7 juin 2013

Little inferno

L'actu du mois dernier n'a pas été très remplie, et pour cause, je n'ai joué à aucune nouveauté. Mais ce mois ci promet d'être beaucoup plus intéressant, avec pour commencer la 8e édition du Humble Bundle ! (dépêchez-vous, plus que 5 jours !!).

La bonne surprise de ce pack a été contre toute attente Little Inferno !
Le jeu a obtenu un accueil mitigé, et moi même, je ne voyais pas bien l’intérêt qu'il pouvait présenter. Mais je lui ai laissé sa chance, et je ne l'ai pas regretté une seconde...

Little inferno

Est-ce un jeu ?

Little Inferno est développé en partie par les créateurs de World of Goo, mais si vous vous attendez à un produit similaire, vous risquez d'être déçu. Les créateurs ont voulu développer un projet totalement différent, en utilisant des idées nouvelles.
En conséquence, on a affaire à un produit qu'on peut tout juste qualifier de "jeu". Si il n'y avait pas les combos à trouver pour apporter un peu de recherche, on pourrait dire que Little Inferno ressemblerait plus à un économiseur d'écran interactif.

Le principe est assez simple : notre personnage est un enfant qui vient de recevoir son nouveau jouet : le foyer de divertissement Little Inferno... oui c'est une cheminée ! La première chose à faire est de brûler les consignes de sécurité, et vous pourrez ensuite parcourir le catalogue afin d'acheter des tonnes de jouets et de gadgets : figurines, peluches, télévision, appareils photos... Par contre ne comptez pas jouer avec trop longtemps, car vous achetez ces objets dans l'unique but de les brûler, ce qui vous permet d'obtenir un peu plus d'argent pour en racheter d'autres.

Est-ce vraiment si simple ?

Après avoir compris ça, j'avoue que j'étais à 2 doigts d'arrêter de jouer car le concept est loin d'être passionnant. Heureusement, la réalisation est impeccable, le feu se propage de façon crédible, et les nombreuses animations sont plutôt amusantes. Que ce soit dans la description des objets ou dans l'ambiance générale, l'humour décalé est excellent et globalement, on peut dire qu'on passe un moment agréable.

On reçoit également une autre distraction grâce aux lettres envoyées par plusieurs personnages, notamment une petite fille assez étrange mais plutôt attachante, et une sorte de météorologue qui vous annonce sans arrêt qu'il fait de plus en plus froid dehors, et que vous faites bien de rester bien au chaud prêt du feu.

C'est après quelques unes de ces lettres que j'ai commencé à m'interroger : et si tout ce jeu n'était qu'une allégorie ? La cheminée représenterait en fait votre écran d'ordinateur, voir votre télévision, les objets à brûler deviennent alors des souvenirs, des actualités, des jeux et le fait de les consumer  représente le temps qui passe et qui est perdu.

Au final, une bonne surprise

Est-ce réellement une satire ? On peut le voir comme ça, mais ce n'est pas certain. D'après les interviews, les développeurs cherchaient à reprendre les codes des jeux Zynga et tenter d'y ajouter une réelle profondeur. En tout cas je trouve que c'est réussi, le jeu nous pousse à réfléchir sur le consumérisme, l'influence du marketing, l'influence de nos écrans sur notre vie...

Il se termine finalement par un message plus positif, qui tranche avec l'aspect cynique et l'humour parfois noir du début. En tout les cas j'ai passé un très bon moment sur Little Inferno qui se révèle bien plus profond qu'il n'y parait et qui parvient à faire réfléchir sans recourir à un scénario ou une narration complexe.

Pour le négatif, 9€ pour 3 heures de "jeu" c'est peut être un peu limite, et même si j'ai vraiment apprécié, c'est plus une expérience qu'un jeu. Vous pouvez l'acheter sur Ipad pour 5€, ce qui est déjà plus intéressant, sinon, il ne vous reste plus qu'à attendre les promos ou foncer sur l'humble bundle :)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.