13 septembre 2016

The Turing Test

The Turing Test est un jeu de puzzle à la première personne fortement inspiré par Portal et The Talos Principle.

theturingtest

Développé par un petit studio, The Turing Test possède une réalisation est très propre et une présentation bien fignolée. Malheureusement, dès les premières minutes il est difficile de ne pas avoir un sentiment de déjà vu. Le jeu regorge en effet d'inspirations tellement flagrantes qu'on pourrait presque parlé de réchauffé, Portal et The Talos Principle ne sont que les 2 plus évidentes mais il y en a d'autres.

Cependant, Ce n'est pas une raison pour bouder The Turing Test : les bons jeux de puzzles à la première personne ne sont pas si fréquents. L'ambiance y est d'ailleurs plutôt bonne, on se promène dans une base située sur une lune de Jupiter et les couloirs ne sont pas sans rappeler les niveaux de Soma. On est également accompagnés tout le long par une intelligence artificielle, Tom, qui est probablement un cousin de Hal de "2001 l'odyssée de l'espace".

Au niveau des puzzles, c'est là que le jeu commence à montrer ses faiblesses, ce qui est assez mauvais un puzzle game vous en conviendrez. The Turing Test propose en effet un level design qui est correct mais jamais vraiment intéressant. Les énigmes sont très faciles, ce qui ne serait pas un problème si le jeu se montrait plus créatif. On nous propose en effet des mécaniques, beaucoup de mécaniques et les développeurs ont préférés ajouter un nouvel objet tous les 3 niveaux plutôt que de proposer des façons intéressantes de les combiner.

La boucle de gameplay ressemble donc un peu à ça : une première salle très simple introduit une nouvelle mécanique et les 2 ou 3 puzzles suivants proposent des variantes un peu plus complexes sur le même thème. Il y a bien quelques salles intéressantes mais on ne nous demandera jamais de penser de façon non conventionnelle et les puzzles sont toujours très linéaires, découpés par étapes, ce qui rends la solution très simple à trouver.

Seuls les puzzles optionnels viennent apporter une petite étincelle de créativité et ce sont les seules salles qui demandent d'utiliser les mécaniques du jeu autrement qu'avec leur intention initiale. Il est dommage que tout le jeu ne soit pas comme ça mais les développeurs ont sans doute eu peur de bloquer le joueur avec des puzzles aussi obscurs. Il faudra donc se contenter de ces 7 salles optionnelles pour avoir un soupçon d'originalité dans ce jeu, j'en aurais bien voulu plus !

Concernant l'histoire, elle est sympathique mais sans plus. Si vous avez joué à Soma, The Talos Principle, The Swapper, The Fall, vous ne trouverez rien de neuf ni de très profond. Le jeu est rempli par des textes parfois très longs à lire, ce qui n'est pas vraiment la façon la plus passionnante de communiquer des idées dans un jeu vidéo. Il aurait été plus intéressant que la réflexion soit plus amené par des interactions  plutôt qu'avec des extraits de livres ou d'articles à lire.

Dernière précision importante : en plus d'être longs, ces textes ne sont pas traduits et le jeu est pour le moment est uniquement en anglais. Des sous titres existent et des amateurs ont créés une version française mais étrangement les journaux écrits et audios ne sont pas sous-titrés. Vous êtes donc prévenus !

Conclusion

The Turing Test ne révolutionnera pas le genre, c'est certain et il ne propose rien qui n'ait déjà été vu ailleurs. De plus, le jeu n'est pas bien long et on en aura fait le tour complet en 5 heures environ.

Ceci-dit, j'ai globalement passé un moment agréable. Le jeu est plutôt bien réalisé et suffisamment engageant malgré la facilité des énigmes. A prendre en promotion, si vous avez terminé tous les puzzle à la première personne et que vous en voulez encore !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.