24 novembre 2014

Teslagrad

Teslagrad

Encore Tesla !

Si Nikola Tesla n'était pas très reconnu à son époque, aujourd'hui il faut bien avouer que c'est un personnage incontournable dans la pop culture, un symbole de technologie fantastique la plupart du temps basée sur l'électricité. On trouve des références un peu partout dans les jeux vidéos également, que ce soit les bobines Tesla de Command and Conquer ou les armures Tesla de Fallout et certains jeux sont en partie basé sur ses inventions.

Il faut dire que le bougre a ce qu'il faut pour alimenter les fantasmes les plus délirants. Il a certes été à l'origine d'avancées dans le domaine de l'électricité, mais si il est si connu, c'est aussi parce qu'il est l'un des ingénieurs les plus imaginatifs qui aient existé. Il a en effet déposé des centaines de brevets, et parmi les recherches qu'il menait, on peut compter l'électricité sans fil, un rayon de la mort, l'énergie gratuite, une machine volante électrique, une caméra permettant de projeter des pensées...

Il est donc maintenant associé à toutes les œuvres de fictions qui ont besoin de magie, mais qui préfèrent appeler ça "science" en obtenant le même résultat avec des l'électricité et des aimants. Le jeu du jour n'échappe pas à cette règle, et on évoluera dans un univers rempli d'aimants, de robots et de pièges électriques.

Encore un puzzle/platformer ?

Mais revenons à notre sujet principal : dans Teslagrad, vous évoluez dans un monde imaginaire de type Steampunk. La ville ou nous évoluerons a profité des innovations technologies apportés par une communauté de scientifiques ayant battit une tour (la tour Tesla) abritant des objets incroyables. C'est dans cette tour maintenant abandonnée que se déroulera le histoire, et notre héro, un jeune garçon devra gravir la tour en obtenant des nouveaux objets pour arriver jusqu'au sommet.

Le jeu est assez classique, c'est un puzzle/platformer de plus, mais dans le domaine, on peut dire qu'il se place dans le haut du paquet. Tout est pour ainsi dire parfait, que ce soit les graphismes, les animations, le gameplay... Quand aux musiques, je vous encourage à aller les écouter tout de suite, la bande originale de ce jeu est un pur bonheur.

Les puzzles sont assez ingénieux, mais la difficulté a plutôt été placée sur la partie plate-forme, qui est loin d'être facile à certains moments. Les boss sont particulièrement redoutables et même si ils ne sont pas très compliqués il faudra maîtriser parfaitement leurs patterns pour pouvoir les vaincre. Le jeu n'est pas très long (je dirais 5 ou 6 heures), mais j'ai vraiment passé un bon moment pour un prix plutôt honnête !

Conclusion

Au final, j'ai assez peu de choses à dire et si je ne vous ai pas fait envie avec cette review, ce n'est pas du tout mon intention. Teslagrad est un très bon jeu, qui possède un univers original et une très bonne atmosphère dans laquelle j'ai pris plaisir à évoluer de bout en bout. Son seul défaut, c'est de manquer d'innovations.

Si vous aimez les jeux de plates-formes actions, vous ne serez pas déçus, c'est intéressant, beau et ingénieux.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.