffer dans TOUS nos monde, donc c'est pas en tuant ce dewit la que toutes les elisabeths vont disparaitre, ou peut être ne sont ce que les elisabeth variables de la branche de CE dewit ? mais dans ce cas elle devrait quand même être des centaines de milliers !

    Merci pour tes futurs réponses, je suis un peu désemparé j'ai horreur d'être a ce point dans le vague et j'ai bien envie de menotter un dev a mon radiateur et de lui poser des questions toute la nuit..

  127. Manu dit :

    je précise que ce sont surtout les questions 4 et 5 qui m'importent le plus (je viens de capter que j'ai écrit un pavé en fait)

    et que je pense que ma question 3 repond a ma question 1 et 2

  128. Romane dit :

    Ah et aussi ( je commence également a fariguer ^^) comment booker/ comstock fait-il pour avoir des sortes de prémonitions ? Peut etre que c'est parcequ'ils l'ont déjà vécu. Je veux dire, si on faisait un schéma d'un cercle ( en quelques sortes la vie de nos héros ) on voit bien qu'il n'y a pas vraiment de début ni de fin. Alors, quand booker a une hallucination la première fois sur new York après s'être fait noyer, il s'est sûrement rappeler de la foie ou le booker -on va dire- n• 121 a été témoin des pouvoirs de la vieille Elizabeth qui lui a montrer la vision de new York en flamme. Après ce n'est qu'une hypothèse parmis tant d'autres ;)

  129. Jimmy dit :

    Moi je pense et j'en ai fini de me prendre la tête que lors de la dernière scène de baptême, tout les univers parallèles (qui vont donc par 2 avec A = Booker et B = Cumstock) arrivant au dénouement que l'on vois au niveau des phares a la fin (avec les nombreux Booker et Elisabeth présents) se superposent...c'est ainsi que l'on vois de nombreuses Elisabeth mais un seul Booker/Cumstock (qui sont donc superposés et représentent tous ceux-ci de tous les univers arrivant à ce dénouement). Pourquoi un seul? Car nous, nous le joueur, sommes Booker (et donc Cumstock), et si chacun de nous avions eu une Elisabeth différentes (de part le jeu, que nous aurions pu "customiser"), nous aurions chacun vu notre version d'Elisabeth...

    Et donc avec l'emblème du baptême qui est censé purifier l’âme, nous sommes noyé mais seule la partie mauvaise de notre âme est donc purifier. C'est à ce moment là que toutes les Elisabeth disparaissent car elles n'ont plus lieu d'être là a ce moment là (la purification dans tous les cas est faite) étant donnée que leur futur sera Anna désormais...et ce car à ce moment là, nous sommes dans notre passé et rien ne s'est encore produit donc...

    La suite après les crédits est donc une sorte d'annulation de tous les univers parallèles ayant aboutis a cette même fin (si on procède par branches où le commencement est le baptême où Cumstock est créé puis toutes les branches créées par la suite suivant toutes les actions différentes créant elles mêmes leur univers et les différences...)car leur passé a été modifier (coupant net les branches créées donc).
    Donc le Booker (après les crédits) représente tous les Booker des phares de la fin qui ont donc réussi leur objectif...PAF happy ending, nous sommes alcoolique ( et alors? on vient juste de perdre notre femme et ce n'est pas une maladie incurable...) et Anna est dans le berceau (et donc dans 17 ans sera en tous points identique à Elisabeth)

  130. Skritz dit :

    Romane :

    Concernant Elizabeth et les failles qui "répondent a ses souhaits", je pense que c'est parce qu'au début, Elizabeth ne comprend pas ses pouvoirs, et elle a l'impression que les autres mondes sont créés par sa volonté. Il s'avère qu'elle ne fait qu'ouvrir des portes, mais comme il y a une infinité de mondes, ça revient quasiment au même puisqu'on peut y trouver à peu près n'importe quoi.
    A la fin du jeu, elle est omnisciente et sait ce qui va se passer derrière la porte, elle est triste car c'est ils ne se reverront plus, Elizabeth tel qu'on la connait n'existera plus.

    A part ça, le jeu sous entend que les failles existent uniquement à cause de Comstock, et que le "supprimer" est donc la bonne façon de restaurer l'équilibre.

    Pour ta question sur la vision de Booker, ce n'est pas expliqué, mais on peut faire des suppositions. On sait que Comstock a eu la vision de New York ravagé par les flammes. D’où lui est elle venu, on ne sait pas, peut être un rêve tout simplement, ou alors un délire étant donné qu'il a un peu perdu l'esprit suite à ses voyages dans les failles.
    On sait aussi que les personnages semblent gagner des souvenirs de leur double quand ils changent de monde, donc on peut supposer que Booker a partagé la vision que Comstock a eu.
    Encore une fois ce n'est qu'une supposition, je n'ai pas grand chose pour appuyer cette théorie !

  131. Lone_Time-Space_Wanderer dit :

    Salut j'adhère particulièrement à ton article qui m'a beaucoup éclairer contrairement à celui de jeuxactu qui m'a plus poser de question que de réponses X).

    Pour répondre à certains internautes se demandant si la Elizabeth de la fin disparaît ou non on pourrait, pour cela, se baser sur l'hypothèse qu'un évènement changé dans la passé influe directement dans le présent (Les adepte de voyage spatio-temporels comprendrons sinon je vous conseil un très bon livre : La patrouille du temp de Pool Anderson [Très en avance sur son temps pour l'année de sa parution] qui explique très bien ce qui va suivre.) Et donc si Elizabeth ramène son père le jour du baptême, dans son passé quoi, et qu'elle le tue cela créerait un paradoxe donc elle serait toujours en vie sauf qu'elle n'aurait ni père ni mère et aurait toujours ses souvenirs, les autres Elizabeth,quant à elles, disparaîtraient car elle proviendraient des branches dimensionnelles résultant du baptême de Booker (Qui, dans le cas présent, vient d'être annulé par sa noyade). J'espère que ce post éclairera certaines personnes se posant ce genre de question ou équivalent bien que je n'adhère pas à mon hypothèse malgré sa crédibilité mais n'ayant aucun rapport avec la fin d'après ce que j'ai lu et compris ;).

  132. Skritz dit :

    Manu :

    Pour les questions 1-3, on va reparler un peu d'univers parallèles. Visiblement, dans le jeu, les univers parallèles sont crées a chaque fois que quelqu'un prend une décision, ou qu'un évènement avec plusieurs possibilités se produit.
    Ca voudrait dire que Booker n'a donné sa fille qu'une seule fois, mais par la suite, de nombreux univers se sont créés, découlant de cette réalité.

    Cette explication des mondes parallèles est d'ailleurs tirée de la mécanique quantique, avec l'exemple du chat bien connu : http://fr.wikipedia.org/wiki/Chat_de_Schr%C3%B6dinger

    Question 4 : Pour la scène du baptême à la fin, on a l'impression qu'Elizabeth nous fait revenir dans le passé. L'idée c'est de supprimer Booker avant qu'il se sépare en 2 personnalités différentes. C'est une scène plus poétique que logique on est bien d'accord, mais c'est l'explication proposée par le jeu.

    Question 5 : Oui, je suis d'accord, je me suis aussi demandé si c'était volontaire de ne voir que 5 version d'Elizabeth, ou si c'était simplement une limitation technique car il devrait effectivement y en avoir bien plus.
    Sinon, la solution de Jimmy semble cohérente aussi, les booker fusionnent tous en 1 seul.

    Et je ne sais pas si tu y gagnerais grand chose à enchainer un développeur au radiateur, je ne suis pas certain qu'ils savent eux même le fin mot de l'histoire :)

  133. Skritz dit :

    Jimmy :

    J'aime bien ton explication, ça me parait bien cohérent.

    Une petite objection cependant : Anna sera probablement très différente d'Elizabeth, elle n'aura pas ses pouvoirs et aura vécu une tout autre vie, à savoir "élevée par un alcoolique dans un appartement crasseux" au lieu de "être enfermée dans la tour d'une ville dans le ciel" :)

    Lone_Time-Space_Wanderer :
    Merci pour le livre.

    Pour la fin du jeu, les 2 explications sont possibles, Elizabeth peut disparaitre car elle n'existera plus dans le futur. Cependant, il est aussi possible qu'elle existe toujours, le jeu ne répond pas à cette question.
    Sachant qu'elle peut voyager dans les mondes à sa guise, elle est peut être parti en vacances à Paris après tout :)

  134. Lone_Time-Space_Wanderer dit :

    Par contre une question reste en suspend: Comment se fait-il que Booker est vivant à la fin ?

  135. lone ranger 2 dit :

    Et pourquoi Boker est il noyé après avoir sauvé Elisabeth puisqu'il avait déjà choisi de ne pas se repentir après woundedknee (donc de rester Booker et ne pas devenir Cumstock) avant la naissance d'Elisabeth
    Pourquoi est il noyé à ce moment ?

    Pour moi ca n'a aucun sens
    Il aurait fallu le noyer après qu'il se repente (donc devienne cumstock)

  136. Syl20 dit :

    Très instructif tous ces échanges ! J'ai vraiment du mal à tout saisir tellement c'est ambigu...

    Juste un détail en passant : Booker tue Comstock par la noyade et met donc fin à la tyrannie (le mal) ainsi qu'à l'emprise dont ce dernier dispose sur Elisabeth. En gros, il l'émancipe (liberté). L'animation de la noyade n'est pas si anodine que ça car on aurait très bien pu le tuer d'une balle dans la tronche par exemple...

    Et oui, car à la fin, Elisabeth élimine Booker de la même façon. Elle se sent forcée de le tuer car elle sait qu'elle va d'une certaine façon effacer ses pêchés (le mal) et lui offrir une rédemption, c'est à dire, à mon avis, le choix de repartir de zéro (liberté). On a les parallèles parfaits.

    Ainsi, toutes les Elisabeth disparaissent, il n'en reste qu'une, celle dans le monde réel que Booker s'empresse d'aller retrouver dans la chambre à la fin du générique. Et dans les 2 cas, le mal est donc anéanti et moi je suis un bisounours :)

    Reste à savoir par contre si la dernière Elisabeth disparaît oui ou non de la scène finale de la noyade et si Booker va vraiment retrouver oui ou non sa fille dans le berceau, car pour le coup ça peut changer toute l'histoire. Mais ça, évidemment, les scènes sont coupées, donc chacun aura sa propre interprétation !

  137. noob dit :

    D'abord un grand merci pour cet article qui m'a bien aidé à comprendre certains aspects du scénario ! Mais j'aurais moi aussi quelques questions, si vous pouviez m’éclairer ça serait très apprécié ! Tout d'abord, pourquoi slate ne reconnait t'il pas booker dans l'antre des héros s'il a bien combattu au coté de comstock durant la guerre ? Et pourquoi nous tuer à la fin du jeu puisque "notre" booker à déjà fait le choix de refuser le baptême et ainsi devenir comstock ? c'est inutile, les autres booker/comstock existent toujours dans les autres univers, il faudrait remonter le temps et tuer le booker venant juste de devenir comstock en sortant du baptême pour éliminer seulement le "mal". J'ai vu également plus haut dans les commentaires, et je me souviens depuis de la scène, qu'a un moment dans le jeu, une fille prend elizabeth pour quelqu'un d'autre (elizabeth ne la reconnait pas) et l'appelle ANNAbelle ? Merci d'avance et encore bravo pour ces lumières

  138. Skritz dit :

    noob:

    Slate a combattu avec Booker dans le passé, et il le reconnait bien.
    Par contre, il ne reconnait pas Comstock car ce dernier à trop changé depuis la bataille et parait plus vieux qu'il ne l'est vraiment. Il pense donc que Comstock est un menteur.

    Par rapport à la fin du jeu, on peut supposer que Elizabeth nous transporte bien dans le passé, avant que Comstock existe donc.

  139. MrBlop dit :

    Merci pour cette analyse complète et très claire ! C'est grâce a vous que maintenant je me dis mais Wahouu quel talent pour écrire un scenario aussi bien ficelé digne d'un Shuter Island ou d'un Inception et quel talent pour avoir décortiqué cette machinerie ! Bravo ! et Merci ;-)

  140. Roggan dit :

    Après avoir refini le jeu suivant la lecture de ce site, j'aurais quelques théories et petits détails à ajouter, à vous de voir ce que vous en pensez. Afin d'être clair, je vais suivre une narration chronologique :

    POINT DE VUE COMSTOCK :

    - Comstock, né après le baptème de Wounded Knee, rencontre Rosalind Lutèce. Elle invente le système de failles.

    - Comstock s'en sert pour regarder à travers, à la fois dans le futur et dans d'autres dimensions où un autre Comstock existe. Il voit une ville volante. Rosalind lui invente donc cette ville, il voit également par la suite qu'il aura une fille qui prendra la relève et "déclenchera le feu sur les hommes", c'est la vision de New York.

    - Étant stérile, la seule solution d'avoir un enfant est de voler un enfant d'une autre version de lui dans une autre dimension. Il le vole à notre Booker DeWitt.

    - Toujours grâce aux failles il voit que dans l'avenir ce Booker reviendra chercher sa fille, il met alors en place l'image du faux-berger avec le AD (puisqu'il l'a vu dans ses "visions") et préviens l'homme du phare de son arrivée.

    - Ensuite viennent les événements du jeu et il finit par mourir

    POINT DE VUE BOOKER

    - A refusé le pardon après le baptème de Wounded Knee

    - A eu une fille d'une femme qui est morte à la naissance de cette première. Suite à un problème d'alcoolisme et de dettes, Robert Lutèce (le Lutèce de cette dimension qui collabore avec Rosalind) achète l'enfant mais au dernier moment Booker refuse et dans la précipitation Robert traverse la faille et Anna perd son petit doigt.

    - Il devient fou et se renferme sur lui-même accablé par le remord d'avoir vendu sa fille, il vit reclus dans son appart qui se dégrade avec le temps (on le voit dans le jeu).

    - Les Lutèces ouvrent une faille chez lui et en la traversant les souvenirs de Booker s'entremêlent jusqu'à créer d'autres. Il est persuadé d'être 20 ans plus tôt quand Robert était venu lui dire de ramener sa fille pour effacer ses dettes. La phrase qui lui était restée était celle de 20 ans plus tôt qui parlait d'Anna. Les Lutèces se sont servis de ça pour parler d'Elizabth, à ce moment, ils se réjouissent que leur plan fonctionne.

    - Preuve également qu'il a bien changé de trame, la statue de Lutèce homme (de sa dimension) se change en lutèce femme (dimension dans laquelle il se trouve)

    - Il se passe tout ce qu'on fait dans le jeu et finit noyé par les Elizabeth.

    POINT DE VUE ELIZABETH

    - Née au départ en tant qu'Anna, puis enlevée et renommée Elizabeth. Grandit dans la tour, enfermée pour que ses pouvoirs disparaissent avec le temps, engloutis par le siphon.

    - Est libérée par Booker.

    - Est enlevée par Songbird et c'est là que se produit 2 principales trames se déroulant dans le jeu.
    LA PREMIERE : finit par se faire retirer tous ses pouvoirs, Booker meurt par Songbird en allant la récupérer. Est déçue de ne pas se faire sauver. Prend la relève de Comstock. Détruit le siphon lui faisant retrouver ses pouvoirs. Détruit New York et ramène Booker dans le futur avant qu'il ne se fasse tuer par Songbird. Lui donne la carte permettant de contrôler Songbird et le renvoie pile dans le labo où est torturée l'Elizabeth jeune.
    LA DEUXIEME : se fait torturer puis sauver de nouveau par Booker qui revient de nulle part.

    - Retrouve ses pouvoirs après la destruction du siphon. Voit la vérité et comprend qu'il faut tuer Booker avant qu'il ne devienne Comstock.

    - Disparait en même temps que les trames reliées à Comstock.

    POINT DE VUE LUTECES

    - Rosalind découvre les failles et communique avec Robert dans la dimension de notre Booker.

    - Quand Comstock lui parle de voler un enfant d'un Booker DeWitt, Rosalind en profite d'utiliser la dimension dans laquelle se trouve Robert.

    - Robert dans la confusion en voyant Booker arriver sauver sa fille passe la faille.

    - Robert vit également un mauvais moment dû aux effets secondaires (hémorragies).

    - Les deux Lutece se rendent compte du plan de Comstock pour tout détruire et veulent empêcher qu'Elizabeth ne lui succède.

    - Deviennent aptes à contrôler les failles après que Comstock, au courant de leur plan (par espionnage ou par le biais des failles), sabote leur machine. Ils sont capables de voir dans toutes les trames en même temps.

    C'est à partir de là que j'expose ma théorie (qui est personnelle et non absolue) : Les Lutèces voient que dans d'innombrables trames, ils ont fait voler l'enfant d'innombrables Booker pour d'innombrables Comstock. Ils vont voir différents Booker dans le même état que le nôtre et le transporte vers une dimension où son Anna a été volé dans l'espoir qu'il la sauve. Ils se rendent compte alors que Booker meurt à plusieurs moments pour différents motifs et à chaque nouvelle intervention de leur part, ils font en sorte de régler le problème : le mort dans le phare, conseiller Elizabeth d'ouvrir une faille quand ils voient que Chen Lin est mort, faire comprendre que Songbird est contrôlé par la musique etc ... C'est là qu'ils font l'expérience des constantes et variables (rame ou ne rame pas, pile ou face, oiseau ou cage ...).

    - Des fois, Booker arrive à sauver Elizabeth et à détruire le siphon, ils se retrouvent dans le même monde avec tous les phares. À la fin ils repartent tous dans le passé de leur trame qui en fait, est un passé commun, le baptème de Wounded Knee, c'est de là qu'est né tous les histoires différentes de Bioshock Infinite, ils ont tous rejoint le noeud commun de l'arbre du temps, vu qu'ils ont remonté le temps, les Booker se retrouvent tous dans un seul, celui du passé qui doit refaire le choix. En revanche, les Elizabeth, elles, n'existaient pas, elles restent donc chacune elles-même (je pense aussi que le choix d'en faire apparaître qu'un certain nombre et une raison technique, le nombre d'Elizabeth présent suffit à faire comprendre au joueur qu'elles représentent les différentes trames possibles) et noient leur Booker commun. Elles disparaissent donc tous. Selon ma théorie, même nôtre Elizabeth disparaît puisque son père est mort avant sa propre naissance.

    Ma théorie réside dans le fait que certes, dans l'histoire du jeu, toutes les trames dont le passé commun étaient CE baptème de Wounded Knee ont été effacées mais qu'en est-il des autres trames et branches créées par d'autres choix plus antérieurs ? D'autres choix qu'auraient faits Booker avant Wounded Knee. C'est là qu'Infinite porterait bien son nom. Je pense que jusqu'ici le scénario est contrôlé et ne laisse pas le choix à d'autres interprétations et le petit extrait d'après générique serait là pour que le joueur se réconforte à sa manière et comprenne ce qu'il veut comprendre. D'où le fait qu'il soit après générique, il serait hors-jeu.
    Moi je le comprends comme si c'était une nouvelle boucle qui partait, un nouveau kidnapping d'Anna qui rentrainerait un nouveau Bioshock Infinite, invitation donc à rejouer au jeu.
    D'autres interprétations laisseraient penser que c'est bel et bien fini, Booker et Anna sont tranquilles.

    Merci pour tes explications qui m'a permis de bien comprendre le jeu après l'avoir terminé une deuxième fois. On est libre d'interpréter différemment alors n'hésitez pas à dire ce que vous pensez être faux dans mon interprétation.

  141. JuanRo dit :

    J'aimerais apporter des précisions car j'ai remarqué certaines choses que je n'ai vu mentionnées nulle part. Sinon je suis globalement d'accord avec le reste, l'explication est très claire !

    Analyse bioshock infinite :

    Théorie validée :
    - Booker est noyé dans une seule « branche » d’univers où il deviendrait Comstock mais il faut imaginer que tous les autres Booker, également futurs Comstocks, sont noyés par les autres Elizabeth qu’ils ont respectivement sauvé. De plus une noyade n’affecte pas toutes les réalités mais tout de même plusieurs à la fois(tous les Comstocks qui découlent de CE Booker), donc, même si Elizabeth n’est pas toujours sauvée il y’en a toujours une qui pourra le faire pour les autres.

    Détails supplémentaires :

    Lorsque l’on retourne dans le passé et que l’on refuse le baptême, on crée une lignée de Dewitt(s). Ensuite nous nous retrouvons au même baptême pour l’accepter. Dans ma vision des choses il faut accepter le fait qu’Elizabeth a suffisamment de pouvoirs pour faire revenir Booker dans le passé et lui faire revivre « ses vies » même s’il ne peut modifier ses choix qui ont déjà été effectués (« c’est écrit ! »). Vu qu’il ne peut modifier ses choix on sait déjà qu’au 2ème baptême il se fera baptiser et donnera naissance à une lignée de Comstock. Or il y’a une chose étrange à ce moment précis : Booker ne reconnait pas l’Elizabeth qu’il a devant lui. Je cite Booker: « Attends…tu n’es pas… tu n’es pas… Qui es tu ? » Et il a raison ! Elizabeth l’a envoyé au second baptême vers une mort certaine où une autre Elizabeth l’attendait. Sa version d’un autre univers. On le voit car elle est habillée différemment (elle n’a plus le médaillon QU’ON avait choisi pour elle). C’est pourquoi elle nous demande si c’est vraiment ce que l’on veut avant qu’on ouvre la porte. Car l'Elizabeth que l'on connait tient un minimum à nous et elle ne nous a donc pas tué de ses propres mains, ce qui enlève un peu de monstruosité à la scène. Cela veut dire au passage, que même si la dernière Elizabeth disparaissait à la fin derrière cet écran noir qui nous laissait fébriles à la fin du jeu, ça n’aurait pas plus « d’importance » que les autres. Car ce n’est pas l’Elizabeth que nous avons connu et à laquelle nous nous sommes attachés, celle là est restée derrière la porte.

    Alors tout va bien me direz vous ? Non. Car ça ne l'empêcherait pas de disparaître derrière sa porte si son monde s'efface.. D'autre part, si l’on regarde attentivement, on dirait que certaines Elizabeth n’ont pas le petit doigt coupé. Il faut regarder en particulier la main de celle qui nous saisit le bras. Cela veut dire qu’elles n’ont pas été enlevées et donc qu’elles n’ont pas de pouvoirs et ne sont absolument pas au courant de toute cette histoire d’univers et de Columbia. Pourtant elles sont là… Et en plus elles disparaissent ! (alors que leur monde est censé être celui qui est conservé, celui de Dewitt). Là pour l’instant je ne vois pas d’autre explication à part le fait qu’elles aient été ajouté là pour faire comprendre au joueur qu’il faut intervenir dans plusieurs mondes, pas seulement le sien. Et qu’il est possible qu’elles grandissent normalement et en bonne santé comme leur présence le montre s'il fait ce qu'il faut... ou quelque chose comme ça. En somme elles sont là pour la « clarté » du scénario.

    Enfin, j’ai souvent lu de ci de là des théories sur l’homme mort dans le phare au début de l’aventure. La plupart parlent d’un homme de Comstock tué par les Lutece pour aider et (motiver au passage) Dewitt. Je veux juste ajouter que ça me parait curieux d’autant que, juste avant d’entrer dans le phare, Booker demande aux lutece si qqun l’attend dans le phare. Ils lui répondent alors : « il vaudrait mieux pour vous, il ne fait pas bon de se retrouver seul ici ». Un peu trop ironique à mon goût si c’étaient justement leur meurtriers..

  142. Skritz dit :

    Salut Roggan

    Dans l'ensemble je suis d'accord avec ce que tu proposes. Quelques détails cependant :

    - Je ne pense pas que Booker devienne vraiment fou bien qu'il devient sans doute alcoolique. Lorsqu'il est transporté dans l'autre univers, sa mémoire est en effet perturbée, mais il ne semble pas au courant que c'est sa fille qu'il recherche, juste une fille quelconque. D'ailleurs Columbia n'existe pas dans son monde, Elizabeth est étonnée qu'il ne connaisse pas la ville, ce qui semblerait en effet curieux.
    - Sinon, il est tout à fait possible que plusieurs Elizabeth aient été enlevées. Il est aussi possible qu'il y ai plusieurs version des lutèces qui se baladent dans les univers en allant chercher tout un tas de versions de Booker pour sauver une multitude d'Elizabeth. C'est tout le problème des univers multiples et du coté "infini".

  143. Skritz dit :

    Salut JuanRo

    Je suis d'accord avec tes précisions. On ne sait pas exactement qui est l'Elizabeth qui nous tue mais visiblement Booker se rend compte que c'est n'est pas "la bonne".
    Concernant les autre Elizabeth, je n'avais pas remarqué qu'elles n'avaient pas le doigt coupé. Pour moi elles sont la comme tu dis pour montrer au joueur qu'il existe des tas d'autres versions d'Elizabeth qui ont eu une vie complètement différente.

    Pour les Lutèces, j'avoue qu'on les imagine difficilement en tueurs sanguinaires, ou alors ils ont un grand sens de la mise en scène ^^
    Je n'ai trouvé aucun indice sur le tueur, mais par contre, ce dont on est à peu près sur, c'est que le phare est une base de lancement vers Columbia et que le gardien travaille pour Comstock.
    Maintenant, est-ce que l'homme mort est vraiment le gardien, et qui l'a tué, on ne peut faire que des suppositions.

  144. Lulz dit :

    Bonjour,
    Je comprends pas dans la partie "Enlevement d'Elisabeth" à la fin, tu dis que Lutèce compte aider Dewitt à récupérer sa fille..
    Dans un premier temps, Lutèce lui fait " Give us the girl and wipe away the debt " et là il leur donne sa fille, action qu'il regrette après et sombre dans l'alcoolisme blabla .. alors pourquoi Lutèce revient une 2ème fois et lui propose la meme chose "Give us the girl and wipe away the debt" et il accepte alors que dans cette réalité il n'a plus de dettes à rendre à personne ?

    Aussi je comprends pas pourquoi il se fait baptiser au début du jeu ( avant d'accéder à Columbia ) et est-ce que ca aurait changé quelque chose dans la trame .. ?

  145. Roggan dit :

    Skritz
    Ah, je me suis mal fait comprendre, c'est dur de bien s'expliquer. Non, effectivement il ne sait pas qu'il s'agit de sa fille mais les Lutèce REutilisent la phrase qu'ils avaient employés 20 ans plus tôt pour parler de SA propre fille. Là ils réutilisent cette phrase pour que ça tilte dans sa tête bouleversée par tous les nouveaux souvenirs qu'il y a. 20 ans plus tard, le "ramenez la fille", mentionne donc bien Elizabeth qu'il doit aller chercher.

    Lulz
    Du coup, ça répond un peu à ton questionnement. Lutèce revient en réutilisant la phrase qui mentionnait sa propre fille. À ce moment là, 20 ans plus tard, Booker ne se rend plus compte de la réalité, il est perdu. Ainsi quand il traverse la faille, tous ses souvenirs se chamboulent et quand il rentend la phrase en question, ça tilte dans son esprit, il croit alors avoir des dettes, LES dettes qu'il avait 20 ans plus tôt.

    Et pour le baptême du début, je pense que c'est symbolique, il faut être pur pour entrer dans Columbia. Ils haïssent ceux d'en bas alors ils vont pas les faire monter à leur guise, il faut qu'ils se purifient par les eaux qui ont purifiés Booker devenant ensuite Comstock.

  146. Alex dit :

    Bonjour et merci pour toute ses explications sur Bioshock infinite, mais deux question reste en suspend pour moi , tous d'abord qui est le personnage qui controle les hommes blanc au yeux rouge dans l'asile a la fin du jeu ?
    et ensuite que vien faire le fantome de madame comstok dans l'histoire, du moin quel est sont rapport avec les faille temporel ? merci

  147. Alex dit :

    et aussi tous particulierment a skritz,sai plu clair pour moi

  148. Alex dit :

    merci bien

  149. Pam dit :

    Bonjour à tous, j'ai pas lu tous les commentaires, mais je répond à un internaute qui se demandait où était la scène d'elizabeth qui allait être pendu. Et c'est vrai dans pub du jeu, on voit cette scène http://www.youtube.com/watch?v=hRK7aB1WAo4&sns
    Pourquoi dans le jeu ça n'apparaît pas ?

    Merci en tout cas pour l'explication !

  150. Angelius dit :

    Merci.

  151. Jauneos dit :

    Excellent comme scénario, Usul du 3515 dit qu'il ne l'a pas aimer mais je pense juste qu'il ne l'a pas compris :-).
    Faut que je fasse le point et que je médite dessus pour espérer faire un jour un aussi bon scénario!

  152. Jauneos dit :

    Y'a quand même quelque chose que je ne comprend pas!
    Pourquoi Booker doit rembourser des dettes et aller chercher la fille a Columbia si il les a déjà effacer en donnant sa fille?

  153. Aonaskull dit :

    Pour la pub, c'est surement une des infinités de dimensions où Elisabeth s'est fait attrapée tout simplement.

    Pour la dette, à la base il venait chercher la fille pour effacer la dette, c'est un souvenir qu'il avait, puis à la fin on comprend que c'est les Lutèces qui l'ont mené au phare etc. Peut-être que tout est lié et qu'il a compris par la suite tout ce qui s'est passé, il a surement été manipulé par les Lutècez.

  154. youpyoup dit :

    Très bon article, merci !

    Cela correspond à ce que j'en pensais et certaines infos que tu fournis m'ont ouvert l'esprit sur d'autres questions que je me posais, j'adore ;)

    Pour parfaire un peu la culture sur les voyages dans le temps et ses conséquences, je vous livre 2 classiques de la SF sur les voyages dans le temps:
    'Le voyageur imprudent' de René Barjavel
    'la machine à explorer le temps' de H.G. Wells

  155. Sly1er dit :

    Moi j'avais une autre explication pour la scène de la noyade finale. Bien à moi je vous l'accorde.
    Vu que chaque choix, chaque potentiel,(l'exemple de la fleur des prés qui pousse ou verte ou bleue ou marron à pois kakis est parlant je trouve) conduit à la création d'une ligne temporelle par événement ; je vote +1 pour dire qu'il y a une infinité d'univers existants.
    Autre point essentiel, explicité au dessus : il reste des constantes, des choses qui ne vont absolument pas bouger d'un Univers à l'autre ! C'est arbitraire et pas très logique d'un point de vu scientifique mais bien pratique pour expliquer l'histoire ;P
    J'admets aussi, comme l'indique Lutèce dans un enregistrement audio, que l'Univers (que dis je, le Multivers!) n'aime pas trop qu'on navigue entre ses dimensions et qu'on foute le boxon entre les différentes réalités (là aussi ça va bien aider à expliquer quelques points :p)
    Commençons : premier baptême qui créé 2 time lines avec un vétéran traumatisé qui devient un gourou ou un alcoolique accro aux jeux d'argents. On admet que ces 2 événements ont eu lieu dans des proportions égales (50/50) et qu'il y a une infinité d'univers dans lesquels on eu lieu l'un ou l'autre choix (un peu bobo têtête... u_U').
    Toujours pareil, dans un univers sur 2 un Comstock vole un bébé à un Dewitt (donc dans l'autre univers sur 2 (en supposant que 2 Comstock n'arrivent jamais dans le même univers :p)).
    Comme décris au dessus dans l'article et les commentaires (je recommande celui de Roggan) les Lutèces guident Booker pour qu'il arrive à ses fins et tout va bien. Jusqu'à la fin...
    Le dénouement de tout ceci se profile quand Booker cherche à mettre fin à tout ça en assassinant Comstock dans son berceau. Il ne comprend pas qu'il s'agit de voyager entre différents plans et il pense à un simple voyage temporel. En plus il ne sait même pas que Comstock c'est lui.
    Babeth/Anna qui a tout compris, peu après que le siphon ai été détruit, va se rendre compte que tous les Bookers vont vouloir zigouiller tous les Zachy et que ça va créer une espèce de boucle spatio-temporello-trans-planaire infernale et le Multivers va pas aimer ça.
    Voyez donc : d'un côté Comstock va dans un autre plan pour voler un bébé à son autre soit, de l'autre côté Booker veut retourner dans encore un autre plan où il est bébé pour suicider sa personne ! C'est un joyeux bordel !
    Du coup j'interprète le passage au Baptême Final comme si il se déroulait dans une bulle à part du Mutivers, une bulle commune à tous les plans, un peu comme si on enlevait un tronçon au tronc de l'Arbre du Multivers pour le retravailler à part. Le Booker Dewitt représenté serait à la fois le notre, avec lequel on a joué, mais aussi bien plus parce que il serait tous les Booker Dewitt qu'on a vu courir autour des phares (et ceux que l'on a pas vu!).
    Au niveau temporel on serait bien sur, au moment du baptême qui a créé les 2 linéarités temporelles qui ont mis le foutoir (mais qui ont donné lieu à un bon jeu :p).
    Avec lui il y aurait des représentantes pour toutes les Anna/Elisabeth parce que du coup dans cette temporalité elles n'auraient pas été conçues ; d'où sa présence en plusieurs exemplaires.
    Le geste de la noyade consisterai alors en un reboot de l'entièreté du Multivers au moment de la constante du baptême (Et oué ! Rien que ça!)
    Et finalement la scène après les crédits nous monterait que le Multivers à repris une existence normale comme il le voulait, où personne ne vient lui tripoter les failles de manière abusive, où on aurait un père vétéran de Guerre lambda avec sa fille qui iraient mener une vie lambda et que finalement ça serai plus simple pour tous le monde.
    Je ne vais pas extrapoler sur les Lutèces mais comme je ne pense pas que ce reboot soit rétroactif, il serai logique que il existe toujours dans cette nouvelle réalité toute neuve des gens capables de voyager à travers les plans. Sauf si au moment du baptême ça n'avait pas encore été pensé et qu'à ce moment là, pour rester peinard, le Multivers se serai arranger pour que les Lutèces échouent dans leurs recherches...
    Moi je dis que ça se tient :P
    PS : Défaut du jeu (à mon gout) : les trop grandes différences entre Booker Dewitt et Zachary Comstock. Quand j'ai vu la fin pour la première fois j'ai insulté le scénariste en disant que ça sortait de nulle part et que c'était juste un twist à la con pour faire genre un truc compliqué :p. Après m'être calmé je me suis penché sur l'étude de l'histoire (via ce très bel article) et je me suis rendu compte que même si ça tenait à peu près la route les personnages différaient beaucoup trop entre eux pour que j'admette facilement que c'est une seule et même personne... Outre les détails du type "Booker a des yeux verts alors que Zach a des yeux bleus!" ou encore "Slate dit que Comstock na jamais connu la guerre" ; faut quand même ce dire que c'est un type qui, d'un côté est un joueur, un alcoolique, qui a massacré des indiens vendu sa fille... MAIS qui en est malade et reste au fond de lui quelqu'un de bien comme on peut le voir dans son comportement au travers du jeu (où il se moque un peu des croyants), et de l'autre côté on a le même mec , toujours traumatisé d'avoir massacré des innocents qui acceptent le baptême et qui va chercher un réponse à ses problèmes dans la spiritualité et qui devient un extrémiste, fanatique,qui va se réapproprier la culture judéo chrétienne américaine de manière malhonnête, devenir le gourou d'une ville complète (ce qui implique que lui ne crois pas en ce qu'il prêche et donc qu'il ne croit plus qu'en lui même), devenir xénophobe, assoiffé de sang (Cf tous les meurtres et les massacres qu'il a perpétré au long du jeu)sans qu'il y n'y ai plus la moindre trace de cette grandeur d'âme, de cette lumière humaine qui avait persisté malgré tout dans sa version "païenne". Moi ça reste mon plus gros blocage quand à la crédibilité de l'histoire >.< J'ai toujours ce fort sentiment que les 2 personnages ne peuvent pas être la même personne...

  156. Sly1er dit :

    PPS : Le ton surpris de Dewitt sur la scène post générique me fait penser que si le Multivers a bien reboot dans les faits peut être que les personnes concernées n'ont pas tout oublié. Ce qui laisserai éventuellement une petite ouverture pour une hypothétique suite...
    Ou alors c'est qu'il a fraîchement repop et qu'il est en train de se remettre les idées en place (vu que les transitions et interactions entre dimensions ont l'air de laisser un petit délai pour que les souvenirs se recréés et sr remettent bien en place :) ) et que d'ici peu il n'y paraîtra plus et otut ira pour le mieux dans le meilleur des mondes :D

  157. Skritz dit :

    Hello Sly1er, merci pour ton explication.

    Je n'ai pas grand chose à y ajouter.Je pense aussi que la fin ne résoud pas tout si on a une infinité d'univers, mais au moins on résout l'histoire de notre booker à nous.

    - Concernant Comstock et Booker, c'est vrai qu'ils n'ont pas l'air de trop se ressembler, mais Booker n'était pas non plus un enfant de coeur dans le passé. On peut aussi se dire que le pouvoir et l'argent l'ont corrompu.

    - Pour finir je voudrais juste revenir sur les constantes. Tout d'abord, il existe des constantes dans l'univers : http://www.podcastscience.fm/dossiers/2011/01/06/dossier-les-constantes-fondamentales-de-lunivers/, ce n'est pas une pure invention.
    Dans Bioshock, les constantes proposées sont un peu romancées, mais on peut dire que l'univers tel que nous connaissons n'existerait pas si ces constantes avaient une valeur différente. On peut utiliser le même raisonnement pour Bioshock, même si il n'y a pas vraiment de raison pour qu'un phare soit une constante !

  158. Lvka dit :

    Bonjour,

    ayant tout récemment finis bioshock infinite, mais n'ayant pas joué au 1 ni au 2, je me pose une question sur la réaparition du Booker Dewitt après la noyade du baptême.En effet, pourquoi si le personnage meurt ,on le voit vivant , entrant dans une chambre d'enfant?
    Cela voudrait- il dire qu'avec la théorie des arbres, exposée plus haut par Skritz, représentant différents univers, à chaque décisions prises on crée la possibilité opposé ou une autre?
    Donc si Anna ou Elizabeth comme vous voulez, décide de noyer son père , il existe forcément un univers ou elle ne le noie pas,et si cet univers ou Booker connaissant la vérité n'est pas noyé,existe , implique que Comstock n'est pas mort et où il est arrivé à ses fins?

    Ce qui pourrait expliqué en partie le titre du jeu , "infinite" qui veut dire illimité, le jeu n'as donc pas de fin ou pas d’explication univoque ,il en a une infinité selon moi et où chaque joueurs a modifié l'univers de columbia et les autres autour.Nous en avons l'exemple un moment dans le jeu , ou l'on peut épargner ou non le colonel slate. Certain l'on tué d'autre l'on épargné, peut-être ce jeu mérité d'être joué plusieurs fois pour avoir plusieurs degré de lecture.

    je pense surtout que ce jeu est une réflexion sur l’existence, l'univers, la morale .Mais il y a un point qui m'a tout de suite interpellé, celui de la santé mentale au vu de la science , les deux frères et soeur nous parlent comme un patient et le thème de l'incarcération réa-parait souvent,comme lorsqu'on va chercher Elizabeth dans un hôpital psychiatrique, alors que s'est sensé être la demeure de Comstock non?.
    De plus je n'ai pu m'empêché de penser au film Shutter Island, et je remarque que ce jeux vidéo et ce film ont beaucoup de point commun , l'ambiance inquiétante, la musique,la scène du phare.

    Voila ce jeu me laisse fasciné et en même temps perplèxe , et j'hésite entre le désigner comme véritable chef d'oeuvre où l'intêret même du jeu est remis en question, et un simple délire de créateur de jeux videos ,désireux de perdre le joueur dans une métaphore esthétique de la vie.

  159. Allstone dit :

    Merci pour cette explication de jeu Skritz

  160. xBatChilax dit :

    Alors tout d'habord bonjour , j'ai fini le jeu hier (en mode nuit blanche , je les fini d'une traite ,environ 9h de jeu ) Je dirais juste deux petites choses !
    -Tout d'habord nous avons un "plasmide" (celui avec la tête de spartiate) qui permet d'aimantées les balles pour les renvoyer contre l'énnemi ! (Petite référence au plasmide de la télékenesie ! )
    - Second point ! pour ma part la fois ou j'ai récuperer la plsamide pour allumer les générateur ! (plasime electrique) j'ai épargnier slate MAIS dans l'univers parallele de la prison ou on va chercher lin , dans la cellule n.9 , juste un peu avant dans la cellule n.3 , on peux voir slate ! (un peu ... fracasser ! ) donc Anna/Elisabeth dit je cite (pas mot pour mot...) " Je me demande si tu aurrait du vraiment l'épargnier .." de la je me dit quelle na pas tout a fait tord donc de la je m'execute prend mon pistolé , lui fait une petite priére (lol) et lui tire une balle en pleine tête ! de la Elisabeth , me regarde me dit (pas mot pour mot encore ...) " C'est cruelle .." et deWitt dit alors "ce n'etait donc pas ce que tu voulait ?"

    Donc de la je me dit que peux de joueur on fini , regarder et fouiller de fonte en comble le jeu , comme je les fait ! et me dit que si je n'aurrai pas tiré cette balle cela aurrait encore modifiée l'univers present ! :c

    Maintenant j'ai une question ( voir plusieurs ..)
    -Comme tout bon jeux qui se respectes , est-ce que si on le fini dans la difficulté la plus HAUTE , on va débloquer un truc (exemple: God of War , Need for speed , shin megami tensei ...) ?
    -ESE normal que l'on peux avoir (en ramaçant les potion de toutes les couleurs ? "lol") donc avoir le choix entre le bouclier / mana / vie MAIS que a la fin du jeu je n'est que "santé a 10 , bouclier a 10 et mana a 6 " ?

    Voila ceci est mais deux question ! , j'épere être tenu informer :')

  161. nicolas dit :

    Hey salut! il y a quelque chose que je ne comprends pas. Si les luthece veulent que Booker récupère sa fille pourquoi la donnent-ils à cumstock?

  162. Tang dit :

    Salut.
    Alors que dire... Franchement super bonne explication, je vient de finir le jeu et je n'avais pas tout très bien saisie.
    Par contre je vais refaire la fin (j'ai zapper les crédit et n'ai pas vu le moment ou Booker se réveille) parce que j'aime pas trop les jeux ou ont meurent a la fin ^^
    En bref super bonne explication un grand merci :p

  163. Clemeok dit :

    Merci a Sritz et au autre personnes dans les commentaire pour expliquer la fin de ce jeu(cela a éviter de me fatigué) bref merci pour ces explications complete qui permette de comprendre et donc de mieux apprécier cette tram complexe

  164. takhir dit :

    Merci pour l'explication.

    Dans le jeu,
    * tuer booker pour tout resoudre mais il faut tuer dans tous les mondes alors or dans certains mondes booker ne pas parvenu à ce moment où il va dans le passé pour se faire tuer vu qu'il est mort par l'oiseau

    * fallait tuer comme c'est dit en haut juste celui qui a accepté le baptême.

  165. takhir dit :

    Skritz tu aurait du faire la même pour la fin de mass effect ))

  166. aug125 dit :

    Salut,
    j'arrive un peu tard j'imagine, mais je voulais juste te remercier pour ces explications très clairs du scénario :)

    Je sens que je vais passer la nuit à réfléchir à la scène du bathème, mais bon, tant pis.

    Ce que je ne comprends pas, c'est : "comment se fait-il que Booker ait les visions de Columbia en flamme" ? Ah moins que j'ai sauté quelque chose (probable) ?

  167. deugsy dit :

    Hello et merci Skritz pour m'avoir éclairé sur beaucoup de points de l'histoire !!
    Je préfère jouer en version originale ce qui me complique un peu la compréhension de l'histoire en pleine action
    je me dis que je suis passé à côté de certaines choses, c dommage
    on ne s'attend pas à avoir un scénario aussi intéressant pour un FPS
    ;op
    et merci Skritz

  168. Flo dit :

    Bonjour, merci pour toutes ces explications, vous m'avez vraiment éclairé dans mon raisonnement.

    Votre développement est tout simplement parfait ! J'apprécie mieux le scénario dorénavant.

  169. KazumaRg dit :

    Analyse très intéressante! Je retiens votre attention sur le lien avec Rapture et je me suis une réflexion qui rejoins la votre. Peut-être est ce juste mon interprétation mais je pense qu'elle peut vous intéresser aussi

    Vous dites ceci : "On rappelle les constantes énoncées par Elizabeth : une ville, un homme un phare. On peut donc supposer que l’histoire de bioshock 1 est une autre variation très différente de Bioshock infinite."

    - J'irai même plus loin! j'ai supposé ceci durant ma session de jeu. Et si Jack, le héros de Bioshock 1, était en faite un nouveau Booker qui a cherché sa redemption autre part qu'à Columbia et s'est créé une nouvelle identité.
    - Ou encore plus plausible et qui fait un lien avec le couple Elizabeth/Cumstock(Dewitt) - Et si finalement Andrew Ryan était une figure de Cumstock, donc de Dewitt et qu'en une certaine réflexion, il a "créé" un garçon au lieu d'une fille (Jack à la place d'Elizabeth)
    - Ou encore plus fou! - Et si Dewitt était Atlas? Cela expliquerait surement sa folle envie de s'accaparer les petits sœurs (Représentation d'Elizabeth)

    Je ne cherche pas de réponse de votre part, mais je voulais seulement vous faire part d'une réflexion. Cela me montre bien que ce jeu n'est pas à prendre à la légère et qu'on pourrait l'analyse de fond en comble, le tourner et le retourner dans tout les sens sans jamais trouver de réponse concrète! =D
    La magie de Bioshock en gros
    -> Le même genre de tâtonnement que Shining de Stanley Kubrick (Ou Stephen King comme vous préférez)

  170. Aynran dit :

    Je viens de terminer le jeu et je viens de lire tes explications. J'dois avouer que c'est très convaincant.
    Mais y'a une chose qui me dérange, quand et où est-ce dit que ce sont des failles spatio-TEMPORELLES?
    Si on admet que ces failles permettent de voyager entre différentes réalités (et UNIQUEMENT entre les univers et non à travers le temps), le baptême de Booker à la fin est celui d'une autre réalité où rien ne s'est encore produit et où on empêche les évènements, que l'on connaît tous, de se produire. Ceci n'est donc censé altérer que le futur de cette réalité?
    Ce qui s'est déjà produit dans les autres univers étant déjà passé (ceux de Booker et de Comstock tels qu'on les connaît), rien ne peut y être changé, c'est déjà trop tard.
    Pour simplifier, tout le jeu ne se réduit qu'à aller modifier un univers (où le baptême ne s'est pas encore produit) qui n'est PAS celui où Comstock enlève Anna et où Booker cherche à la retrouver, ce qui n'est censé modifier les évènements QUE de cet univers et non dans tous les autres.
    En gros, on empêche le pire de se réaliser dans l'univers où Booker est étouffé bien que les univers où se déroulent le reste du jeu continuent d'exister...

  171. Tomap dit :

    Bonjour je viens de terminer le jeux (je sais que la c'est vieux mais quelque détail)

    Juste pour les saignement de nez c'est lié au voyage dans le temps/univers fais par les failles un peu comme dans Lost (saison 5) (je fais référence a la série la moins compréhensible mais pour le déplacement d'univers en univers ça colle plutôt)
    Je pense aussi que en modifiant ce moment Booker et Elizabeth ne crée que un nouveau futur ou rien n'est arrivé (si je répète ce qui est dis avant je mens excuse j'ai pas eu le courage de tout tout lire) ils en parlent aussi dans dbz (super référence). Vous me dirais alors pourquoi tout c'est double d'Anna ??? Je pense que tout c'est double sont tout les doubles qui ont réussis avec l'aide de Booker de ce liberer de Comstock donc de Booker et qu'elle disparaisse car Booker mort Booker les aidant n'existe plus et Booker Comstock n'a plus de raison d'être idem pour elle qui à la fin forcément disparait car elle ne peut plus existe vu que Booker (le notre) ne lui donne pas vie
    Merci en tout cas pour ce poste qui m'a énormément aidé a me remettre car j'étais en mode super ils vont pouvoir vivre ensemble etc et je suis tombé de EAU je termine sur cette blague pourrite et bonne soiré

  172. manoukage dit :

    Merci excellente explication! l'histoire est tellement complexe que j'ai pas pu saisir tout seul! ceci-dit vous m'avez aidé! merci! j'ai pas tout compris mais osef!

  173. Mezian dit :

    Merci de ma voir éclairer de savoir que booker né pas mort

    Merci:)

  174. Saxotus dit :

    J'ai peu être une explication rationnel pour la noyade de Booker.
    Il est vrai que s'il est question de multi-univers, alors, pourquoi noyer Booker résoudrait le problème dans les autre univers? Je pense tout simplement que dans chaque version, Elisabeth est arrivée à la même conclusion et, en allant au lieu de baptême, chaque version de Booker ont fini par en former qu'une seul.
    Finalement, on se retrouve avec plusieurs Elisabeth pour un seul Booker. Ce dernier meurt, l'histoire de tous les univers est réécrit, les Elisabeth disparaissent et seul reste un univers où Booker est en vie sans savoir ce qui se passera après car tout est nouveau.

    Je pense que chaqu'un peu admettre sa propre fin comme vrai, mon idée étant une possibilité parmi d'autres, car étant question de multi-univers semblable avec des histoires différentes, pourquoi la fin n'aurait-elle pas plusieurs versions?

  175. Neitee dit :

    Merci pour cet article qui m'a permis de bien comprendre la fin ! J'ai cependant une théorie un peu différente (oui, j'ai lu tous les commentaires), mais comme je ne me souviens pas exactement de tous les éléments du jeu, elle est peut-être fausse.

    J'ai l'impression que dans Bioshock, il y a une sorte de loi de l'univers qui dit qu'une personne ne peut être qu'à un seul endroit en même temps, donc même en changeant de dimension, les autres version d'un personnage devienne celle déjà présente : cela permet de conserver une "logique" dans les dimensions. La coexistence dans le même univers de la même personne serait un paradoxe temporel et cela ne peut donc pas arriver. Le jeu montre cependant des exceptions, à savoir les Lutèce, Dewitt/Comstock et Elizabeth, mais pour moi ce sont ces exceptions qui confirment la règle :

    - Elizabeth : Du fait qu'une seule personne ne peut être qu'à un seul endroit en même temps, cela signifie qu'une même personne (d'une seule dimension) ne peut être dans deux dimensions séparées et que deux personnes de dimensions séparées ne peuvent pas être dans la même. Pour Elizabeth, c'est le premier cas : son corps (par son petit doigt coupé) se retrouve dans deux dimensions différentes. C'est justement de là qu'elle obtient ses pouvoirs : son existence est elle-même un paradoxe temporel, tout comme ses pouvoirs. Selon moi, cette capacité à ouvrir des failles dans les dimensions serait une sorte de "logique" de l'univers pour parvenir à solutionner ce paradoxe temporel, à savoir retrouver l'intégralité de son corps dans la même dimension. De plus, dès lors qu'elle devient elle-même un paradoxe temporel, une deuxième "logique" de l'univers semble se mettre en place (attention, théorie peut-être plus fumeuse mais qui me paraît logique) : le fait qu'elle soit présente dans deux dimensions différentes fait qu'elle "fusionne" avec toutes ses autres identités dans d'autres dimensions, elle ne devient plus qu'une seule identité présente dans toutes les dimensions. On le voit bien à la fin, où elle est omnisciente, sait tout ce qui se passe dans chaque univers ("Je vois/sait ce que se passe derrière toutes ces portes" pas les mots exacts mais c'est l'idée, et pour des millions de mondes)et à la scène finale de la noyade, elle est toutes les Elizabeths finales en même temps (c'est d'ailleurs pour cela qu'elle comprend que la seule solution possible est la mort avant le choix du baptême). Et si l'on se demande pourquoi cette "fusion" n'a pas lieu avant dans le jeu, je pense que le siphon de la tour qui empêche ses pouvoirs empêche aussi sa "clairvoyance" ou "omniscience".

    - Les Lutèces : ils forment un second paradoxe temporel, ils n'auraient jamais du se retrouver dans la même dimension. S'ils n'ont pas fusionné en une même personne, je pense que c'est parce que leur rencontre est dès le début le fruit d'un paradoxe temporel : la création de leur machine trans-dimensionnelle est elle-même créatrice de paradoxes (puisqu'à part cela, il est strictement impossible de passer d'une dimension à l'autre). Cependant, comme expliqué dans les commentaires et le jeu, dès que leur machine est détruite par Comstock, ils acquièrent la capacité de voyager par eux-mêmes entre les dimensions. Pour moi, c'est la même explication que pour Elizabeth : ils constituent un paradoxe temporel et l'univers cherche désespérément à les rendre logique malgré tout, ils sont à au même endroit en même temps, ce qui est impossible et obtiennent la capacité de voyager entre les dimensions (une possibilité de réguler ce paradoxe en renvoyant Robert dans sa dimension ?). Comme Elizabeth, en tant que paradoxes, ils "fusionnent" avec toutes leurs dimensions car ils sont omniscients : c'est d'ailleurs pour cette raison qu'ils peuvent envoyer dans toutes leurs dimensions Dewitt récupérer sa fille et qu'ils peuvent corriger leurs erreurs simultanément dans les dimensions (comme dit dans les commentaires, tuer le gardien du phare, donner des conseils à Dewitt pour éviter sa mort)...

    - Dewitt : plus compliqué à justifier dans cette théorie puisqu'il constitue un paradoxe temporel mais ne peut pas voyager entre les failles et ne fusionne pas avec Comstock. Selon moi, la dimension symbolique du baptême, avec la "renaissance", permet de distinguer Comstock et Dewitt comme deux personnes réellement différentes (l'une née lors du baptême, et l'autre née bien avant). Cependant, dans le reste du jeu, dans toutes les dimensions où Dewitt se trouve en double exemplaire, il fusionne avec son double : dans les scènes de la fin, cela justifie pourquoi il "revit" les scènes de son passé et ne les observe pas de l'extérieur (comme Elizabeth et les Lutèce le font). Dans le monde où il est sensé être mort pour la Résistance, le fait même qu'il est mort lui permet d'être présent dans cette dimension. Cela explique aussi pourquoi il est la personne que les Elizabeths noient à la fin : c'est certes le Dewitt d'avant baptême qu'elles noient, mais ce moment là, le Dewitt que l'on connaît a fusionné avec celui-ci puisqu'il ne peut être en double dans une même dimension. Cela explique aussi que les souvenirs des personnages se modifient et s'adaptent à la réalité de la dimension dans laquelle ils se trouvent, même lorsqu'ils viennent d'ailleurs, caractérisé par les saignements de nez et d'oreilles : on le voit dans la scène de la fin, où Dewitt a changé de dimension (chronologiquement début du jeu) grâce aux Lutèce. Ses souvenirs se modifient pour s'adapter à la réalité de la dimension : "Donnez-nous la fille et nous effacerons la dette" devient "Retrouvez la fille et nous effacerons la dette" (pour les questions dans les commentaires qui cherchaient à savoir pour une reprise de la même phrase alors que Dewitt n'avait plus de dette, je ne pense pas que les Lutèces aient réellement dit cette phrase, je pense que Dewitt a réorganisé ses souvenirs et transformé la scène "Donnez l'enfant" avec Robert Lutèce en "Ramenez la fille"). Selon moi, c'est son propre cerveau qui a modifié la scène pour éviter un paradoxe temporel et conserver une "logique" dans ses souvenirs : c'est exactement la même scène, elle ne s'est passée qu'une fois, mais il va la modifier lui-même en effaçant de sa mémoire la présence du bébé. Cela explique que Dewitt ne parvienne pas à se souvenir d'éléments majeurs comme le fait qu'il ait donné Anna (il a une vague culpabilité envers une Anna mais ne sait pas trop d'où elle vient), ou même le petit doigt (on oublie pas quelque chose d'aussi traumatisant) et cela explique pourquoi, à chaque fois qu'un élément lui rappelle ces éléments oubliés, il se mette à saigner du nez : Ses souvenirs se réagencent selon la dimension où il se trouve (comme dans l'Effet Papillon) et s'adaptent à la logique de la dimension où il se trouve. Dans cette dimension "Comstock", il n'a jamais vendu sa fille et c'est pour cela qu'il ne reconnaît pas Robert Lutèce, qu'il ne reconnaît pas Elizabeth, ne sait pas qu'il a une fille et a oublié les évènements révélés dans la fin (malgré tout, on peut penser que son inconscient et sa culpabilité le rappelle à l'ordre dans ses rêves et lors d'hallucinations). C'est peut-être aussi pour cela (fusion des identités et des souvenirs réadaptés à la logique de la dimension) qu'il a la vision de New York, que Comstock avait eu ?

    Les voyages trans-dimensionnels permettent de passer d'une dimension à une autre, soit voyager dans le temps et l'espace. C'est pour cela que certaines failles ont un caractère temporel et d'autres seulement spatiales. Cependant, changer la situation d'un seul univers ne changera pas celle des autres : on le voit avec la version vieille d'Elizabeth ("Vous ne pouvez plus rien pour moi, vous ne pouvez pas me sauver, mais vous pouvez la sauver, elle [son double plus jeune]") qui explique que même si on sauve Elizabeth jeune, on ne peut pas annuler sa version "mauvaise" vieille. Pour annuler totalement un évènement de toutes les réalités et dimensions, il faudrait le faire dans tous les univers et cela est normalement impossible, d'autant plus que certains DeWitt sont déjà morts et ont échoué dans leur plan de sauver Elizabeth. Cependant, Bioshock a réunit tous les éléments pour que cette suppression totale de Comstock soit possible. Tout d'abord, remonter au moment du choix crucial de sa naissance (le baptême) et le tuer à chaque fois, quoi qu'il arrive. JE M'EXPLIQUE (et c'est logique, sisi, vous verrez). La théorie de "une seule personne à un seul endroit et pas autre chose" explique la scène finale de la noyade :

    - Elizabeth est omnisciente et ne constitue qu'une seule personne malgré tous ses corps (paradoxe temporel) alors que DeWitt est soumis à la loi de "fusion de ses identités". Donc, lorsqu'elle arrive dans la dimension finale du baptême décisif, Dewitt fusionne avec son autre soi de cette dimension, soit celui qui va se faire baptiser et devenir Comstock ou va refuser le baptême et rester lui-même. Donc même si les Elizabeths tuent le Dewitt que l'on connaît, elles tuent en même temps le Dewitt du passé. Cela explique la multitude d'Elizabeth dans la scène et l'unique Dewitt : toutes les Elizabeths sont issues de dimension différentes où elles ont été sauvées par Dewitt et sont parvenues aux phares et à la scène du baptême et peuvent coexister car elles sont des paradoxes temporels, tandis que tous les Dewitt de TOUTES CES DIMENSIONS ont fusionné dans le seul Dewitt présent de la scène (oui, tous ces Dewitt qu'on voyait courir sur les ponts... cet espace inter-dimensionnel qui est le seul endroit qui autorise les paradoxes temporels - Dewitt se voit lui-même - puisque ce n'est pas une dimension mais un passage). Dewitt se rend d'ailleurs compte que l'Elizabeth en face de lui n'est pas "la sienne".

    - De plus, les Elizabeths vont tuer Dewitt AVANT qu'il ne fasse son choix, quel qu'il soit. Dewitt va donc mourir, ne deviendra jamais Comstock et Elizabeth n'existera jamais (en tout cas dans la version Elizabeth avec ses pouvoirs) et donc ne pourra jamais tuer Dewitt qui deviendra Comstock, qui enlèvera Anna, qui deviendra Elizabeth, qui sera sauvée par Dewitt et le tuera pour l'empêcher de devenir Comstock. En réalité, on se retrouve dans un autre type de paradoxe temporel, à savoir une BOUCLE TEMPORELLE. Dans cette boucle, le choix "Dewitt se fait baptiser et devient Comstock" ne PEUT PAS EXISTER car il s'annule lui-même : s'il devient Comstock, les évènements feront en sorte qu'il soit tué avant de devenir Comstock. Cela explique la disparition des Elizabeths à la fin, elles ne peuvent pas exister car n'ont jamais été créées. Mais, si ce choix "baptême Comstock" s'annule de lui-même, alors le choix "pas de baptême Dewitt" est le seul qui reste : cela explique donc la scène après-générique car Dewitt n'a d'autre possibilité que d'exister en tant que Dewitt avec sa fille Anna.

    - Cette BOUCLE TEMPORELLE est radicalement efficace car elle fait en sorte que TOUS LES UNIVERS où Dewitt est devenu Comstock s'annulent d'eux-mêmes et que TOUS LES UNIVERS où Dewitt reste lui-même soient la seule solution possible. On peut penser que les Lutèce ont eux-même créé cette boucle temporelle pour racheter leurs actions car ils ont tout fait pour permettre à AU MOINS UN DEWITT de se faire noyer par Elizabeth avant son baptême : tous les mondes qui résultaient de ce choix "baptême Comstock" ont été supprimés, et ce même dans les mondes où Dewitt a échoué à sauvé Elizabeth, puisque Comstock résultait de ce baptême. La mise en place de cette boucle temporelle est possible grâce aux actions des Lutèces qui vont corriger les évènements en apportant leur aide à Dewitt afin de permettre à au moins une version de lui de réussir (réussir à se faire noyer, bon...), mais également aux actions d'Elizabeth (vieille) qui va résoudre les situations menant à l'échec (la présence de Songbird) => ILS VONT AGIR SUR LES CHANGEMENTS (en se basant sur les constantes) POUR PERMETTRE LA REUSSITE. Il ne suffit que d'un seul Dewitt arrivant à la fin pour annuler tous les mondes où il est devenu Comstock et donc aussi où il a échoué à sauver Elizabeth.

    Le Dewitt d'après générique est donc celui d'une des multiples dimensions "pas de baptême Dewitt" avec sa fille Anna, sans rapport avec "notre Dewitt". Le temps de ces dimensions est linéaire alors que celui de "baptême Comstock" est circulaire et se répète sans cesse et par là-même s'annule.

    Cela explique deux autres théories (promis, après j'arrête !)

    - Lorsque notre Dewitt meurt dans le jeu, il ne revit pas : nous nous retrouvons à jouer avec une autre version de Dewitt, une des nombreuses amenées par les Lutèces pour sauver Elizabeth. => qu'importe la dimension dans laquelle on la sauve, si on y parvient une fois, la version Columbia disparaît. Cela expliquerait la scène récurrente avant une "résurrection" avec Robert Lutèce "Ramenez la fille" et le passage dans une faille par la porte du bureau : un autre Dewitt, qui réussira là où notre ancien nous aurait échoué ?

    - Les trailers du jeu, qui sont sans aucun rapport avec le jeu lui-même, font pour moi partie du scénario même du jeu (il ne sont pas juste là pour l'annoncer, ils aident à comprendre le scénario) : il s'agit d'autres versions de Columbia avec d'autres Dewitt sauvant ou non Elizabeth (dans l'un des trailers, Dewitt est précipité dans le vide et meurt).

    Bref, qu'en pensez-vous ? (Si vous lisez tout, j'avoue que je me suis un peu laissée emporter là...)

  176. Neitee dit :

    Cela peut aussi expliquer le cas du fantôme de Mme Comstock : Elizabeth la fait passer d'une autre dimension où elle est vivante à sa propre dimension où elle est morte et la fusion des deux entités (ou surtout de l'identité de la personne traversant une faille dans le corps de celle présente dans cette dimension) crée une sorte de fantôme, c'est-à-dire une entité vivante dans un corps mort.
    Cela n'arrive pas à Dewitt quand il arrive dans la dimension où il est mort en tant que chef de la résistance car son corps n'est plus présent (contrairement à Mme Comstock, dont le corps a été conservé intact malgré sa mort).

  177. Skritz dit :

    Salut Neitee

    Le moins que l'on puisse dire c'est que tu es motivé !
    Je ne me rappelle pas assez des détails du jeu et je ne sais donc pas si ta théorie peut être vérifiée dans le jeu.

    En tout cas une chose est sure : les voyages dans les temps dans Bioshock ne sont pas anodins et affectent les personnes qui y ont recours. Les changements de mémoires et les saignements en sont une preuve.

    Pour la fantôme tu as peut être raison. Je n'ai pas vraiment d'explication sur ce passage, mais on dirait qu'on affaire à une abomination, quelque chose qui ne devrait pas exister, d'ou la scène un peu "traumatisante".

    Juste une précision tout de même : (SPOILER DLC)
    Toutes les histoires ne se résolvent pas d'elles mêmes à la fin du jeu, et les épisodes de Burial at Sea laissent supposer que Elizabeth (la version omnisciente) a voyagé entre les différents mondes pour traquer tous les Comstock restant après le jeu.

  178. Vouze dit :

    Voici une vidéo qui va amener à relativiser vos ardeurs à essayer de trouver une explication à tout.

    https://www.youtube.com/watch?v=xJV5ReOSjF0

    Une autre sur les "easter-eggs" (en fait des références pas si caché que ça) :
    https://www.youtube.com/watch?v=ObNh8Zr6gsc

    Remarquez que la trame principale de l'histoire peut s'expliquer sans voyage dans le temps.

    Après c'est plein de détails ajoutés qui sont les voyages dans le temps : les musiques anachroniques, les prédictions du prophète, la fin tiré par les cheveux (parce qu'il en fallait bien une, donc autant tuer Comstock dans le passé).

    Ceux qui s'amuse à faire des parallèle en Bioshock 1 et infinite se plante totalement. Ce sont deux époques différentes, deux distopies différentes (Aynd Rand pour Bioshock, où le but était que les élites fuyaient les gens médiocre jaloux. Là il s'agit d'un prophète fou, raciste et anticommuniste qui veut conquérir le monde.)

  179. ClaraGM dit :

    Pour commencer, merci beaucoup pour ton explication, qui m'a éclairci certains points que je n'arrivais pas à comprendre dans le jeu.
    J'ai fini Bioshock Infinite il y a quelques jours et, ayant complètement adoré, j'ai regardé un lets play des DLC Tombeaux sous-marins (les 2 épisodes). Il y a plusieurs choses que je ne comprends pas (je suis sûre que c'est très simple mais bon^^). Le fait que je n'ai pas pu jouer au DLC moi-même ne m'aide pas beaucoup en plus du fait que dans le lets play, les voxophones ne sont pas sous-titrés (je sais pas si ça a changé maintenant..).
    Pour l'épisode 2 du DLC, je n'avais vraiment pas compris grand-chose comme je n'ai pas joué aux précédents Bioshock. Cependant, j'ai lu sur un wiki de Bioshock les rapports à Jack, Altas, Dr Surgeon etc mais beaucoup de choses restent floues (SPOILER : par exemple le fait que Elizabeth se voit morte etc)
    Alors aurais-tu prévu de faire un article d'explication semblable à celui-là pour les DLC ?
    Merci d'avance pour ta réponse :)

  180. Gilbert dit :

    Tardivement, jai terminé le jeu (en un week-end...).
    Merci pour toutes tes explications qui permettent d'y voir plus clair.

    Merci aussi à Neitee dont l'explication me convient un peu mieux dans le sens où elle ne laisse que peu de points d'ombre. Avec le postulat "une seule personne à un seul endroit et pas autre chose", tout semble s'imbriquer, même l'apparition du fantôme de la mère d'Elizabeth. C'est dire.
    Bien-sûr, tu soulèves le point des DLC (que je n'ai pas fait), mais j'ai envie de penser que c'est du scénario à la commande, écrit plus tard après le premier DLC, qui lui, est peu apprécié et créé par un autre studio.
    En gros, on peut s'estimer en droit de négliger leur intérêt scénaristique, ou au moins sur la trame principale. Peut-être essaie-je de me convaincre ?

    Après avoir lu l'interview de Ken Levine dont tu donnes le lien plus haut, on se rend compte que la part de mystère est volontaire et qu'il n'y a peut-être pas forcément d'explications *à trouver*.

    Quoi qu'il en soit, j'ai été émerveillé par ce jeu et son scénario, en tous cas assez pour venir ici, chercher des points de vue et y laisser un commentaire de remerciement pour tous ceux qui ont essayé d'éclaircir le tableau.

    Dommage que Irrational Games ait fermé, il reste peu de chances de jouer à un troisième opus de ce calibre -Bioshock 2 ayant été développé par 2K Marin, qui a dit machine à cash ?-.

  181. Renard dit :

    Comme toi Gilbert je suis un peu tardif et je viens d'achever le jeu aujourd'hui.
    Mais après après avoir lu l'explication principale de skritz (qui m'a grandement aider à dissiper le brouillard dans mon crâne et je l'en remercie) il me reste tout de même deux questions.
    Est-ce que Booker et Elizabeth son mort (est-il déjà possible d'y répondre?) car je ne comprend pas la scène post générique?
    Et plus important, si je comprend bien le Booker que nous incarnons au début du jeu n'est pas dans SA DIMENSION mais celle d'un Commstock. Ne s'est-il pas rendu compte qu'il avait été transporté dans une autre dimension/univers comment est-ce possible?

  182. Renard dit :

    Une autre question plus essentiel comment (puisque que c'est le but final de briser la boucle) Elizabeth tue t-elle définitivement tout les Commstock en tuant Booker.
    Alors que le Booker qu'elle noie durant la scène du baptême, a déjà vécu et refuser celui-ci, il a déjà eu sa fille Anna.
    Elle tue un Booker qui n'allait pas devenir un Commstock (ce serait donc la théorie de Neitee de la fusion des même personnes d'un même univers qu'il faudrait retenir pourtant elle me paraît fumeuse par certains aspects)?).

  183. la pourl' dit :

    Salut.
    J'ai fini bioshock 3 jours après sa sortie et je n'avais pas trouvé le scenar fantastique, mais j'y avais pas vraiment reflechi. ( un peu comme la premiere fois que j'ai vu usual suspect) bref.
    En voyant le 3615 d'usul où il demonte le scenar, je me suis dit que j'allais le refaire et j'ai trouvé ca bien foutu. J'ai alors lu pas mal de théorie sur la fin et je suis assez d'accord avec celle-ci.
    Neanmoins, un point me perturbe, je ne sais pas si quelqu'un l'a évoqué mais bon :
    Il s'agit de Slate, le frere d'arme de booker a wounded knee.
    Dans le jeu ( donc dans la dimension ou booker est devenu comstock) il dit connaitre les deux.
    Avoir vu booker a wounded knee, et comstock, puis avoir aidé comstock à Pékin.
    En d'autre terme, il devrait savoir que c'est la même personne, on peut supposer qu'il a vu comstock au moins une fois apres le bapteme donc compris qu'il etait booker.
    Or il ne semble pas le savoir dans le jeu.... soit j'ai zappé une partie du scenar, soit c'est une faille assez conséquente quen pensez-vous ?

  184. Skritz dit :

    D'après ce que j'ai compris, Slate pense (comme tout le monde) que Booker et Comstock sont 2 personnes bien distinctes. Le changement de nom et le vieillissement rapide du personnage suffisent à empêcher les gens de faire le lien entre les deux.

  185. la pourl' dit :

    Ouais pour ce qui est de la difference physique je peux le comprendre...
    Mais si, une fois baptisé, comestock parle de wounded knee a slate, ce dernier est en droit de repondre un truc du genre... mais vous y étiez pas.
    Et la, soit comestock lui dit qu'il s'appellait dewitt auquel cas slate est au courant.
    Soit il raconte une saucisse pour l'embrouiller et lui faire croire qu'ils se sont pas croisé...
    Enfin c'est quand même un poil vague.

  186. Plantefol dit :

    Le jeu est excellent et le scénario surtout sa fin l'est d'autant plus. Par contre en y réfléchissant, il y a quelques incohérences qui me gênent :

    Chaque univers a son histoire propre et sa trame qui est bien différente etmême s'il y a des similarités, en aucun cas ces univers sont liés. Dans certains, Booker Dewitt va choisir de ne pas se faire baptiser, dans d'autres il va devenir Comstock et même dans d'autres on peut imaginer qu'il ne combattra pas à Wounded Knee, n'éprouvera pas de remords d'avoir vendu sa fille, ne rencontrera pas sa femme, n'aura pas d'enfant, se fera écraser en traversant la route ou bien d'alcoolisme après avoir vendu sa fille... C'est déjà oublier que chaque Booker Dewitt aura un caractère propre bien différent selon son éducation, son passé...

    On remarque aussi que la mort d'une personne dans un univers n'entraine pas la mort de son double dans un autre univers et c'est logique. Ils ne sont pas connectés et ont chacun une histoire propre. on peut même imaginer que dans un certain nombre d'univers à un moment donné, celle ci peut exister ou ne pas exister ( Théorie du chat de Schrodinger).

    La fin me semble très ambiguë voir un peu trop simpliste ou se mêle l'idée de mondes parallèles et de voyage dans le temps.

    On ne tient pas compte non plus du caractère des personnes dans ces différents mondes. En effet on a cette impression que tous les Comstock sont des pourris, que toutes les Elizabeth sont gentilles, que tous les Booker Dewitt ont l'âme d'un chevalier servant épris de remords... De là, on amène la sensation que toutes les Elizabeth vont noyer leur père qui se laissera faire sans rien dire.

    Quid de celles qui sont mortes pendant que Booker Dewitt essayait de les délivrer ? Quid de celles qui ne l'ont jamais rencontré (le Booker Dewitt qui a rejoint justement la Vox Populi) et donc ne le connaissent pas ? (Ce sont des hypothèses viables dans un multivers) Elles ne pourront pas dans leur univers respectifs noyer Booker Dewitt au moment du baptême et de sa renaissance.

    Donc scénario certes complexe mais sans doute trop qui amène des incohérences en fait.

  187. Renard dit :

    Plantefol,la conception du jeu est tel que se soit justifié (les dev ont pensé à ça).
    Simplement tu pars du principe que tout peut se passer (un Booker qui ne se marie pas ou un Comstock absent de Wounded Knee), mais le concept te dis balivernes! Tout n'arrivera pas, certains champs du possible ne sont pas viables. Car si tu te souviens il est dit que il faut identifier les constantes et les variables (et je le répète: les Constantes!).

  188. Axenn dit :

    pour moi il y a une erreur fondamentale sur la notion de joueur = réalité alternative vu que c'est basé sur les combinaisons déterminées par les choix. Je n'ai pas vu Ambre, je ne sais même pas ce que c'est, mais la base même du paradoxe temporel repose sur les combinaisons liés aux choix.. des embranchements donc, le joueur n'intervient en rien a moins qu'une variable vienne se glisser, unique.. qui ne pourrait pas être représentée deux fois et altérer du coup le contenu, ca pourrait ne porter que sur le nom de l'avatar or on ne le choisi même pas. Alors tu peux arguer qu'on a tué tel ou tel ennemi, le temps, la manière, mais au final scénaristiquement ca n'a aucune influence. Concernant Comstock lui même je ne crois pas que tu aies saisi au sens philosophique la phrase d'Anna/Elizabeth, en prime elle explique qu'elle voit toutes les portes et que derrière l'UNE d'entre elle, elle le voit lui. On peut plutot penser qu'au hasard des choix, les technologies ont été différentes et que Lutèce était un second dans chaque monde ou ces villes se créaient, la version femme ayant fait se rêve elle s'est tournée naturellement vers la physique quantique mais on ne sait pas si la version homme a fait ce rêve... peut etre pas, on a pas de voxophone à ce sujet et pour cause. A travers ce rêve Lutèce femme décrit clairement les univers parallèles. Je ne pense pas qu'Anna aurait pris ce moment précis pour tuer Comstock AU BERCEAU si ca n'avait pas été là le démarrage, le point de coincidence menant aux réalité ou Dewitt meurt et Comstock né et devient un dictateur. C'est le choix de consicence de DEwitt qui amène à cela, après avoir mené deux guerres il est épuisé, rongé par les atrocités commises, celui qui cède à la facilité fait naitre un monstre qui se lave de ses responsabilités. Slates clame haut et fort que Comstock n'était pas à ces guerres alors qu'en fait si, il y était, c'était même un élément de marque, un soldat efficace si l'on peut dire. le Dewitt qui accepte ses fautes, vit avec, pauvrement et guère plus propre puisqu'il tape sur les ouvriers qui se mettent en grève, mais les temps sont durs... il vend même sa fille, même s'il change d'avis. On comprend donc que la naissance du tyran vient avec ce choix d'oublier ses fautes pour ne conserver que celles des autres et dans le fondement même de la religion que fonde Comstock c'est ce que l'on trouve. Cette absolu nécessité d'être pêcheur afin d'être pardonné, et non la version courante qui consiste à reconnaitre ses péchés, mais aussi à essayer de ne plus en faire. Et c'est là aussi une facilité qui fait naitre des monstres, je me souviens d'un voxophone clé de la femme de Comstock qui explique qu'elle est aimable envers ses employées (notamment avec la future chef de la vox populi) et dans la liste de trucs corrects on trouve mélé à la fin le fait qu'elle les bat si je me souviens bien. De même quand on trouve un autre voxophone de la femme, elle explique que plusieurs opposants ont été tués et que son mari vient de lui pardonner, elle est touchée et il y a un commentaire qui dit en gros qu'elle est heureuse d'avoir pécher pour avoir pu être pardonnée par le prophète... Même quand elle est en colère pour la venue d'Anna, c'est aussi parcequ'elle n'estime pas digne cette descendance, voire dangereuse, mais pas un seul moment sa dévotion ne flanche. On sent ce léger truc glauque qui induit l'absolue nécessité de fauter, sans quoi le pardon ne vient pas et sans pardon pas de grace possible. C'est particulièrement vicieux en fait, sans ce support on trouverait pas d'Handyman d'ailleurs, ni d'employés chez Flinks, ni de gens comme Flinks ni tout le reste. On voit surtout que les gros bosseurs sont les indignes, les parias, alors que le reste est oisif, pecheur tout en pronant la vertue du travail ... des autres.
    Bref voilà pourquoi je n'adhère pas à ta théorie quand on regarde sur les divers plans, philosophiques, théologiques, psychologiques et scientifiques je ne trouve pas de faille qui puisse permettre d'aller plus loin que ce noeud commun. Bien sur qu'il doit y avoir d'autres réalités avec Dewitt, des Dewitt qui sont allés au baptème et ont refusé, c'est pour ca qu'on ne meurt pas je pense, car même si la petite nous relève, il me semble être mort avant de l'avoir rencontré et m'etre réveillé dans l'appart avec quelqu'un qui cognait à la porte (je confirme après un plongeon dans ma mémoire ca a été la première fois en aéro tram qui a été catastrophique, sinon on meurt peu)... Parceque d'un tas de Dewitt morts il y a une réalité (et d'ailleurs un Dewitt mort en héro pour la vox populi) il y en a un qui a pu aller au bout. Tous les autres sont morts pour ne pas avoir eu la bonne combinaison de réflexes, techniques, stratégies pour survivre. Il y aun passage dans half life de la sorte il me semble d'ailleurs, je ne sais plus si c'est le 1 ou le 2 par contre.
    Et il y a des Dewitt qui ne sont probablement pas allés à ce baptème, peut être pas beaucoup et qui ont vécus tout autre chose.

    voila ce commentaire s'achève et je n'ai pas perdu mon hoquet

  189. Axenn dit :

    @Plantefol je trouve ton commentaire pertinent mais il soulève des questions compliquées sur certains points. Est ce qu'Elizabeth peut mourir si elle n'est pas réunie, dans un seul univers à la fois? on peut supposer que par sa capacité à avoir un pied dans chaque monde il faille que son extrémité soit reliée pour qu'elle soit vulnérable. C'est une théorie. On pourrait se dire peut elle mourir dans une réalité qui n'est pas sienne ? apparemment oui, puisque Dewitt le peu. Après de toute facon on nous l'a collé avec ses pouvoirs, donc on peut imaginer que dès qu'elle est stressée les balles partent dans une autre réalité. En passant après 3 fois car j'avais passé le générique ou que ca bug, on voit pas Anna on entend la musique ca peut faire un détail différent sur l'interprétation. Bizarrement à la première fin j'avais un commentaire de Lutece avant qu'il se coupe et que je vire directement à l'écran titre, là j'ai eu que ca, on fera avec.
    Les Dewitt qui n'ont pas été baptisé parcequ'ils ne sont pas allés à ce lieu ne nous intéressent pas ils coexistent ailleurs et ne sont pas concernés ca peut amener à un détail un peu choquant qui est, pourquoi fallait il nécessairement que celui qui assumait ses fautes soit celui a qui celui qui ne les assumait pas prendrait l'enfant ..... Je pense que philosophiquement c'est une image forte sur laquelle méditer. Peut etre aussi que les Dewitt qui ne sont pas passés par le "non baptème" au sens , j'ai eu l'occasion de tourner la page, j'ai refusé, j'assume n'ont pas été capables de trouver une femme et sont allés encore plus que lui à l'autodestruction. Psychologiquement ca tiendrait. Donc pas de femme, pas d'enfant. Tous les Dewitt des chevaliers servants, oui... c'est son caractère de base, un tueur mais pour une cause, en prime tous les Dewitt cherchent inconsciemment leur fille, seul point d'attache pour ne pas perdre la raison, et tous les dewitt assument leur faute et cherchent une rédemption... ici une double en prime.. passé la vente de l'enfant auquel finalement il voulu renoncer le mot dette a été ancré en lui pas uniquement parceque c'était l'élément déclencheur mais parcequ'il était coupable, une fois de trop sans doute. Tous les Comstock des salopards obligatoirement, oui... il fait table rase sur ses fautes, met en place une religion qui fait la part belle même au pécher, car sans pêcheur pas de dieu et sans dieu pas de prophète, c'est sa trinité, elle est il me semble formulée a peu près ainsi dans un voxphone. Clairement Comstock se pose en vertueux, en élu, lui qui a tué, massacré des indiens, des asiatiques et il me semble surtout que ca n'était pas QUE des guerriers mais qu'on parle à un moment d'incendies de tentes et cie dans le monument ou l'amène Slates. Donc oui ils ne peuvent être que des salauds d'autant qu'il se piège lui même, par sa position de prophète reculer devient impossible (non qu'il ait montré un signe de le faire). Je ne parle pas ici des voyages entre mondes lui permettant de prédire, étant donné qu'a ce moment on ne fait que les Comstock de Colombia et plus celui qui serait supposé à l'origine de rapture, et probablement d'autres formes de villes et de dictatures. Après je pense que Columbia est son apogée, il ne me semble pas qu'on parlait de dogme dans les deux premiers opus, c'est la vie qui finissait par y être dissolue, et les tensions politiques normales dans un vase clos amenaient au chaos. Mais j'avoue que ca fait un moment que je n'y ai joué. Mais clairement la symbolique de la naissance de cette alter égo est importante, il tranche avec le monde existant, prone élitisme , eugénisme (dans les 3 on a ces améliorations qui mènent à la perte) valide des expériences qui sont contraire à l'éthique en vue de surclasser les nations préexistantes signe de cet égo démesuré.. etc etc...

    Je pense que les choix ont toujours été les mêmes, comme des constantes justement, emmenés par l'égo, la quête de puissance et de reconnaisance, de ce nouveau "moi" lié à cette renaissance. D'ou peut etre l'aspect interessant de ces quetes de constantes et de variables, qui paraissaient au prime abord d'ailleurs un peu secondaire et qui finalement sont des clés pour comprendre. Y'a toujours des choix, le matin on peut aller se chercher des croissants, ca va influencer certaines choses, mais certaines autres n'en seront pas altérées pour autant ou du moins difficilement, ces constantes fortes. Y'a statistiquement peu de chances de perdre son appart pour avoir changé son menu matinal, a moins d'y rester ou de faire un truc surréaliste, ou vraiment être victime d'une succession d'éléments arbitraires forts. D'ailleurs ca me refait revenir au baptême ca n'est pas un élément hasardeux, mais une constante forte vraisemblablement puisque c'est un noeud d'ailleurs si ca se trouve la plupart des alter-Dewitt sont morts avant d'arriver là vu son passé.

    En passant si vous avez pas encore lu K.Dick c'est le moment de vous y mettre :).

  190. fafio dit :

    Juste un petit mots , pour m’étonner que personnes ne souligne le fait que cette histoire est tout simplement la vie de chacun de nous . Je m'explique : Baptême , pas baptême : le choix entre une religion ou pas , entre le bien ou le mal ; Lutèce Homme , Lutèce Femme : le cote masculin et le cote féminin de chacun d'entre nous ; Des milliers de mondes parallèles : le choix de faire telle ou telle action ne serait-ce que dans une heure de notre vie , peuvent changer le destin de tous le monde (Ex : je décide d'aller a droite plutôt qu'a gauche , je ne sais pas ce qu'aurait pu être le déroulement de ma vie , simplement en choisissant la direction opposé .Et c'est pareil pour tout , chaque choix, chaque geste,chaque parole etc ...nous mène vers une direction et pas dans une autre ).
    J’arrête là parce que je n'ai pas plus de temps , mais j'ouvre un débat j’espère....

  191. Djull dit :

    Aaaah que voila un article qui fait du bien à mon esprit embrouillé ^^
    Je connais le jeu depuis sa sortie, mais c'est aujourd'hui seulement que je commence ma partie en mode 1999 - sans aucun achat aux machines Dollar Bill -. Et justement après les premières minutes de cette nouvelle partie, je me retrouve (encore) à retourner tout le scénario dans ma tête pour enfin le comprendre clairement. Et là je me dis STOP. Internet va m'apporter l'aide nécessaire ^^
    Et je suis donc tombé sur cet article en cherchant "Bioshock Infinite histoire" sur Google, premier lien ^^

    Ben franchement ça fait du bien d'enfin comprendre à fond ce si bon jeu, non pas que j'avais rien compris (je suis une buse, mais pas à ce point), mais le fait de voir tout ça rédigé clairement, ça a été une révélation ^^

    Merci encore l'ami et keep up the good work ^^

    (et bonne année !)

  192. Skritz dit :

    Merci à tous, et bonne année !

    J'en profite pour préciser que je lis tous les commentaires, même si je ne répond pas toujours :)

  193. joko dit :

    Un petite chose : Les autres "copie de nous même que l'on voit dans la scène de fin entre les phare ne représentent pas les autres joueur( ou une uniformité entre chaque monde impliquant que tous vont mettre fin à la "naissance de Comstock")... mais bien des univers parallèles bien différents...

    Je m'appuie sur le fait que le Booker que l'on voit à droite dès que l'on arrive, lui, porte un bandage à la main pour cacher le AD... donc c'est encore une autre version ^^

    ... Enfin je pense :D

    merci pour les explication en tout cas :)

  194. jails dit :

    J'ai beaucoup lu les messages des autres joueurs j'ai fini "les BIOSHOCK".Le baptême représente un passage c'est une scène "clé" du jeu(Infinite) , passé ce rituel plusieurs mondes issues aventures sont possibles et nous pouvons tous écrire notre page personnelle notre partie notre sauvegarde rien n'est écrit .Les phares les mondes à la fin nous renvoie à la communauté de joueurs chacun va vivre son aventure chaque monde parallèle commence avec une nouvelle partie , la réalité s'écrit au fur et à mesure du parcours personnel il n'y a que des ingrédients à nous de réaliser notre recette .
    Dans MATRIX on apprends que la cuillère n'existe pas , pas plus que NEO en tant que sauveur ce n'est qu'un reboot un recommencement sans fin si ce n'est le début !!!! WTF un super film à voir à ce sujet c'est "PREDESTINATION" avec ethan hawke.

  195. Another World dit :

    Merci pour cette analyse très intéressante et surtout très éclairante ! Toutes les propositions mentionnées me semble plausibles, bien étayées, et si l’on excepte les quelques impasses peut-être voulues par les créateurs du jeu, tout semble se mettre plus ou moins en place. Cela dit, je la trouve quelque peu frustrante parce qu’elle ne répond pas vraiment à la question que je me suis posée : est-ce que, oui ou non, Booker et Elizabeth ont réussi à en finir avec Comstock ? Pour cette raison, j’ai imaginé une explication qui, peut-être, ne vaut pas grand-chose, mais qui a le mérite de supprimer certaines incohérences. Je m’explique.

    1. Cas de l’échec d’Elizabeth et Booker

    Pour moi, si l’on considère qu’il s’agit de mondes parallèles ayant la même légitimité et le même degré d’existence les uns par rapport aux autres et, par conséquent, la même importance, alors cela veut dire que Elizabeth et notre personnage ont échoué. Pourquoi ? Premièrement, si la solution était aussi simple que de tuer Booker au moment de son baptême, les Lutèce auraient pu le faire eux-mêmes, sans aucune difficulté, comme des grands. Deuxièmement, il existera toujours une réalité dans laquelle Elizabeth ne tue pas Booker et, par extension, Comstock. Sachant cela, pourquoi les Lutèce et, à la fin, Elizabeth, qui semblent tous les trois en savoir long, s’évertuent à changer les choses ? Peut-être que les Lutèce jouent aux apprentis sorciers, s’amusent à tester les variables, à trouver une solution, ou à mieux comprendre leur science. Mais Elizabeth ? Se serait-elle trompée ? Personnellement, je trouve cette explication possible, mais un peu déprimante… Les actes d’Elizabeth n’auraient plus grand sens, ceux de Booker et des Lutèce non plus d’ailleurs. Philosophiquement parlant, cela détruirait la pensée que l’on a de nous-mêmes, car notre vie entière serait déterminée par des constantes, des variables, etc. Nous ne serions même plus uniques, c’est dire !

    2. Cas de la réussite d’Elizabeth et Booker (mon explication préférée)

    Si les Lutèce cherchent vraiment à changer les choses, tout comme Elizabeth, c’est qu’il est possible de le faire. Cela implique que tous les univers possibles n’existent pas vraiment, sinon il en existerait toujours un légèrement différent qui remettrait tout en question et rendrait vaine toute quête de changement. Je pense qu’il existe une réalité originelle et des réalités potentielles, des réalités qui n’existent pas mais influencent le « vrai monde » lorsque les Lutèce ou Elizabeth ouvrent des failles.

    Pour comprendre, prenons l’exemple bien connu de l’expérience des fentes de Young (je vais essayer d’être bref). Le principe est très simple : envoyer des électrons ou d’autres types de particules à travers deux fentes et voir ce qu’il se passe. Lorsque l’on observe, on peut voir l’électron se comporter comme une particule, passer par l’une des deux fentes et suivre une certaine trajectoire. Sitôt que l’on cesse d’observer, on se rend compte que l’électron passe par les deux fentes à la fois, se comportant comme une onde, ce qui crée des interférences. Maintenant, si l’on fait le parallèle à une échelle plus importante, les fentes représentent les possibles, les choix, et les électrons, c’est Dewitt, c’est Elizabeth, c’est notre réalité, etc. D’une certaine manière, les deux choix sont faits, comme si les personnes et les mondes se comportaient de manière ondulatoire. Mais, si l’on regarde bien, il n’y a qu’un seul Dewitt, qu’un seul monde, qu’une seule particule. C’est ce paradoxe de la physique quantique qui est repris, me semble-t-il, dans le jeu. A cela s’ajoute un deuxième paradoxe appelé, en physique quantique, la contrafactualité : des événements, qui ne se sont pas produits, influencent le résultat d’une expérience (sauf qu’ici, l’expérience, c’est la réalité).

    Autrement dit, si je devais faire un schéma, la réalité originale du jeu formerait un segment, allant de Wounded Knee jusqu’à l’assaut final sur New-York. Les Lutèce, transformés par leur machine trafiquée, et capables de voyager dans les possibles et le temps ont réalisé un travail de longue haleine. Ils ont dû faire des tests, des tentatives, réussir avec certains Booker, certaines actions (atteindre le phare, détruire la tour, faire gagner la Vox Populi) pour influencer la réalité, la tordre comme ils le souhaitaient (ils ont probablement aussi eu de nombreux échecs). Car ils ne pouvaient pas changer directement la réalité originelle. Imaginez, ce serait comme prendre un électron avec les doigts et le forcer à passer dans une fente plutôt qu’une autre ! Non, selon moi, ils ont été obligé d’utiliser quantité de possibles pour faire changer progressivement la réalité (un électron modifie son chemin en fonction des atomes qu’il trouve sur son chemin, ou s’il se rapproche d’un autre électron de trop près, par exemple, pour continuer la comparaison).
    Ainsi, à l’origine, Comstock enlève Elizabeth qui devient « méchante », comme dans sa vision. Il modifie la réalité en se servant de possibles qui n’existent pas. Puis, Elizabeth ayant rendu vrai la victoire de la Vox Populi et la tentative d’évasion, influence la réalité : dans le monde réel, Dewitt est bien venu, mais a fini par abandonner à cause de l’oiseau. Cette modification fera que Elizabeth (vieille et à bout de force) donnera à Booker le message codé pour son autre moi. Ce message influencera à son tour Elizabeth pour le final, etc. Toutes les possibilités, à cause des failles créées par la machine des Lutèce influencent la réalité, par touches successives.
    Enfin, Booker se noie à la fin dans sa réalité et non pas dans le vrai monde, ce qui aurait pour conséquence de supprimer tout le monde (lui-même, Comstock, Elizabeth/Anna et Columbia). Cette noyade, là encore, va influencer la réalité puisque le Booker Dewitt du vrai monde s’en souviendra, comme l’armurier Lin. Il ne deviendra pas Comstock, et on retourne à la normale. Dans cette hypothèse, la seule inconnue s’avère être si, oui ou non, Rosalind Lutèce parviendra à créer la machine puisque les mondes possibles, dès lors, n’influenceront plus la réalité. Pour ma part, je pense que oui si l’on considère Bioshock 1 et 2 comme étant dans la continuité… Surtout, il paraît que les DLC laissent supposer qu’il existe encore des Comstock, cela pourrait dire, dans ma théorie, que Rosalind a quand même créé sa machine, rechangeant par là même le monde réel.

    Sinon, j’aime assez bien l’idée proposée par Neitee de « boucle temporelle » dans laquelle le caractère inconciliable des événements permet la disparition de Comstock : le baptême, s’il a lieu, donne naissance à des contradictions donc il ne peut avoir lieu. Mais bon, après, je ne suis pas un spécialiste en la matière…

    J’ai été un peu long, mais j’espère que ce message sera discuté (malgré son arrivée tardive) pour être validé ou invalidé.

  196. comprendpasgrandchose dit :

    quand j'ait fini le jeu j'ait un peut compris mais avec les explication ses sur:

    Booker Dewit est la même personne que Comstock.

  197. Fytes dit :

    Bonjour et félicitation pour ce super article !
    J'aimerais juste savoir comment tu as réuni les informations pour savoir que Booker et Comstock sont la même personne, et que Booker est devenu Comstock après le baptême. C'est clair dans ma tête maintenant que j'ai tout lu mais je n'avais pas compris pourquoi Booker était aussi Comstock à la fin du jeu.
    Pour le reste j'ai compris, mais je pense que tout le jeu se finit par un échec, car il y avait sûrement des millions d'autres univers où Booker est devenu Comstock et où elle ne l'a pas tué. D'ailleurs des le "début de la fin" j'étais sceptique : tuer Comstock dans son berceau, qui était l'idée originale de Booker, n'aurait fait effet que dans quelques mondes également...
    Pour finir, la solution ne serait-elle pas d'empêcher les Lutèce de faire leurs découvertes ? Même si c'est également impossible à cause de tous les univers...
    Je me demande ce que ça pourrait être en fait, la solution.

  198. Haltux dit :

    Excellent article, félicitations. Même deux ans après, vous avez encore de nouveaux lecteurs qui sont ravis d'avoir une explication aussi complète et détaillée. Merci!

  199. Skritz dit :

    Et merci à tous pour les commentaires :)

  200. Schrodinger dit :

    Bonsoir,

    Bon Dieu j'espère que le sujet n'est pas dead !
    Tout d'abord cette théorie me semble être la meilleure mais j'ai quelques questions,
    si ces questions/propositions ont déjà été proposées dans les commentaires je m'en excuse je n'ai pas pris le temps de tous les lire.
    Je viens de me refaire une partie sur la campagne principale étant donné qu'il y avait tellement de points auquel je n'ai pas fais attention la 1ère fois.

    Bon, commencons (si vous le voulez bien)

    **ATTENTION SPOILER**

    1-Admettons que l'univers où l'on commence à jouer est l'univers "originel", à la fin du jeu, Booker ne retourne pas dans son univers mais où est il alors ? Je m'explique :
    - Booker change x1 d'univers quand il va rechercher Chen Lin étant donné que ce dernier est mort dans l'univers "originel".
    - Booker change une deuxième fois d'univers pour ramener les armes à Daisy Fitzroy
    Il y a donc 3 univers différents, je ne vais pas compter les complications vers la fin du jeu quand Elizabeth se fait enlever par Comstock.
    Donc récapitulatif :
    [Début du jeu] Univers "originel" -> Univers parallèle A -> Univers parallèle B [Fin du jeu]
    Donc si j'ai bien compris, Booker ne revient pas dans son univers (ou alors ça n'est pas mentionné) mais alors est-il vraiment dans son univers dans l'outro à la fin des crédits.

    2-Par rapport à Burial at Sea, Elizabeth et Booker ne sont pas ceux présents dans la campagne principale étant donné qu'au début du DLC, ils ne se connaissent pas, mais alors pourquoi Elizabeth possède son "pouvoir" avec les failles ? Est-ce que c'est la même Elizabeth mais un autre Booker ?

    Voilà, j'espère que mes questions ne sont pas trop perchées mais je m'intéresse vraiment à ce jeu, il me reste plein de questions mais je les ai oubliées au fur et à mesure que j'avançais dans la campagne :/

    Merci de vos réponses @+

  201. Skritz dit :

    Le sujet n'est pas complètement "mort" mais personnellement mon cerveau à un peu fondu après tout ce temps et tous ces commentaires :)

    1- De l'interprétation que je me fais du jeu :

    A mon avis, ce que le jeu veut indiquer avec la fin, c'est que Booker est ramené dans le passé au moment du baptême. A ce moment précis, il fait 1 choix, ce qui donne naissance à 2 univers différents (qui eux même donneront naissance aux univers que tu cite). Booker est tué dans l'un de ces 2 univers, celui ou il est devenu Comstock, permettant d'empêcher à tous les univers ou Comstock est présent d'exister.

    Donc si on imagine les univers comme un arbre, l'univers "originel" est une branche fille de la branche "Booker est baptisé et reste Booker". L'Univers "parallèle A" et "parallèle B" sont des branches filles de la branche "Booker est baptisé et devient Comstock".

    Dans l'outro, on ne sait pas vraiment, mais on est dans une branche fille de "Booker est baptisé et reste Booker" et il est possible que l'on soit dans l'univers originel.

    2- Je pense que l'idée de l'extension était de nous faire vivre une autre version de Booker. L'histoire se passe visiblement après la fin du jeu original. Elle possède donc son pouvoir d'omniscience, ce qui lui permet de se déplacer entre les mondes ou/et de partager sa conscience entre toutes les version de Elizabeth.
    L'idée du DLC d'après ce que j'ai compris, c'est qu'il reste des Comstock et qu'elle termine donc de faire le ménage 1 monde après l'autre.

  202. Schrodinger dit :

    Bonjour,

    C'est vrai que je n'avais pas envisagé que Booker puisse rester Booker après le baptême.
    En tout cas merci de tes réponses, et sinon à part ça ton site est vraiment sympa continue comme ça :D
    @+

  203. Skritz dit :

    Merci à toi !

  204. Rafslyer dit :

    Bonjour Skritz,

    Je tiens d'abord à te remercier pour tes explications sur le scénario de ce jeu, cela m'a permis de répondre à une bonne majorité de mes questions, malgré qu'il reste pas mal de questions sur certains sujets.
    Je rejouerais le jeu une 2ème fois pour mieux cerner toute l'histoire ^^
    Encore merci l'ami, je vous tiendrais au jus si j'ai des questions ou suppositions ;)

  205. Papy Petit Pois dit :

    Mais je viens de remarquer. Bioshock Infinite c'est le même scénario que Light House omg. Le phare, les dimensions, le père allant chercher sa petite fille, le songbird. C'est la même chose. Exactement.

  206. Bageleir dit :

    A propos de cette histoire de baptême...
    On ne sait pas vraiment comment expliquer la scène de fin post-credits, ni son lien avec la noyade, les milliers de versions Booker-endetté/Booker-Comstock etc.

    Mais j'ai une idée que je n'ai pas lu dans les commentaires :
    Un version de Booker, le monde de Lutèce-femme, décide d'être baptisé et devient Comstock. A partir de là, comme tu l'as dit, il y a des milliers de versions de Comstock dans des univers parallèles. Donc Elizabeth amène Booker au phare, et à la scène du baptême, pour régler son compte à Comstock avant qu'il n'apparaisse, on est d'accord.

    Mais on oublie quelque chose de capital, qui est sous notre nez : il y a deux version du baptême. Une où Booker refuse, et une où il devient Comstock. La version où Booker refuse, pas besoin de l'empêcher, non ? On ne cherche qu'à effacer la timeline-Comstock, non ?
    Mettons qu'Elizabeth ne noie à travers notre Booker que la version qui accepte de devenir Comstock ? Alors elle empêche bien toutes les timelines-Comstock, et tout s’enchaîne :
    Sans Comstock, pas de rencontre avec Lutèce, pas de Columbia ni de vol d'Anna. Ca explique même que la noyade se fasse à travers notre Booker ; il est mêlé aux deux timelines, il ne serait pas venu sauver Elizabeth sans Comstock, donc il disparaît nécessairement.
    Et cela permet d'expliquer la scène post-credits : il n'existe plus que la timeline où Booker a refusé le baptême, il est toujours Booker DeWitt, il est toujours détective, il est donc toujours endetté, et il a une fille. Sauf que personne ne vient la lui enlever.

    Est-ce que je suis clair ? Et ça vous paraît aussi logique et plausible qu'à moi ? Ce que je veux dire, c'est que techniquement, noyer Booker pour empêcher le baptême ne marche que pour une timeline, la version où IL Y A un baptême ! Où Booker devient Comstock.
    Il n'y a pas de logique à tuer Booker-endetté, puisqu'il n'y a rien à empêcher de son côté...

  207. Atlas dit :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Lighthouse:_The_Dark_Being
    Papy Petit Pois a totalement raison, l'un des personnage de ce jeu se nomme même Jeremiah Krick, l'histoire est presque la même, là ça dépasse le simple hommage ! Dommage, moi qui pensait que ce jeu-vidéo était une production originale Irrational Games...

  208. 3RW4NFR dit :

    Super, Tu mas beaucoup éclairci ! :D
    Très bon résumé et explication, merci a toi :)

  209. Mathias dit :

    Le dlc : bioshock le tombeau sous marin me laisse un peu perplexe. Comment ça se fait que Booker se trouve à rupture, puis des "pourquoi" et "comment" me prennent la tête. Pour ma par je voulais vraiment voir un film. Mais après ça, je me dit qu'une série sur rupture passerai bien. Comment vivait les abitans, les création des protecteur etc. Bien sûr en rapport peut être avec colombia. Puis éventuellement un film. En tout cas merci, bioshock reste pour moi un très bon jeu avec 1000 ?

  210. ileuck dit :

    Hey, alors déjà merci et très intéressant tout ça, mais tu as omit un detail MEGA IMPORTANT, c'est que seulement UN booker de TOUT les univers parallèles, ne repart pas à zero et devient comstock, il y a en vérité des miliards de comstock mais un seul booker ( après le baptème ) et elizabeth ne noit pas TOUT les booker, mais seulement celui qui va avoir une fille ! C'est clairement dit et surtout, c'est MAGNIFIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIQUE

    Et l'intérét n'est du coup pas d'éliminer les comstock car bien trop complexe, mais d'éliminer elizabeth par le biais de l'élimination de son père, puisque y'en a qu'un seul ( seulement un booker n'a pas refait sa vie et a eu une fille mais évidemment, il y a plusieurs booker post refus du bapteme ensuite, ce qui explique toutes tes excplications autour du tableau du pile ou face etc ).

    Et surtout, SURTOUT, pour appuyer ma thèse, le paradoxe temporel, lutèce ne peux simplement remonter le temps pour tuer comstock genre avec un flingue puisque c'est grace à comstock qu'il a pu se dire un jour qu'il fallait remonter le temps pour le buter, les lutèce ne peuvent donc pas éliminer comstock, mais par contre peuvent éliminer le booker qui est papa, puisque il n'y a pas de problème de causalité.

    Huhu merci en totu cas !

Laisser un commentaire