5 septembre 2014

Shovel Knight : C’est pas mal…

...mais je n'ai pas adoré.

Non ! Ne me jetez pas des pierres tout de suite ! Le jeu est bon, c'est indéniable, mais j'ai du me forcer à jouer pour arriver jusqu'à la fin. A 15€, je tenais au moins à le terminer. Pourtant, tout le monde dit que c'est génial, et il est vrai que la réalisation est exceptionnelle. Les graphismes sont bons, les musiques entraînantes et variées, et les mouvements sont précis. Comme vous l'avez sans doute déjà lu ailleurs, les inspirations sont nombreuses et tous les plus grands classiques de la Nes y passent, à tel point que j'ai cru me retrouver plusieurs fois dans un niveau de Megaman. Mais plutôt que d'évoquer les bons points du jeu, je préférerai me concentrer dans cet article sur ce qui m'a agacé.

shovel-knight-intro

Des niveaux pénibles

J'ai longuement réfléchi à ce qui ne m'avait pas plu dans Shovel Knight, et je pense que mon problème se situe uniquement au niveau du game design et notamment celui des niveaux. Le jeu n'est pas très difficile, mais certains passages sont très frustrants. Les ennemis ne présentent en général pas une grosse menace en eux mêmes, la barre de vie est conséquente, et le plus gros danger viendra donc de la mort instantanée provoquée par les pics, la lave, les trous présents dans quasiment tous les écrans.

Les principales difficultés du jeu sont liées à des mécaniques que je déteste, et que je croyais que tout le monde détestait. On aura donc le droit aux niveaux sans lumière, où l'on ne peut voir les plates-formes qu'une fraction de seconde, le niveau avec le vent qui change régulièrement de sens, les tapis roulants, et j'en passe. Les ennemis, quand à eux, sont surtout la pour nous donner plus de chance de nous faire tomber dans ces précipices, certains pouvant même créer des courants d'air pour nous pousser.

De plus, Shovel Knight s'inspire également des jeux de plates-formes 8 bits dans sa maniabilité. Après avoir joué à des titres plus modernes et pêchus comme Super Meat Boy ou They Bleed Pixels, j'ai vraiment eu du mal à revenir à des sauts aussi lourds et à des mouvements aussi lents. Dernière chose, même si globalement le personnage se dirige bien, il y a un détail qui m'a horripilé : lorsque l'on appuie sur une direction juste avant de toucher le sol, le chevalier fait un énorme pas un avant en atterrissant. Pour faire des sauts précis sur des plates-formes courtes il y a mieux et je me suis retrouvé dans le vide un paquet de fois à cause de cette mécanique.

ShovelKnight (1)

La gestion de l'or et les secrets

Au niveau de la gestion de l'or, Shovel Knight s'inspire du principe de Dark Souls, et on perd donc une partie de notre butin en mourant. Celui-ci se retrouve sous forme de petits sacs flottants autour du lieu du décès, et il est possible de les récupérer. Bien que les vies soient infinies, la mort est donc doublement frustrante, et j'ai pris des crises de nerfs à certains endroits. Le butin n'est pas non plus très bien placé et je ne compte plus le nombre de fois ou je suis mort en tentant de le récupérer à tout prix.

Le pire, c'est que je me suis rendu compte par la suite que cette obsession pour l'or n'est pas utile car il ne sera pas bien difficile d'acheter tous les objets et toutes les améliorations de vies et de mana. Les niveaux sont en effet bourrés de passages secrets remplis de diamants. Un marchant est également caché dans chaque niveau et nous propose d'acheter un pouvoir, mais il sera finalement disponible dans le village si on l'a raté ou que l'on n'était pas assez riche sur le moment. Tous ces éléments m'ont donc agacé, car ils viennent ajouter de la frustration de façon totalement inutile.

Il existe un "new game plus" qui propose un challenge un peu plus relevé. Il consiste simplement à refaire le jeu avec moins de checkpoint et des ennemis infligeant plus de dégâts. Je n'ai pas trop insisté, d'autant plus qu'il n'y a plus rien à débloquer et l'or devient inutile. Les items permettant de se soigner sont remplacés par des potions de soins, ce qui fait que les secrets ne présentent plus aucun intérêt.

ShovelKnight (3)

Pour finir

Shovel Knight est très bien réalisé, les musiques sont excellentes et le soin apporté à tous les détails est incroyable, mais le design du niveau et le feeling des mouvements ne m'a tout simplement pas plu.

Je ne dirais donc pas que c'est un mauvais jeu, je l'ai d'ailleurs terminé une seconde fois, mais les morts sont tellement énervantes qu'elles ont suffit pour me gâcher le plaisir que j'aurais pu y trouver.

Il coûte 15€ et il faut 5 ou 6 heures pour en voir la fin, je ne vous conseille donc pas de sauter dessus les yeux fermées. D'un autre coté, la plupart des gens ont adorés...

2 commentaires pour “Shovel Knight : C’est pas mal…

  1. Sire Khoza dit :

    Merci pour l'avis. Un avis qui tranche avec les autres. Au moins, je préfère lire ça que lire "zero défaut, que du bonheur".
    Malgré tout, je pense que je vais l'acheter à ma copine pour Noël.

  2. Skritz dit :

    Oui, tu ne prend pas de gros risques, ça reste un bon jeu.
    En plus, ils viennent de sortir une extension gratuite de très bonne qualité !

Laisser un commentaire