19 mars 2013

Prometheus : le top des scènes les moins crédibles du film

Prometheus est le dernier film de Ridley Scott, sorti en 2012, et j'ai enfin eu l'occasion de le voir cette semaine. La première partie du film est excellente, on est plongé dans une ambiance de mystère et d'aventure, on a hâte de voir ce que nos scientifiques vont découvrir !

Et petit à petit, des scènes invraisemblables et incohérentes s'enchainent avec des petits moments "What the fuck" ou l'on se demande ce que les scénaristes ont fumés pour trouver des idées aussi improbables... Bref, voici une petite compilation des scènes les moins crédibles... en gros toute la fin du film, c'est dire si ça va spoiler sec ! Si vous n'avez pas vu le film, fuyez !!

Plus clairement :

SPOILERRRR ALEEEEEERT !!!

Dédé et norbert, les pires scientifiques du monde

...aussi connus dans le film sous les noms de Fifield, alias le tatoué, et Millburn le geek. Alors je ne sais pas lequel des 2 est le pire. :

- Le tatoué ? C'est lui qui déclenche la cartographie de la zone... mais il va se perdre dans le temple par la suite, après s'être mis en colère sans raison apparente. A noter qu'il est sensé être géologue, mais à mon avis c'est une blague, car il ne montre absolument aucun intérêt pour quoi que ce soit, alors qu'il est dans une grotte d'une planète inconnue.

- Le geek ? Il est biologiste, mais quand le groupe tombe sur un cadavre d'un être extra-terrestre, il préfère suivre Fifield pour repartir au vaisseau... Bien bien...
Quelques heures plus tard, il tombe face à une créature alien inconnue en forme de serpent, bien vivante cette fois, et s'amuse avec. Mais oui...

Pour moi c'est une position d'attaque ça, je ne pense pas qu'elle veuille jouer.

Heu, pour moi c'est une position d'attaque ça, je ne crois pas qu'elle veuille jouer.

 

L'archéologue le plus blasé du monde

Ah ! Charlie Holloway... Donc, cet homme découvre sur terre des peintures qu'il interprète comme une invitation des extra-terrestres (que nous appelleront les ingénieurs, comme dans le film).

Il voyage donc pendant 2 ans pour atteindre cette fameuse planète, et une fois arrivé, il tombe directement sur un temple alien. A l'intérieur, ils découvrent des sculptures et peintures d'une civilisation inconnue, une mystérieuse matière organique, des équipements hi-tech, et un cadavre d'Alien... et monsieur est quand même dégouté, parce qu'il n'a pas trouvé d'être vivant !!

2 heures de recherche et ils ont "seulement" trouvé les restes d'une civilisation inconnue, si ça n'est pas l'homme le plus blasé du monde je ne sais pas ce que c'est... Ducoup il se met à picoler une fois rentré au vaisseau.

This is just another tomb

Mais bien-sur !

Le "bébé" alien

Ah mais attendez ! Il y a une raison pour laquelle il doit se saouler, c'est pour aider ces faignants de scénaristes ! Car cela va permettre à l’androïde du vaisseau de mener à bien son plan diabolique : Empoisonner Charlie grâce à la mystérieuse matière noire récupérée dans la tombe !

Pourquoi le robot l'empoisonne ? Aucune $#!% d'idée !!! Il voulait juste voir ce que ça ferait ? Ça me parait complétement stupide, étant donné qu'il y avait de bonnes chances pour qu'il ne se passe rien de très bon...

A quoi sert cet empoisonnement donc ? Encore une fois à aider les scénaristes pour donner naissance au bébé alien ! Coup de chance d'ailleurs, étant donné qu'il meurt le lendemain, ça ne lui a pas laissé beaucoup de temps pour copuler. Heureusement il dessaoule vite le bougre et il est capable d'avoir un moment tendre avec sa femme dans la soirée, ouf !

Hips ! Je suis saoul LOL !

Hips ! Je suis saoul LOL !

L'opération de la fille de Wolverine

Elizabeth Shaw, qui est l’héroïne du film au passage, se retrouve donc enceinte de 3 mois au bout seulement 10 heures après. Mais madame ne veut pas un bébé alien (comme je la comprend) et ne veut pas que le méchant androïde la fasse dormir pour la remmener sur terre. Ce dernier lui injecte donc un tranquillisant le temps que 2 autres personnages viennent la chercher (pourquoi ne peut-il pas le faire lui même ? il a géré tout seul le vaisseau pendant les 2 ans du voyage).

Cette coquine fait donc semblant d'être endormie quand les 2 hommes d'équipage viennent la chercher pour la mettre en cryogénisation (ou un genre de super sommeil). Elle se débarrasse des deux, s'enfuit malgré la douleur et parvient à se faire opérer par une machine automatique. Elle se fait ouvrir le ventre, extraire le bébé alien, et repars tranquillement en courant. Après ça, PLUS PERSONNE N'EN A RIEN A FOUTRE D'ELLE. Les 2 personnes qui étaient venu la chercher ? Rien a battre. L'alien ? Elle le laisse tranquillement dans le centre médical et n'en parle à personne. Le cyborg ? Visiblement lui non plus n'en a plus rien a faire de l'alien, il donne juste sa veste à Shaw lorsqu'elle apparait couverte de sang.

Ensuite, elle se prépare partir en expédition après s'être fait ouvert le ventre, c'est logique. Et elle a même le temps de discuter avec le pilote noir "surtout ne laissez rien de cette planète entrer dans le vaisseau"... Ah oui, j'oubliais ! j'ai donné naissance à un bébé alien, il est dans la salle d'opération la... Bon je dois y aller !

Ça tire un peu au niveau du ventre, mais ça va

Ça tire un peu au niveau du ventre, mais ça va sinon.

L'ingénieur, un mec cool

Donc, un petit groupe part rencontrer le dernier survivant des ingénieurs... Et visiblement il aime pas trop être réveillé puisqu'il va tuer tous les membres de l'expédition sauf l’héroïne qui parvient à sortir.

S'ensuit la classique scène du sacrifice du noir et de ses 2 acolytes (ils servent à quoi eux à part leur histoire de pari naze, quasiment leur seule réplique du film). Puis l’héroïne revient dans le vaisseau pour chercher des réserves d'oxygène. Arrive alors l''ingénieur qui vient pour la tuer, parce qu'il est vraiment tout plein de rage. Son vaisseau s'est écrasé, il avait rien d'autre à faire ?

Bon, il meurt tué par le "bébé" alien, et la gentille s'enfuit pour retrouver ce qui reste du cyborg. Après avoir survécu à ce massacre, l’héroïne se dit qu'elle aimerait bien aller sur la planète des ingénieurs pour leur parler... C'est vrai qu'ils ont l'air super cool ces gens.

s

Bizarrement, on n'est ni étonné ni triste de les voir se sacrifier.

Quelques trucs en vrac

- Les scénaristes ne semblent pas vraiment fixés sur le rôle de la matière noire, étant donné qu'elle a des effets différents pendant tout le film. Pour Fifield, ça le transforme en zombie !
Ce qui donne lieu à une scène ridicule et inutile... au moins il a pu retrouver la sortie cette fois !

Prometheus_zombie

Comment il fait pour se relever ??

 

- Dans ce film, Guy Pearce, 45 ans, interprète un personnage de 100 ans. C'est très logique, et en plus son maquillage est très très bien fait ! /sarcasme

Can't tell

Not sure if 100 years old or horribly burned

- Tout le long du film, les scientifiques semblent se moquer totalement des risques de contamination et travaillent comme de vrai amateurs. Le meilleur moment sera sans doute cette scène ou les 2 femmes examinent la tête alien, à l'air libre et font des expériences improbables.

m

Regarde, on dirait des cellules mortelles en état de transformation sur son crâne.

Conclusion

On pourrait croire que je déteste ce film, mais ce n'est pas vrai. J'ai trouvé le film plutôt intéressant, bien réalisé, je ne me suis pas ennuyé, et visuellement c'était impeccable.
Seulement quand on creuse un poil, rien n'a vraiment de sens dans ce film, les actions des personnages ne sont pas crédibles et ne servent qu'à préparer les évènements invraisemblables qui suivent. Parfois c'est l'inverse, on ignore complètement des éléments de l'histoire comme si ils n'avaient pas eu lieu : pouf, disparu !
Pire, les personnages ne sont pas attachants et agissent de manière complètement stupide. Si je devais mettre une note pour ce film, je dirais 6/10 : du spectacle visuel, mais il ne faut pas en attendre plus.

1 commentaire pour “Prometheus : le top des scènes les moins crédibles du film

  1. Lizzard dit :

    Je suis tout à fait d'accord. Le film est un immense gâchis, tant par la vacuité des personnages, l'antipathie qu'ils dégagent à de rares exceptions (entre eux et ressentie par le spectateur), ou la faiblesse du scénario (tu as oublié la scène du suicide des pilotes qui, bon, décident cela comme s'ils commenderaient une pizza, comment prendre ce film au sérieux..). Seul le personnage du Cyborg et sa fascination pour Lawrence D'Arabie ont été une étincelle de créativité avant d'être rapidement étouffée par le scenariste certainement effrayé par tant d'audace vis à vis du cahier des charges...
    Bref à ceux qui recherchent une suite à Alien, je ne peux que conseiller le jeu Alien:isolation, et c'est bien une première qu'un jeu vidéo vienne à la rescousse de sa franchise sur grand écran.

Laisser un commentaire