23 novembre 2018

The Messenger

The Messenger est un jeu dont je n'attendais pas grand chose et je vous avoue qu'au final, j'ai pris une sacré claque ! Toutefois, je suis très embêté pour écrire cet article car je ne sais pas ce que je dois révéler ou pas. Sachez que ce jeu dispose d'un petit "twist" et qu'il peut être intéressant de le découvrir par soit même. Ce n'est pas capital mais j'ai joué au jeu sans rien savoir et j'ai trouvé très agréable le fait de découvrir les surprises petit à petit. Je vais donc commencer cet article par une description assez générale et je parlerai des secrets plus bas !

Encore une jeu rétro ?

The Messenger commence comme un "simple" jeu inspiré de la période NES. Je dis bien inspiré car même si les graphismes possèdent un look "8 bits", les animations sont superbes et le soucis du détail est omniprésent. La réalisation est un régal et regorge de petites subtilités, comme la musique qui change lorsque l'on va sous l'eau ou les bruitages joués à l'envers lorsque le démon qui nous suit "vole" les gemmes que l'on récolte. L'humour est vraiment très réussi et les dialogues avec le marchand sont juste géniaux. Moi qui ai tendance à ne pas lire les textes dans un jeu de plateforme, ici, je les attendais avec impatience ! Les mouvements sont un vrai délice malgré leur simplicité. On incarne un ninja et on a donc affaire à un personnage agile et mobile. On débloquera les capacités au fur et à mesure de notre progression et on pourra bien vite s'accrocher au mur, planer ou encore utiliser un grappin très satisfaisant. Mais la capacité qui fait l'originalité du jeu c'est de pouvoir effectuer des "sauts bonus". Lorsqu'on est en l'air, chaque objet ou ennemi touché avec notre sabre permettent d'effectuer un saut supplémentaire. Les possibilités deviennent rapidement très nombreuses et les déplacements sont très aériens. En plus des éléments du décors disposés volontairement, on pourra devenir créatifs et utiliser les ennemis ou encore les projectiles afin de créer notre propre route. Une fois maîtrisée, ce système devient vite très jouissif et je me suis souvent amusé à voyager le plus longtemps possible sans toucher le sol. Petit bémol tout de même : je pense les contrôles auraient pu être un peu mieux pensé car il est impossible de donner un coup d'épée vertical tout en planant. Il faut d'abord lâcher le bouton de saut avant d'attaquer. Cela demande donc un certain temps d'adaptation pour ne pas se faire avoir ! Si vous aimez les jeux de plateformes en 2D avec un look rétro, je vous conseille de ne pas hésiter plus longtemps et de vous jeter sur The Messenger. Si vous avez envie de garder les surprises, ne lisez pas la suite de l'article.

Des spoilers à partir de maintenant !

Au bout de quelques niveaux un peu linéaires, un premier petit twist nous attend... Notre ninja voyage dans le futur. C'est signifié de façon assez géniale par un changement visuel radical : les graphismes deviennent plus détaillés, les couleurs plus nombreuses, la musique est de meilleure qualité... Bref, le jeu s'inspire désormais de la période 16 bits et c'est tout simplement superbe. Mais ce n'est pas le seul changement qui nous attend. Lors de notre progression, on va rencontrer régulièrement des passages impossibles d'accès. On s'en doute alors qu'il va falloir y revenir à un moment. Et en effet, après avoir terminé le "dernier" niveau, le jeu se transforme tout simplement en un véritable metroidvania ! L'aventure que l'on croyait toucher à sa fin vient en fait seulement de commencer et nous sortons juste d'une sorte de grand tutoriel. A partir de ce moment, nous avons donc la possibilité de revisiter tous les niveaux traversés... et bien plus, car des portails sont apparus dans tous les niveaux. Ceux-ci permettent de passer d'une époque à l'autre, permettant de visiter des zones déjà connues mais avec une configuration différente. Cela donne lieu à des petits puzzles et il faudra chercher dans époque il faut être pour parvenir à accéder à certains endroit... Ce mode "metroidvania" est tout sauf gadget, l'exploration est très intéressante et le jeu regorge de secrets à découvrir.. Je ne vous spoil pas plus mais j'ai été plus d'une fois émerveillé par la grande richesse cachée dans ce jeu. Il y a en effet de nombreux niveaux supplémentaires et des éléments de gameplay qui apparaissent très tard dans le jeu. En conséquence, il y aura donc beaucoup de "backtracking" et, même si la carte du jeu est très utile, il faudra passer de nombreuses fois au même endroit. Il existe bien un système de téléportation mais je pense qu'il aurait été bien de rajouter des points d'arrivées car l'exploration est un peu fastidieuse lorsque l'on commence à être bloqué. Heureusement, les mouvements sont un tel bonheur que je ne ne me suis jamais ennuyé en "voyageant".

C'est déjà terminé ?

Bon... A la base, il y avait ici un paragraphe dans lequel j'expliquais qu'après avoir terminé le jeu, j'en aurais bien voulu plus et que j'étais déçu qu'il n'y ait pas un new game+ ! En effet, le jeu de base n'est pas spécialement facile mais il n'est pas non plus très exigeant. Certaines salles demandent une grande habileté pour ne pas se faire toucher mais le jeu ne nous force jamais à jouer parfaitement. On peut donc souvent passer en dépensant quelques points de vies et en abusant des frames d'invulnérabilité. De plus, les recharges de vies et les points de sauvegardes sont assez nombreux et je n'ai jamais été bloqué bien longtemps. Les boss sont également assez simples et il n'y a que quelques attaques à apprendre. Mais le patch 1.0.4 vient juste de sortir mercredi dernier et je peux donc mettre mon paragraphe à la poubelle car ce dernier ajoute justement un new game+. Celui-ci nous offre la possibilité de rejouer à l'infini. A l'instar d'un Dark Souls, chaque boucle sera plus difficile que la précédente. Désormais, la seule chose que j'ai à reprocher à ce jeu sont les petits soucis de maniabilité pour attaquer en l'air. Mais vu que je viens d'écrire ça, peut être que ce défaut sera corrigé lui aussi ?

Conclusion

Malgré quelques défauts de maniabilité, The Messenger est le meilleur jeu de plateformes qu'il m'ait été donné de tester depuis bien longtemps. Il est bien réalisé avec des déplacements agréables et un humour qui fonctionne ainsi que des tas de secrets à découvrir. Difficile d'en demander plus !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.