17 décembre 2014

Among the Sleep

Among the sleep est un jeu d'horreur dont la particularité est de nous proposer d'incarner un bébé.

Among The Sleep (3)

J'ai entendu un monstre dans mon placard

Le début est vraiment excellent : après une brève séquence d'introduction permettant de se familiariser avec les contrôles, notre maman nous met au lit. Réveillé par des bruits étranges, nous allons devoir sauter de notre lit pour explorer la maison afin de retrouver d'une part notre nounours, puis notre maman.

L'exploration de la maison est très réussie, on s'imagine facilement à la place de cette enfant, effrayée par la moindre ombre et imaginant des monstres derrière chaque porte. Le fait d'avoir le point de vue placé aussi bas rend le moindre objet vraiment énorme et la maison en désordre se prête très bien au mystère et à l'angoisse.

Cette introduction sera aussi l'occasion de découvrir les difficultés toutes bêtes pour un bébé, et ouvrir une porte sera presque une énigme en soit. Il faudra donc déplacer des chaises ou encore utiliser des tiroirs comme escalier simplement pour accéder à la poignée.

Bébé au pays des merveilles

Une fois cette introduction passée, (je vous spoile juste un peu !), on va sortir de la maison pour arriver dans un monde fantastique, inspiré de souvenirs d'enfant. Ce passage d'un monde réaliste vers un monde imaginaire a été une grosse déception pour moi, car j'aimais beaucoup le principe de transformer des objets du quotidien en éléments effrayants. Hors, on se retrouve ici dans un univers totalement inconnu et donc imprévisible, on ne sait plus à quoi se rattacher et le danger peut venir de n'importe où.

L'ambiance reste très sympathique, mais on se retrouve alors dans un jeu d'horreur beaucoup plus classique et les soucis commencent aussi à se manifester.

Tout d'abord, dans Among the Sleep il n'y a pas spécialement de challenge. La plupart du temps on doit simplement parcourir un niveau pour récupérer quelques objets nous permettant de progresser. Il y a également quelques phases type infiltration assez stressantes ou il faudra éviter des monstres en se cachant au bon moment par exemple.

Plus énervant qu'effrayant ?

En effet, dans ce genre de jeu, il y a un équilibre très difficile à atteindre pour à la fois maintenir la tension et en même temps proposer un minimum de gameplay.

Malheureusement, et c'est bien normal, les mouvements du bébé sont lents. Il faut alterner entre position à quatre pattes et debout, se relever n'est pas rapide, il faut souvent escalader et la lourdeur des mouvements fini par être ennuyeuse. Certains "casses-têtes" tirent parti de l'utilisation du moteur physique, et agir avec les objets est tout aussi pénible que se déplacer.

Tout ceci fait que l'énervement n'est jamais bien loin et la tension lentement construite retombe aussi sec au moindre passage frustrant.

Conclusion

Globalement le jeu n'est pas si mal ! L'ambiance est sympathique et originale, il dispose de quelques phases originales, mais la lourdeur des déplacements fini par être assez gonflante et j'ai regretté qu'on ne passe pas plus de temps dans des environnements réalistes.

Les développeurs l'ont sans doute ressenti eux aussi, car ils ont récemment offert un dlc gratuit qui rallonge la durée de vie d'une petite demi-heure de jeu se déroulant dans une maison.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.