3 mars 2013

Antichamber : surprenez votre cerveau

Ah, le voila enfin, ça fait plus de 3 ans que j'attendais pour écrire cet article. Car Antichamber se nommait au départ "Hazard - The Journey Of Life" lorsque ce n'était qu'un mod Unreal Tournament. Le projet s'est notamment démarqué lors du concours Make Something Unreal et a ensuite été transformé en un projet de jeu à part entière. C'est après plusieurs années d'efforts qu'Alexander Bruce a enfin pu sortir ce jeu qu'il a réalisé pratiquement seul.

Un univers déroutant

Le concept du jeu me rappelle m'évoque un mélange de Portal et du film Cube. Vous vous retrouvez dans une sorte de labyrinthe sans réel explication ni but. Le jeu vous propose simplement de vous téléporter dans n'importe quelle endroit connu en cliquant sur la carte de la salle principale. Au fur et à mesure de votre progression, la carte viendra se compléter... mais pas spécialement de façon linéaire.

Car on arrive à la véritable originalité du jeu : la progression s'effectue dans un espace non euclidien. L'environnement s'efforcera de nous dérouter tout le long de notre progression : monter un escalier nous fait revenir en bas, faire demi tour nous amène dans un endroit différent de celui d’où l'on vient, bref, difficile de s'appuyer sur notre instinct pour se déplacer !

Mais si le jeu est déroutant, il n'est absolument pas aléatoire : petit à petit on apprendra à connaitre le labyrinthe dans lequel on évolue et à repérer les différents moyens de se rendre ou l'on souhaite.

Des énigmes intelligentes

Outre la partie déplacement, il existe une dimension énigme dans Antichamber : après avoir un peu exploré le monde, on fini par trouver une arme. A l'instar de Portal, cette arme nous servira uniquement à résoudre des casses têtes destinés à ouvrir des portes.

Il existe plusieurs évolutions pour cette arme, chacune amenant des possibilités supplémentaires. Le monde étant ouvert et complexe, il devient alors difficile de savoir si l'on est bloqué parce qu'on n'a pas compris l'astuce pour terminer une énigme ou si il nous manque l'arme adéquate.

Certains casses têtes sont vraiment très difficile à résoudre à cause d'un simple soucis : certains comportement des armes ne sont pas clairement expliqués. En conséquence, il faudra être extrêmement attentif à leur comportement pour pouvoir résoudre certaines énigmes, et même comme ça, je ne sais pas si il est possible de tout comprendre précisément.

Un jeu loin d'être simple

On arrive à l'un des défauts du jeu : il peut être frustrant. Le jeu m'a passionné mais j'ai fini par être bloqué pendant plusieurs heures sans aucune idée de ce que je devais faire. Après avoir galéré pour accéder à une salle vide, j'ai fini par spoilerà ma grande honte...

A part ce défaut le jeu est vraiment très bon, mais notez bien qu'il est difficile de part l'absence totale d'indications : vous ne savez pas ou aller, vous ne savez pas si il est possible de franchir certains passages avec votre arme actuelle, et cet aspect plaira beaucoup à ceux qui n'aiment pas être aidés : Antichamber est un jeu pour les curieux.

Le jeu vous laisse très libre dans vos déplacements et il existe beaucoup de routes qui mènent au même endroit (ce qui permet de se perdre encore plus facilement au passage).  J'ai mis 7 ou 8 heures pour finir le jeu une premières fois, et moins de 40 minutes pour ma 2e partie, sachant que j'ai déjà vu des speeds runs à moins de 15 minutes.

Conclusion

Je vous le conseille fortement si vous aimez les jeux déroutants et originaux. Le simple fait de se déplacer de salle en salle est une expérience nouvelle, et les énigmes difficiles vous occuperont un bon moment. Je trouve le jeu un peu cher pour un produit indépendant, même si l'ensemble est de très bonne qualité.

C'est un jeu riche et passionnant mais qui ne plaira pas à tout le monde.

Laisser un commentaire