17 novembre 2013

Bioshock Infinite : Burial at Sea : mon avis sur la première partie

bioshock-burial

Les moins

L'idée de reprendre l'esprit de Rapture et du premier Bioshock avec les personnages de Bioshock Infinite était vraiment séduisante, mais une fois en jeu, ça sent vraiment le réchauffé. Il n'y a plus l'effet de surprise, l'émerveillement de la découverte. Certes, le travail artistique est toujours aussi brillant car le design est fidèle à l'ensemble de la série et on ne peut que s'émerveiller devant les décors, mais il n'y a rien de bien nouveau.

Le début du jeu a été vraiment déplaisant pour moi, passé une première partie exploration ou l'on pourra très brièvement se promener dans un Rapture civilisé, les premiers combats ont été plutôt surprenants. En effet, on commence le jeu avec 1 pistolet et 3 balles et on est obligé de vraiment gérer ses munitions. Ce n'est pas Metro 2033 en mode ranger, mais pas loin. De plus, on retrouve le grappin et la ou ça collait vraiment bien dans une cité aérienne, ça n'a vraiment aucun sens dans une cité sous marine.

Dernière chose, la promesse de nous faire découvrir la cité de Rapture bien vivante avant que le chaos s'installe n'est clairement pas tenue. On traversera la cité pendant quelques minutes, pour ensuite retourner dans une ambiance à la Bioshock 1. L'histoire propose aussi beaucoup moins de surprises que ce qu'on aurait pu espérer et on n'apprendra quasiment rien de nouveau pendant le jeu. On ne se pose pas non plus beaucoup de questions car les personnages sont maintenant bien connus et on n'en sait plus que Booker cette fois. La seule question sera "qu'est ce Elizabeth vient faire ici ?".

Les plus

Mais assez dit de mal, passons aux bons cotés ! Après avoir galéré avec les munitions donc, j'ai décidé de changer un peu ma méthode d'approche et de ma la jouer plus furtive, en mode backstab. Et la j'ai vraiment commencé à apprécier cet épisode !

Les combats sont en effet les plus intéressants qu'ils m'ait été de voir dans la série, on n'est plus dans l'esprit bourrin de Bioshock Infinite, mais on a affaire à des combats plus tactiques et plus intéressants. Les ennemis meurent vite, et notre héro encore plus vite, il faudra donc être rapide et précis ou bien utiliser le décors à notre avantage.

On retrouve les "combos", type l'électricité sur les ennemis qui ont les pieds dans l'eau et comme dit plus haut, on peut aussi jouer de façon efficace au corps à corps. Il est assez intéressant de commencer les combats en assassinant 1 ou 2 adversaires, puis de trouver une bonne position pour terminer les suivants.

Dernière bonne surprise au niveau des combats, on peut porter plus de 2 armes à la fois, on n'aura donc pas à ramasser des armes à tout bout de champ. Je n'ai pas trouvé non plus eu besoin d'acheter des munitions en plein combat comme j'avais pu le reprocher lors du premier test.

En résumé

Ce n'est pas le DLC parfait c'est sur, il est assez court et un peu cher. Pourtant je vous le conseille tout de même car malgré une introduction décevante, j'ai passé un excellent moment, et ce n'est pas grâce à l'histoire mais bien grâce au gameplay. Les combats sont vraiment plaisants et il faut bien avouer que c'est toujours un plaisir de se promener dans l'univers délirant de Bioshock.

Juste un conseil, le DLC seul est à 15€, alors que si vous achetez le season pass, vous aurez accès aux 3 DLC pour 20€.

3 commentaires pour “Bioshock Infinite : Burial at Sea : mon avis sur la première partie

  1. Alex dit :

    J'ai lu ta longue explication sur bioshock infinite et j'ai tout compris !
    Si tu as une explication concrète sur la fin de ce DLC, ta propre interprétation, je suis preneur car je t'avouerais que j'ai pas tout compris ^^'
    Merci à toi !

  2. Loutchiano dit :

    La fin de cet épisode est étrange... tu pourra nous proposer une explication ? Booker a coupé non pas un doigt mais une tête ? Qui est Elizabeth (doigt coupé)? Que vient faire booker dans Columbia s'il est venu voir les Luteces pour une autre raison que de chercher sa fille?

  3. Skritz dit :

    On a assez peu d'explications à vrai dire. Tout ce que j'ai compris, c'est que l'on se situe dans un autre univers, ou une histoire très proche de celle de Bioshock Infinite s'est passée, mais elle s'est visiblement terminée de façon tragique.

    J'imagine qu'on n'en saura un peu plus dans la 2e partie.

Laisser un commentaire