16 mars 2016

Kholat

Le trailer de Kholat est vraiment très accrocheur ! Comme je suis une grosse feignasse, je copie-colle directement la description de la page du magasin :

Avez-vous déjà entendu parler de l'accident de Dyatlov Pass ? À cette époque, 9 randonneurs russes ont perdu la vie, et on ne sait toujours pas à ce jour ce qu'il s'est réellement passé. Ainsi, on peut imaginer 1001 scénarios concernant le décès de ces 9 hommes... tous plus effroyables les uns que les autres. Vous allez ainsi devoir mener l'enquête pour comprendre ce qu'il s'est passé en 1959, afin d'en savoir davantage concernant ce qu'il s'est passé. Il faut savoir que les organes internes des randonneurs avaient été trouvés sur la piste de Kholat Syakhl... êtes-vous prêt à vous lancer ?

Kholat

J'avais donc hâte de découvrir ce jeu qui semblait proposer une aventure pleine de mystère et d'horreur le tout dans un décors montagneux superbe. Par contre, je ne m'attendais pas à devoir participer à une course d'orientation dans la neige. L'idée est très sympathique pourtant : on nous donne une carte et une boussole, puis on doit se débrouiller. Notre position n’apparaît pas sur la carte, contrairement aux jeux vidéos classiques. Il faut donc trouver des points de repères et tenter d'estimer les distances comme on peut pour essayer de s'orienter

La conséquence, c'est  que le jeu n'est pas linéaire. On est lâché au milieu de la zone et on doit l'explorer librement. Les coordonnées des objectifs principaux à atteindre nous sont donnés dès le départ et nous mèneront en général à une petite scène d'horreur. En guise de récompense, on obtiendra également une page de texte nous en apprenant un peu plus sur les événements étranges se déroulant sur cette montagne. On pourra également trouver des extraits de journaux cachés un peu partout pour en apprendre plus sur l'histoire.

Kholat (5)

Le problème ? Il y en a plusieurs, et notamment le fait qu'il est possible de mourir. Pour nous stopper dans notre progression, on sera parfois poursuivi par une sorte de fantôme orange. Si il nous touche, c'est terminé même si on pourra souvent fuir si on est assez loin. En cas de mort, nous sommes renvoyés au dernier point de sauvegarde et il faut donc se retaper toute la route que l'on vient de galérer à trouver. De plus, notre personnage est lent, il est incapable de sprinter pendant plus de 3 secondes et il faut bien avouer que même si les décors sont magnifiques, ils sont aussi très monotones. Le jeu devient donc très vite pénible et répétitif.

Il est également dommage que l'histoire ne soit pas racontée de façon plus engageante. Personnellement, j'aurais préféré que les courses poursuites avec les monstres soient remplacés par des phases de jeu plus intéressante et réellement intégrées dans l'histoire. Hors ici, on se retrouve à devoir faire une course d'orientation en évitant un monstre, tout ça pour reconstituer les pages d'un petit livre. Les réponses que j'y ai trouvé après avoir terminé le jeu ne m'ont pas réellement satisfait. Je n'ai pas eu le courage de relancer une partie pour chercher toutes les notes optionnelles et le mystère de Kholat restera donc entier pour moi. Dommage, le trailer mettait vraiment l'eau à la bouche...

Kholat (2)

Conclusion

Kholat est encore un jeu du type "Slender" : on doit chercher des notes un peu partout sur la carte en échappant à une figure effrayante qui nous tue instantanément. Personnellement, je ne comprend pas vraiment l’intérêt de ce style de jeu et même l'ambiance fort réussie n'a pas réussie à réduire mon ennui.

Si c'est votre cas par contre, vous devriez peut-être jeter un coup d’œil à Kholat.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.