26 août 2022

Alice is Missing

Récemment, j'ai eu l'occasion de tester Alice is Missing. Ce n'est pas un jeu vidéo, c'est un jeu de rôle qui a la particularité de se dérouler de façon silencieuse.

C'est pas du JDR ? Ben si !

J'ai eu envie de vous parler de ce jeu, tout d'abord parce que je l'ai trouvé excellent, mais également parce que je l'ai trouvé très mal traduit ! Ce n'est pas qu'il y ait des erreurs (encore que j'ai trouvé une faute de frappe sur une carte) ou que les textes soient pénibles à lire, c'est plutôt que la façon dont le jeu est présenté me semble être une mauvaise description de ce qu'il propose.

Pour être plus précis, le sous-titre sur la boite, "A silent role playing game" (un jeu de rôle silencieux) est traduit en français par "Une enquête narrative immersive". Le site officiel nous vend ça comme un mélange d'enquête et de jeu de rôle qui nous invite à démêler les fils de l'enquête. J'ai du mal à comprendre ce changement de descriptif dans la version française alors qu'il était très clair en anglais. J'ai peur que le jeu fasse des déçus pour celles et ceux qui le trouveraient par hasard dans une boutique.

Je souhaite donc vous avertir : Alice is Missing est un pur jeu de rôle et je pense même qu'on peut le considérer comme étant un GN (grandeur nature). On y incarne un personnage de bout en bout et le scénario n'est pas fourni par le jeu. N'allez pas penser une seconde que vous allez résoudre des enquêtes comme dans un Sherlock Holmes, voire un Unlock. Ce que vous allez faire dans Alice is Missing, c'est imaginer une histoire ensemble, rebondir sur ce qui a été créé et probablement pleurer à la fin.

Il semble que problème vient du fait que les règles aient été traduites par des gens qui ne connaissent l'univers du jeu de rôle. Certains concepts très courants dans le monde du JDR ont été renommés de façon inexplicable. Ainsi, "Facilitator" est devenu "modératrice" dans la version française. De même, les éléments de sécurités comme les lignes et les voiles (qu'on trouve bien nommés lines and veils en VO) sont devenus "Limites et filtres". Je ne comprends vraiment pas, car une traduction mot à mot aurait été tout à fait correcte, pourquoi s'être compliqué la vie pour inventer des termes qui ne parleront à personne ? C'est comme si on traduisait un jeu de deck building et que la pioche soit appelée "une pile de cartes" dans le manuel...

Parle-nous du jeu maintenant !

Concernant le jeu en lui-même, il est très bien ! J'ai joué avec des habitué(e)s des GN et nous n'avons donc pas été dépaysés. Il faut compter environ 2H30 à 3H pour une partie complète. Avant de commencer, nous avons mis une bonne heure pour l'explication des règles, la création des personnages et de l'univers. Je vous conseille de prendre cette partie au sérieux sans aller trop loin dans le développement des intrigues pour ne pas vous enfermer dans quelque chose de trop précis.

Une fois que tout est prêt, le jeu en lui-même peut démarrer. Celui-ci se déroule en 90 minutes exactement. Durant ce temps, on incarne des adolescents qui recherchent leur amie disparue. La conversation se passe exclusivement à l'écrit sur un chat ou par SMS. C'est fun et étrangement fluide. Toutes les 5 à 10 minutes, une personne sera invitée à prendre connaissance d'une carte qui lui proposera d'ajouter un rebondissement. Ceux-ci sont laissés à l'imagination des joueurs et des joueuses et aucun thème n'est imposé par les cartes directement. Il est donc très facile d'éviter les sujets sensibles définis avant la partie si besoin.

À la fin des 90 minutes, la carte finale vous indiquera si vous avez retrouvé Alice et dans quel état. Ça peut se terminer très mal, je vous préviens. À l'issue de ce temps, vous écouterez également des messages vocaux adressés à Alice et qui auront été enregistrés en secret durant la création des personnages (comme dans le générique de fin de Cyberpunk 2077). C'est ultra efficace comme mécanique et c'est un tire-larme très facile ! Prévoyez ensuite un moment pour débriefer et sortir du jeu tranquillement.

Lorsque j'écris ces lignes, je n'ai fait qu'une seule partie, mais je pense qu'il est possible d'y rejouer et je compte bien essayer. J'ai beaucoup aimé les mécaniques, elles sont simples, mais efficaces et elles permettent de jouer sans aucune préparation ni GM. J'aime beaucoup le mélange des personnages adolescents un peu insouciants avec des thèmes très sérieux dus à la gravité de la disparition. On a vraiment l'impression de jouer à un GN Life is Strange cette source d'inspiration n'était d'ailleurs pas cachée.

Conclusion

Est-ce que je le recommande ? Sans doute, si vous savez dans quoi vous vous engagez. Je pense que l'histoire fonctionnera bien si tout le monde s'y implique et joue sérieusement.

Si vous n'avez pas envie d'improviser ou si vous avez envie de passer une soirée à délirer, la session risque de faire un flop. Ça serait très dommage, car je vous recommande vraiment de vivre ce genre d'expérience au moins une fois.

1 commentaire pour “Alice is Missing

  1. N
    Nicolas dit :

    Alice is Missing est un jeu que j’ai récemment découvert. Je trouve que l’intrigue de ce dernier est plutôt originale. Malheureusement, j’ai constaté qu’il y a eu pas mal d’erreurs au niveau de la traduction.

Laisser un commentaire