8 août 2017

Tacoma

Je fais partie des gens qui ont beaucoup apprécié Gone Home. Cela reste pour moi un bon exemple de ce qu'on peut faire en terme de design, à savoir proposer un environnement crédible et qui communique beaucoup d'informations au joueur.

Du coup, j'ai été curieux de découvrir ce nouveau projet réalisé par la même équipe : Tacoma.

De quoi s'agit-il ?

Tacoma se déroule environ 70 ans dans le futur. Les voyages spatiaux et l'intelligence artificielle ont fait beaucoup de progrès. On incarne un agent engagée pour récupérer des informations dans une station spatiale. Celle-ci semble déserte à notre arrivée et on est uniquement accueilli par Odin, l'IA responsable de la station.

Nous allons donc devoir apprendre ce qui s'est passé avant notre arrivée et ce qu'il est advenu des membres de l'équipage. Pour cela, on dispose d'une sorte de module en réalité augmentée permettant de "revivre" des scènes enregistrées par la station. On peut revenir en arrière ou accélérer à tout moment, ce qui va nous permettre d'écouter toutes les conversations ayant eu lieu dans les différentes salles.

Gone home dans l'espace ?

Le concept est très sympa, on peut découvrir l'histoire à notre rythme et disposer d'une certaine liberté. Comme dans Gone Home, on peut se promener un peu partout, observer tous les objets et l'environnement est très riche. On peut par exemple visiter les cabines de chacun des membres d'équipage et en apprendre un peu plus sur leur personnalité. Gros coup de cœur pour la modélisation de la station. On peut très souvent en apercevoir l'extérieur via de nombreuses fenêtres et j'ai passé un bon moment à l'observer.

Il ne faudra pas s'attendre à trouver bien plus que ce que proposait Gone Home. Le jeu se termine en 3 heures environ et le gameplay se limite à l'exploration et à la découverte des enregistrements qui ont lieu dans les différentes parties du bâtiment. Il y a bien quelques codes à trouver pour certaines portes mais à part quelques secrets facultatifs, ils sont souvent très évidents. Vous êtes donc prévenus !

Déceptions

Même si j'ai beaucoup apprécié le jeu, je n'ai pas pu m'empêcher d'être déçu lorsque le générique est arrivé.

J'ai aimé les différents personnages mais j'ai trouvé l'histoire très plate et manquant cruellement de profondeur. Les thèmes abordés sont intéressants mais le jeu n'en tire pas partie et ne fait que les survoler. Il y a également très peu de suspens et les tensions sont désamorcées très rapidement : dès que l'on s'inquiète pour un personnage, le problème est résolu dans la scène qui suit.

Autre déception, la narration est complètement linéaire. Même si on peut visiter toute la station, les portes sont verrouillées tant que l'on a pas vu ce que l'on était sensé voir. C'est un énorme gâchis pour moi car on n'était très proche d'avoir un jeu absolument génial...

Ca aurait été tellement plus intéressant d'avoir une station plus labyrinthique, dans laquelle on puisse découvrir des conversations dans le désordre et un peu au hasard comme dans "Her Story". On aurait alors du remettre les bribes d'informations dans l'ordre pour tout comprendre. Au final, nous avons le droit à une histoire assez simple et racontée de façon très classique... C'est vraiment dommage.

Conclusion

Tacoma est une nouveauté sympathique car le jeu est très bon et l’environnement est superbement modélisé. Mais c'est aussi une déception car il est très linéaire et que l'histoire est sans trop de surprises.

Quel dommage que le système de jeu soit resté un simple gadget et ne fasse pas entièrement partie de la narration, à l'instar de ce qui avait été fait dans Her Story.

Laisser un commentaire