10 février 2017

Infinifactory

Moi qui adorait créer des machines grâce à des pistons ou de la redstone dans Minecraft, j'ai été particulièrement content de trouver ce jeu !

Infinifactory est en effet un jeu de puzzles aux mécaniques simples mais très intéressantes.
Amateurs de tapis roulants et de pistons (je suis sur que ça existe), ce jeu est fait pour vous !

Le principe est assez simple, chaque niveau nous propose de créer une chaîne d'assemblage. Différents blocs sortent d'une machine à intervalle régulier et il faut parvenir à les assembler de la bonne façon pour qu'ils correspondent à la forme donnée en modèle.

L'interface ressemble à un jeu comme Minecraft en mode créatif. On peut voler, poser des blocs n'importe où, les tourner... Les puzzles sont rarement aussi faciles qu'ils n'y paraissent car les niveaux sont loin d'être plats et les matériaux ne sortent pas toujours de façon idéale. Il faudra très vite apprendre à penser en 3 dimensions car la verticale est très utilisée dans ce jeu. De plus, il ne faut pas seulement positionner les éléments mais également les fixer les unes aux autres grâce à des blocs "soudeurs" et positionner ceux-ci sera un vrai casse tête dans les niveaux les plus difficiles.

En tous les cas, j'ai trouvé le gameplay très simple sur le principe et très intéressant en pratique. On dispose de nombreux outils tels que des tapis roulants, des pistons, des capteurs... Les possibilités sont nombreuses et le jeu nous laisse très libre dans notre façon d'aborder un problème. On est donc parfois amené à devoir créer des petites chaines d'assemblages pour préparer des sous-éléments de notre construction que l'on rassemble ensuite un peu plus loin.

Bonne nouvelle pour ceux qui détestent les jeux linéaires : tous les puzzles ne sont pas obligatoires. De plus, on n'est pas du tout tenu par la main et il faudra tout apprendre par soit même grâce l'observation et l'expérimentation. Même le tout premier puzzle n'est pas immédiatement évident et il m'a fallu plusieurs minutes pour comprendre ce que l'on attendait de moi. De façon plus générale, les puzzles sont difficiles et il faut aimer se prendre la tête. Heureusement, le jeu n'est pas frustrant car il est très facile d'enlever et de replacer des blocs. On peut donc tester de nombreuses solutions très rapidement.

De façon plus générale, le jeu respecte notre temps. Il n'y a rien de superflu dans Infinifactory, l'histoire est réduite à sa plus simple expression même si le jeu n'est pas dénué d'humour et on passe donc 95% du temps en jeu à résoudre des puzzles. Au lancement, il n'y a absolument aucun menu, aucun écran titre. Après un court chargement, on arrive directement à l'endroit ou on s'était arrêté. Si on avait quitté le jeu au milieu d'un puzzle, on est directement ramené dans ce puzzle avec les blocs qu'on avait mis. C'est tellement rare et tellement agréable que je voulais absolument le mentionner.

Ce n'est pas une fonctionnalité inutile d'ailleurs car je pense que le jeu est plus adapté à des sessions assez courtes. Personnellement, je n'ai pas passé des heures d'affilés dessus mais plutôt 10-15 minutes de temps à autres juste pour résoudre un puzzle. Ce n'est pas un jeu aussi séduisant qu'un Portal car les graphismes sont un peu austères mais le gameplay est solide et les puzzles posent un bon challenge.

Je n'ai aucune idée de la durée de vie réelle, je n'en suis pas encore venu à bout après 16 heures de jeux. Sachez juste que le jeu change radicalement au bout de très nombreux puzzles. C'est assez curieux de la part des développeurs d'avoir réservé la meilleure partie du jeu pour les joueurs les plus acharnés mais c'est une récompense appréciable après tant d'efforts !

Conclusion

Infinifactory est un jeu de puzzle très gratifiant qui offre énormément de possibilités pour arriver au résultat.

Un jeu très prise de tête dans le bon sens du terme, qui respecte l'intelligence du joueur ainsi que son temps.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.