8 juillet 2017

What Remains of Edith Finch

Nouvelle pépite atypique dans le monde des Walking Simulators, "What remains of Edith Finch"  nous propose d'explorer une maison un peu particulière et de découvrir les secrets derrière la mort des membres de la famille y ayant vécu.

Le jeu, dont j'ai la flemme d'écrire une nouvelle fois le titre, nous met dans la peau de Edith, la plus jeune membre de la famille Finch. Désormais adulte, elle décide de revenir dans la maison familiale abandonnée pour explorer des pièces qui lui étaient interdites durant son enfance.

La mère de famille avait en effet une obsession curieuse : à chaque fois qu'un membre de la famille décédait, elle prenait le soin de sceller l'entrée de sa chambre. Chaque pièce de la maison est donc devenu une sorte de petit musée, figé dans le temps et reflétant la vie de la personne qui y a vécu. Heureusement, les Finchs sont des gens très créatifs et cette étrange maison possède de nombreux passages secrets nous permettant de découvrir ces chambres une par une. On y découvre ainsi plusieurs générations de la famille et notamment la façon dont ils sont morts, souvent très jeunes. On trouve généralement un journal dans la pièce qui donne lieu au lancement d'une mini histoire.

Ces petites séquences font tout l’intérêt du jeu car elles possèdent à chaque fois un gameplay différents. Elles sont racontées du point de vue de la personne, souvent sous forme de métaphore et il faudra parfois lire entre les lignes pour décrypter ce qui s'est passé. Certaines histoires sont poétiques, d'autres drôles et certaines font froid dans le dos mais elles comportent toujours une certaine légèreté qui empêche le jeu de tomber dans le morbide. L'une d'entre elles en particulier est vraiment brillante et constitue un grand moment de jeu vidéo, au même titre que la fin de Brothers.

La réalisation est très propre et la modélisation de la maison est incroyable. Les décors sont bourrés de détails et on pourra souvent apprendre quelques informations supplémentaires en étant observateur. Mention spéciale aussi pour les sous titres qui sont très bien intégrés au jeu. Ce ne sont pas simplement des textes qui défilent en bas de l'écran, ils ont été incrustés dans le décors et sont ainsi utilisés pour guider le regard vers l'endroit où on doit aller. Un bel exemple d'idée ingénieuse pour faire d'une pierre 2 coups.

Seul petit reproche que je pourrais lui faire : même si il y a un petit "twist" à la fin (ne vous attendez à rien d'incroyable), le jeu manque d'un réel fil conducteur pour être vraiment engageant. On a plus l'impression de se promener dans un parc et de découvrir différentes attractions. Je comprendrais donc que certains s'ennuient un peu mais je pense que c'est malgré tout un jeu à découvrir pour les amateurs. Les histoires sont tellement ingénieuses et variées qu'il y en a bien quelques unes qui sauront vous toucher.

Conclusion

Un excellent walking simulator de plus, très bien réalisé et bourré d'idées originales. Il n'y a pas réellement de scénario complexe à découvrir mais plutôt une multitude de "mini-histoires" et plein de détails permettant de reconstruire la vérité.

Comme la plupart des jeux du genre, il ne possède quasiment aucune interaction et il n'est pas très long. Si cela vous va, donnez-lui une chance car il a le mérite de changer un peu de ce qu'on a l'habitude de voir.

Laisser un commentaire