2 février 2020

Outer Wilds

Outer Wilds est jeu d'exploration spatiale dans un univers miniature. L'aventure se déroule dans une boucle temporelle : toutes les 22 minutes, le soleil explose, détruisant entièrement le système solaire.

Exploration spatiale

Outer Wilds nous propose d'incarner une jeune astronaute lors de sa première sortie dans l'espace. Après une visite du village local et quelques discussions avec ses habitants, on peut s'embarquer dans notre navette construite de bric et de broc avant de décoller. Il faudra quelques heures de pratique avant de maîtriser complètement le vol, mais on peut directement aller visiter n'importe quelle planète de ce mini système solaire.

Petit, car Outer Wilds prend complètement à contre-pied les titres proposant des millions de planètes à la façon de No Man's Sky. Ici, ce n'est pas du tout le même délire, nous sommes confinés dans un espace très restreint et le système solaire comprend seulement... 6 planètes ainsi que quelques lunes et autres stations spatiales. De plus, ces planètes sont vraiment petites et ne mesurent que quelques centaines de mètres de diamètre.

Mais si l'étendue de l'univers est minuscule, l'intérêt lui ne l'est pas et les lieux proposés sont tout bonnement fascinants. Le plaisir de la découverte représente une grande partie de l’intérêt du jeu, je ne vais donc pas donner d'exemples même si j'en brûle d'envie. Sachez juste que chaque planète possède une particularité unique qui la rend fascinante et Outer Wilds est un jeu qui a réussi à me faire m'exclamer à haute voix durant mes premières explorations.

J'apprécie le fait que Outer Wilds ait su rester humble vis-à-vis de la taille de son univers et donc de son jeu. Il nous propose ainsi une expérience accessible et parfaitement calibrée. La physique est particulièrement intéressante et se montre crédible même si elle n'est pas forcément réaliste. Il faudra donc prendre en compte la gravité qui peut changer d'une planète à l'autre et qui peut affecter le pilotage. De même, le cycle jour-nuit dépend de la position du soleil, ce qui est logique, mais toujours un peu spectaculaire, tant la rotation des planètes est rapide.

Archéologie

Une fois les premières surprises passées, on pourra s'intéresser aux ruines Nomai. Il s'agit d'une civilisation ayant vécu plusieurs centaines de milliers d'années auparavant et ayant laissé des traces aux quatre coins du système solaire. Je n'y ai pas trop prêté attention lors de mes premières heures de jeux mais cela devient ensuite la motivation principale lors de l'exploration.

En effet, on nous a confié un outil permettant de traduire les textes Nomai que l'on trouve un peu partout. Même s'ils sont assez flous au départ, des connexions se forment petit à petit et leur contenu va nous guider dans nos découvertes. L'aventure commence donc réellement ici et il va falloir reconstituer l'histoire en lisant les bribes de conversations récupérées.

Certains textes sont de simples conversations entre eux, d'autres pointent vers des mystères qu'il va falloir élucider et d'autres ont pour but de nous guider vers des endroits bien cachés. S'y rendre sera parfois compliqué, mais la découverte de lieux importants en sera la récompense. On finit ainsi par découvrir que cet univers miniature est en particulièrement bien rempli et il n'est pas rare de trouver des tunnels, voire même des villages cachés à l'intérieur des planètes.

D'ailleurs, la plupart de ces visites seront sans retour et il ne sera pas nécessaire de chercher la sortie. En effet, au bout de 22 minutes, le soleil se transforme en supernova et détruit l'intégralité du système solaire. Ce spectacle magnifique, mais également destructeur va mettre fin à notre aventure. Heureusement, notre personnage a obtenu mystérieusement la possibilité de revenir en arrière et se réveille chaque fois sur la planète de départ, près de sa navette.

Toutefois, la mort risque bien de survenir bien avant ça. Explorer l'espace est loin d'être sans danger et il y a d'innombrables façons d'avoir un accident fatal. Accéder à des lieux intéressants n'est pas gratuit et certaines cavernes sont profondes et bourrées de pièges. Parfois, accéder à certains lieux requiert un pilotage ou des sauts précis. D'autres fois, on sera simplement distraits et on jettera notre vaisseau dans le soleil par inadvertance. Il m'est aussi arrivé d'être éjecté d'une planète à faible gravité après un saut mal dosé, voyant avec horreur l'astre s'éloigner sans aucune possibilité de retour...

Cependant, la mort n'est jamais bien punitive. D'une part, la taille de l'univers nous permet de nous rendre à peu près n'importe où en quelques minutes et on ne perd donc que très peu de progression en mourant. D'autre part, la mort va survenir quoiqu'il arrive au bout de 22 minutes, on n'a donc aucune raison de vouloir jouer la sécurité ! Cette boucle temporelle est donc une très bonne idée de game design car elle encourage fortement la prise de risque.

Puzzle

Mais si cette boucle temporelle existe, c'est aussi parce que le temps joue une dimension importante dans ce jeu. Certaines planètes changent à mesure que le temps passe, de façon plus ou moins évidente. Dès lors, certains lieux ne seront pas accessibles au début de la boucle tandis que d'autres se fermeront petit à petit. Accéder à un lieu ne nous demande donc pas seulement de trouver son emplacement, mais parfois de découvrir à quel moment il est accessible.

Tout le génie de Outer Wilds apparaît donc lorsque l'on commence à réellement comprendre comment fonctionne cet univers. Au départ, j'ai cru que le jeu fonctionnait comme un metroidvania et que j'allais ouvrir de nouveaux passages en acquérant de nouvelles capacités… Mais non, tout était accessible depuis le début et il est en théorie possible d'aller n'importe où dès la première boucle, il faut juste découvrir comment.

Toutes ces ruines et tous ces messages à lire ne sont pas placés par hasard. On finit par découvrir que tout est connecté, que tout a un sens et que tout cela impacte directement les événements du présent. On découvre également qu'il est possible de faire quelque chose pour briser le cycle et stopper la boucle temporelle. Et ce moment est une véritable épiphanie, lorsque l'on comprend enfin quel était le plan des Nomai.

En effet, le système solaire se révèle être un gigantesque puzzle qu'il va falloir comprendre en profondeur. Que faire ? Pourquoi ? Dans quel ordre et à quel moment, voilà tous les mystères qu'il faudra percer pour arriver à la fin du jeu. Grâce à ça, Outer Wilds ne perd pas son intérêt même une fois l'histoire comprise. Contrairement à Return of the Obra Dinna, qui s'essoufflait un peu une fois le mystère en partie résolu, Outer Wilds reste intéressant jusqu'au bout, car il se transforme en véritable puzzle game lorsque l'on sait ce que l'on doit accomplir.

Du coup, c'est avec une certaine tristesse que j'ai terminé le jeu. Car si on peut accéder à la fin en moins de minutes dès le départ, cela veut aussi dire qu'une fois compris, ce monde ne possède pas vraiment de rejouabilité. C'est assez rare qu'un jeu me laisse dans cet état, mais j'ai ressenti une sorte de "blues" plusieurs jours après l'avoir terminé. J'avais passé un moment génial, mais je n'avais plus aucune raison d'y revenir... Mais c'est aussi ce qui rend cette aventure si mémorable : la progression de l'histoire ne s'effectue pas à l’intérieur de notre sauvegarde, elle se fait dans notre tête.

Comme vous l'aurez sans doute compris, Outer Wilds m'a fait une très forte impression. C'est le genre de jeu qui n'est pas simplement bon, mais qui laisse une empreinte particulière dans une vie de joueur. Il ne plaira probablement pas à tout le monde, car il faut aimer fouiller sans être guidé. Personnellement, je le considère comme un vrai chef d'oeuvre et j'aurais du mal à retrouver des sensations aussi gratifiantes ailleurs. L'univers que les développeurs ont créé est intéressant et il est surtout cohérent. Tout finit par être expliqué, tout a une raison logique et j'en suis ressorti parfaitement satisfait même si j'aurais voulu en profiter encore plus longtemps.

Conclusion

Outer Wilds est une sacrée réussite et est l'un des jeux qui m'a le plus marqué depuis que j'ai ouvert ce blog.

Il propose un petit univers que l'on ne verra fonctionner que durant 22 minutes, mais qui possède une grande richesse ainsi qu'une véritable logique.

Je ne le recommanderai pas à tout le monde. Il faut aimer explorer et comprendre les choses par soi-même pour ne pas s'y ennuyer. Si vous pensez apprécier un jeu d'exploration et de puzzles, foncez !

Hors sujet : J'ai découvert Outer Wilds (à ne pas confondre avec Outer WORLD, sorti également en 2019) suite à une controverse au moment de sa sortie. En effet, les développeurs ont fait le choix de vendre le jeu exclusivement via l'Epic Store sur PC.
Personnellement, je suis fortement opposé à toute politique d’exclusivité et je ne tiens pas à supporter l'Epic Store dans leur démarche qui n'offre aucun avantage pour les joueurs/consommateurs.
Ce n'est pas le sujet de cet article et j'ai moi-même choisi de faire une exception pour ce jeu. Si Outer Wilds vous intéresse mais que l'Epic Store vous rebute, sachez qu'il est également disponible sur console et qu'il devrait arriver sur Steam vers le milieu de l'année 2020.

Laisser un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.