27 octobre 2009

Machinarium

machinarium_02_cropAh, ça faisait longtemps que je ne m'étais pas pris une bonne claque envoyée par un petit jeu que je n'attendais pas.

Cette fois ci, on a affaire à un jeu d'aventure, un pur point & clic, régulièrement agrémenté de nombreux puzzles.

Attention, on a affaire à un jeu indépendant, mais plutôt de la trempe de ceux qui donnent des leçons aux jeux pros.

Un monde de robots

machinarium_03 Première claque : la réalisation. On se trouve devant un jeu en flash affichant des graphismes 2D de toute beauté. Le jeu a obtenu le prix de l'excellence graphique de l'independant game festival et on comprend pourquoi.

Les écrans sont fouillés, bourrés de détails et rendent particulièrement l'univers un peu étrange du jeu : une ville de robot perdue au milieu d'un espèce de désert.

La musique n'est pas en reste, en plus d'être magnifique, elle sert parfaitement le jeu en s'adaptant à l'ambiance de chaque tableau. Elle est bien calme et relaxante pour nous accompagner dans la réflexion... car il va falloir réfléchir.

Un vrai jeu de réflexion

machinarium_04Machinarium tente une approche un peu différente de la plupart des jeux d'aventures. Vous ne pouvez agir que sur les objets qui sont proches de votre personnage. La conséquence principale, c'est qu'on ne peut pas faire la technique du "balayage d'écran avec la souris jusqu'à ce que le curseur change".

Heureusement, les solutions sont toujours très logiques et demandent surtout d'être capable comprendre et de s'adapter au monde qui vous entoure. C'est pour moi la grosse réussite du jeu : nous plonger dans un univers totalement inconnu, vraiment déroutant au départ, et à nous amener petit à petit à en apprendre plus.

machinarium_05Dans chaque tableau et dans la plupart des puzzles, vous ne serez jamais guidé, l'objectif ou les règles ne sont pas forcément claires, il faudra tâtonner, réfléchir pour comprendre comment l'environnement fonctionne. Comprendre ce que l'on attend de vous, c'est déjà 50% du travail de fait.

La progression dans le jeu est très bien menée. Pour habituer le joueur au système de jeu, vous êtes au départ très limité dans vos mouvements. Ce n'est que plus tard dans le jeu, que vous devrez résoudre progresser sur plusieurs écrans.

Le renouveau du point & click

machinarium_01Le jeu n'est absolument pas frustrant, les objets sont assez peu nombreux, et le personnage s'en débarrasse dès qu'il n'en a plus besoin, c'est simple, mais vraiment agréable, on passe très peu de temps à essayer des combinaisons d'objets, tout le temps de jeu est utilisé pour la réflexion et la narration. Je crois que c'est le premier jeu d'aventure auquel j'ai joué qui ne m'a pas énervé à cause d'un passage totalement farfelu qui demande soit d'aller voir une solution, soit d'essayer toutes les combinaisons possibles jusqu'à ce que ça marche.

D'ailleurs en cas de blocage, les développeurs ont prévu 2 aides intégrées au jeu, la première est un simple indice, utilisable 1 fois par écran, qui vous donnera une indication sur ce que vous devez faire, souvent bien utile et qui ne spoile que très peu.
La 2e aide est carrément la solution complète de l'écran en cours, qui sera accessible après avoir terminé un petit jeu de shoot'em up, il faudra la mériter.

Autre originalité, il n'y a aucun texte ni aucune voix dans le jeu.
Toute l'histoire et les dialogues s'effectuent au moyen de bulles contenant des petite scenettes dessinées montrant ce que les personnages disent ou pensent.

Achetez c'est un ordre !

Tous ces petits détails font de Machinarium un jeu unique, disposant d'un système de jeu unique, et d'un univers unique. Il faudra découvrir et comprendre tout ça pour venir à bout des quelques heures de l'aventure. Car le jeu n'est pas trop long, 4 ou 5 heures grand maxiumum à vue de nez, c'est vraiment le seul défaut du jeu.

Vous n'aurez aucune excuse pour ne pas essayer le jeu, puisque les premiers écrans sont disponible dans une démo en flash, donc rien à installer !

2 commentaires pour “Machinarium

  1. crobz dit :

    C'est dommage, je peux pas y jouer sur mon ipod ... bref pour avoir écouter l'OST et pour avoir pris du plaisir à l'écouter, je pense me laisser tenter par ce petit jeu, bien que je suis pas vraiment un grand fan de point & click.

    L'histoire ne se dévoile que par des scénettes ? Pas de pavés à lire (chose qui est assez chiant dans certains P&C)

  2. Skritz dit :

    Non, 0 texte à part le menu. Ce qui résout aussi le problème de jeu en anglais.

Laisser un commentaire