17 janvier 2018

Bilan 2017 : Râlage de fin d’année

Il y a de gros effets de modes dans les jeux AAA. Par exemple rajouter des éléments RPG un peu partout, proposer systématiquement des open worlds ou encore chercher les moyens pour nous prendre le plus d'argent possible.

Chaque année, on pourrait croire qu'on a touché le fond. Mais l'innovation ne connait décidément pas de limites et lorsque les éditeurs trouvent un nouveau filon, on peut être sûrs qu'ils vont l'exploiter jusqu'au bout.

De plus en plus chers

Actuellement, il y a dans l'industrie du jeu vidéo deux extrêmes qui s'opposent. D'un côté il y a une offre énorme avec des sorties quotidiennes et surtout des promotions constantes. Sur tous les sites, on trouve des remises en permanence même pour des jeux récents. Si on est un peu patient, il est vraiment facile de jouer en dépensant peu d'argent.

Mais d'un autre côté, les jeux AAA n'ont jamais été aussi chers. Même si en théorie ils sont toujours vendus à 60€, c'est maintenant le prix de base. Il est très rare de trouver un jeu qui ne propose pas d'office le "season pack" pour 30€ de plus. Ajoutons à cela les DLC vendus dès la sortie du jeu dans des versions gold, premium ou peu importe leur nom et vous pouvez facilement payer plus de 100€ pour un jeu neuf.

Mais ça ne suffisait décidément pas pour les éditeurs... Et oui, les DLC, c'était un bon début, mais il n'était pas possible d'en acheter à l'infini. Pour corriger ça, la norme est désormais de propose des "loot box". Celles-ci proposent de débloquer du contenu supplémentaire mais de façon aléatoire. Nous avons donc la chance de pouvoir profiter des joies du casino et des jeux d'argents sans bouger de notre salon, formidable !

Source : https://www.rockpapershotgun.com/2017/11/03/call-of-duty-wwii-loot-crates-are-yucky/

Loot box & manipulation

Auparavant réservée aux jeux en Free to Play, cette pratique infecte maintenant les jeux AAA vendus à 60€ et elle est horriblement efficace. Blizzard en tête, tous les éditeurs s'y mettent et ça devient un vrai cancer qui parasite parfois des jeux qui auraient pu être bons. Certains se voient transformés en "pay to win" et même des jeux solos en possèdent désormais. On a donc la possibilité de payer pour diminuer la durée de vie, comme pour les jeux mobiles.

S'il est légal de manipuler le cerveau du joueur, les éditeurs ne vont pas s'en priver. Ainsi, ouvrir une boite est toujours un petit spectacle, il y a des sons, des visuels, une couleur ou une animation spéciale pour les lots rares... Exactement les mêmes techniques utilisées par les machines à sous des casinos par exemple. Notre cerveau est faible face à ce genre de conditionnement et les loot box sont donc un outil très efficaces.

Heureusement, tout le monde ne présente pas le même risque de dépendance au jeu de hasard et on pourrait se dire qu'il suffit d'ignorer les loot box. Plus facile à dire qu'à faire car tout est mis en oeuvre pour les rendre le plus attractives possible et elles sont souvent très intégrées à l'interface du jeu, à tel point qu'on ne peut pas réellement passer à côté.

Pour nous pousser à l'achat, les développeurs font en général en sorte d'offrir un très grand nombre de boites lors des premières heures de jeux. Après tout, ça ne leur coûte pas bien cher, les boites étant généralement remplies de milliers de récompenses un peu nulles pour noyer les objets recherchées par les joueurs.

Puisque c'est gratuit, on les ouvre, forcément et on sera toujours content d'obtenir quelques récompenses. Mais petit à petit, cela nous habitue également à en ouvrir et lorsque les caisses commencent à se faire plus rares, on sera forcément tentés de mettre la main au porte-monnaie.

Mais c'est uniquement cosmétique ?

Dans les cas les moins pires, ces caisses contiennent uniquement des objets cosmétiques. On pourrait alors considérer que ce n'est pas si grave, que c'est facultatif. Ce n'est pas un bon argument à mon avis.

L'aspect visuel fait tout à fait partie du jeu et il est tout à fait valide de tirer du plaisir de la partie customisation visuelle. Lorsqu'on joue en multijoueur, il est rare de croiser des gens qui ne personnalisent pas leur personnage.

On pourra aussi croiser de magnifiques "skins" lors de nos parties en ligne, qui agissent comme des publicités ambulantes. Les moyens pour les obtenir sont volontairement très limités. Il sera difficile de ne pas ressentir de l'envie et ainsi dépenser de l'argent pour obtenir l'objet convoité sans devoir farmer pendant des heures.

On peut aussi se dire que les éditeurs tenteront toujours de repousser les limites un peu plus loin, ne serait-ce que pour jauger les réactions des joueurs. Des fois ça passe, des fois ça casse, comme avec Battlefront 2 qui a réussi à lui tout seul à mettre en alerte les législateurs de certains pays.

Je pense donc qu'un tel système est quoi qu'il arrive négatif pour le joueur et qu'il est de notre responsabilité de refuser ça. Nos moyens d'actions sont limités mais pour commencer, je vous encourage fortement à compter l'argent que vous avez dépensé uniquement pour acheter des boites. Même si ça ne parait pas toujours cher sur le moment, lorsqu'on fait la somme de tous ces petits achats, on a parfois des surprises.

Essayons de cette façon de ne plus dépenser un seul sous acheter des caisses, voir de boycotter complètement les jeux qui en proposent. En espérant que la loi finisse par s'en mêler et arrêter les abus.

Conclusion

On peut analyser les jeux au cas par cas et décider de ceux qui implémentent les loot box de façon correcte et ceux qui abusent. Mais à mon avis, le principe lui même est néfaste pour les joueurs.

Dans le mesure où c'est un système uniquement conçu pour faire de l'argent de manière artificielle, il sera par nature soit nuisible pour le jeu (pay to win), soit inutile (si les objets ne sont pas intéressants ou s'ils sont faciles à obtenir autrement).

En attendant, nous avons plus que jamais besoin des jeux indépendants qui sont comme toujours une bouffée d'air frais dans cette jungle de scandales. Heureusement, cette année il y a eu toujours autant de bonnes choses et je vous renvoie donc à mon autre article, plus positif que celui-ci. :)

Et pour aller plus loin, je laisse mes râleurs professionnels préférés en parler plus longuement :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.