29 septembre 2016

Une review de Virginia

Virginia est un "Walking Simulator" ayant la particularité de raconter une histoire en n'utilisant aucun dialogue.

virginia-6

Pour commencer, je rappelle que le terme "Walking Simulator" n'est pas péjoratif pour moi et Virginia parvient à être très prenant malgré un gameplay réellement minimaliste. J’insiste sur ce point pour que vous ne soyez pas déçus : on est vraiment devant un film interactif. Le jeu n'opposera absolument aucune difficulté au joueur, pas le moindre obstacle, il s'agit uniquement d'agir sur le bon élément du décors pour faire avancer l'histoire.

Pour comprendre ce qui se passe en revanche, c'est une autre pair de manche. Nous incarnons une jeune agente venant tout juste d'intégrer le FBI. Pour ses débuts, on lui assigne une partenaire un peu mise à l'écart dans un bureau au sous-sol du FBI tout en lui donnant pour mission secrète de la surveiller. Nous devrons donc suivre plusieurs histoires en parallèle : d'une part enquêter sur la disparition d'un gamin dans une petite ville isolée des états-unis. D'autre part, découvrir le passé de notre partenaire ainsi que la signification des étranges visions de notre protagoniste.

Même si le jeu commence à peu près comme X-Files, la suite nous plonge dans une ambiance plus proche d'une série comme Twin Peaks pour le coté surréaliste. On est ainsi rapidement amené à assister à des scènes étranges qui nous font revivre des événements passés de façon complètement déformées. Entre rêves lucides, trips sous LSD et flashbacks, il est souvent difficile de faire la différence entre le réel, l'imagination de notre protagoniste ou ce qui est métaphore. Il n'y a également aucun dialogue, la chose chose que l'on entend est la musique (superbe au passage) et il faudra bien observer les expressions des personnages et les éléments du décors pour tenter de comprendre l'histoire.

Ce jeu est fortement inspiré par "30 flights of loving" (et ne s'en cache pas), un jeu très court de 15 minutes qui était parvenu à raconter une histoire sans dire 1 mot, simplement en enchaînant des courtes scènes de façon très rapide. Virginia reprend un peu le même principe et garde l'idée des "cuts" : par exemple au lieu de marcher d'un bout à l'autre d'un couloir, le jeu vous téléporte devant la porte ou vous vous rendiez après quelques pas. C'est assez inhabituel et ça permet de garder un bon rythme même lorsqu'il ne s'y passe pas grand chose.

Ces changements de scènes sont d'ailleurs un peu stressants car on ne sait jamais quand le jeu attends une action de notre part ou quand il faut juste attendre que la prochaine séquence s'enclenche. On a sans arrêt peur d'avoir raté quelque chose, de ne pas avoir tout exploré et ça fonctionne plutôt bien pour nous garder attentifs. Quelques fois, on a tout de même l'occasion se de promener un peu plus et de prendre notre temps pour visiter les décors. Malheureusement, malgré le fait que les environnements soient bourrés de détails, ils n'apportent que peu d'informations... Je suppose que j'ai été un peu trop gâté par Life is Strange à ce niveau et que j'en attendais trop.

Après avoir terminé le jeu, même si je pense en avoir saisi les grandes lignes de l'histoire, je suis loin d'avoir tout compris et il y a beaucoup d'éléments obscurs voir inexpliqués. Par contre, je n'ai pas vu passer les 2 heures que durent le jeu. Le rythme est souvenu, les scènes s’enchaînent sans réels temps morts et j'ai même fait une seconde partie quelques jours après pour essayer d'en comprendre un peu plus. Virginia n'est certainement pas aussi intéressant que Firewatch ou Oxenfree mais c'est un divertissement agréable qui essaye des choses originales. Et en cas de doute, vous pouvez toujours aller essayer la démo pour avoir un aperçu !

Conclusion

Sans être fantastique, Virgina est un divertissement honnête et pas trop cher. Le jeu est bien réalisé, possède une bande son magnifique et se révèle très prenant.

Si vous aimez les histoires plutôt obscures et qu'une quasi absence de gameplay ne vous fait pas peur, vous apprécierez probablement Virginia.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.