26 août 2015

Wings of Vi

J'ai beaucoup hésité avant d'acheter ce jeu : I Wanna be the Boshy m'avais laissé une impression mitigée. Même si j'aime globalement ce jeu, la difficulté de certains passages est un peu trop élevée pour moi. Alors apprendre que Solgryn, le développeur de ce dernier, avait sorti son premier jeu payant m'avait laissé sur un mélange de curiosité et d'effroi. Finalement, j'ai récité quelques fois la litanie contre la peur et je me suis lancé...

Wings of Vi

Une réalisation de qualité !

Tout d'abord, si vous connaissez Boshy, sachez que Wings of Vi n'a pas grand chose à voir avec celui-ci mise à part sa difficulté. On n'a plus affaire à un patchwork d'images et de musiques récupérées un peu partout mais bien à un jeu possédant sa propre identité. Les graphismes sont superbes, composés de sprites bien gros représentant des personnages super mignons et surtout très bien animés. Malgré l'aspect assez classique de prime abord, quelques mécaniques rendent le jeu vraiment unique. Il faut dire que l'on dirige un ange sensé être un minimum gracieux. Les mouvements sont donc assez lents, les sauts assez longs et surtout on dispose de la capacité de voler.

Enfin, voler est un bien grand mot, il faudrait plutôt dire "voleter" car malgré toute sa bonne volonté, il sera difficile à Vi de battre des ailes bien longtemps. Le jeu commence de façon très basique et on dispose uniquement d'un saut simple au départ. Toutefois, il y a une petite particularité : il est possible de conserver son saut si on se jette du bord d'une plateforme et de l'effectuer en l'air. C'est tout bête mais c'est vraiment agréable (j'aimerai voir cette mécanique plus souvent) et ça rend déjà le gameplay assez unique. Plus tard, on débloque un double saut et surtout la capacité "voleter" qui me rappelle ce qu'on pouvait faire dans Yoshi's Island. On ne peut le faire qu'une seule fois et on ne pourra pas aller bien loin, mais il faudra s'en contenter.

Apprendre à voler

Malgré les capacités limitées de Vi pour se maintenir en l'air, le jeu est composé d'énormément de "puzzles aériens". Wings of Vi nous demandera donc de nous maintenir au dessus du vide beaucoup plus longtemps que ce que l'on imaginait possible au départ. Il faudra utiliser tous les sauts et capacités disponibles à la perfection pour réussir à passer par des endroits qui semblait pourtant bien trop éloignés. Le level design de Solgryn est à la fois génial et impitoyable, on est sans arrêt amenés à repousser nos limites.

Le jeu nous pousse sans arrêt hors de notre zone de confort pour nous obliger à sauter dans des endroits délirants. Il faudra par exemple faire une pause pour éviter un piège alors que l'on est en plein vol, que nos sauts sont limités et que la prochaine plateforme parait tellement loin. Une autre fois, il faudra sauter d'une chariot en mouvement pour prendre de l'avance et déclencher un interrupteur pour éviter que celui-ci soit détruit, puis retourner sur notre chariot avant qu'il ne soit trop tard. Je ne parle même pas des quelques scènes ou il faut réussir parfaitement plusieurs dizaines de sauts d'affilé tout en étant assez rapide car il est très rare que l'on ai la possibilité de prendre notre temps pour entre 2 sauts.

Attention : c'est difficile

Wings of Vi est d'une difficulté extrême. J'ai fais l'erreur de commencer en mode normal et j'ai vite déchanté. J'ai ainsi recommencé une partie en mode facile, et même comme ça c'est surement le jeu le plus difficile auquel j'ai joué. Les niveaux ne font pas dans l'à peu près, il faut être précis et rapide pour s'en sortir. Si vous n'êtes pas prêts à devoir mourir une centaine de fois juste pour passer un saut, ce n'est probablement pas un jeu pour vous. Si ça ne vous fait pas peur, sachez que Wings of Vi est un jeu particulièrement gratifiant et qu'il est toujours agréable de finalement arriver à passer un obstacle pour pouvoir aller explorer ce qui nous attend derrière.

Mention spéciale pour les boss que j'ai beaucoup apprécié. On aura l'occasion d'affronter des ennemis très variés et toujours surprenants, mesurant parfois la moitié de l'écran. Ils sont eux aussi bien difficiles et vous demanderont d'apprendre par cœur leurs "patterns" pour avoir une chance de passer. Par contre, une fois la technique comprise et maîtrisée, ils est possible de les détruire vraiment rapidement.

Dernier détail : le jeu propose pas mal d'éléments à débloquer. Il est ainsi possible de customiser entièrement l'apparence de notre petit personnage, ce qui est très agréable lorsqu'on doit passer plusieurs dizaines d'heures en sa compagnie. Tous ces bonus s'obtiennent en battant de boss ou en trouvant des endroits secrets. Certains s'obtiennent en effectuant des actions particulièrement difficiles, comme battre un boss sans se faire toucher 1 seule fois par exemple.

Conclusion

Wings of Vi est impitoyable, exigeant et ne pardonne pas les erreurs. Toutefois, c'est un jeu gratifiant, qui récompense les efforts fournis et vous fait devenir un joueur meilleur que vous ne l'étiez avant.

Il est clairement destiné à un public très restreint, n'ayant pas peur de mourir des centaines de fois sur un même passage pour le réussir parfaitement. Si c'est votre cas, vous pouvez foncer sans hésiter car c'est une vrai réussite, à mon avis injustement méconnu et boudé par la presse.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.