6 août 2015

Angry Video Game Nerd Adventures

Angry video game nerd adventure : requin

Pour ceux qui ne connaîtraient pas le Angry Video Game Nerd, c'est un des pionnier des reviews vidéo sur internet. Il est spécialisé dans la critique de jeux rétros, le plus souvent nes, et le plus souvent des jeux pourris. Il a commencé avant même la création de Youtube, et son style a inspiré un bon nombre de Youtubeurs, dont notre Joueur du Grenier national.

L'idée d'adapter cette série en jeu vidéo est vraiment excellente : le concept est de placer le "nerd" au sein d'un jeu vidéo qui contiendrait absolument tous les pièges qu'il déteste. La jouabilité est bonne, les contrôles sont simples et répondent bien, la musique est excellente et les graphismes sont très réussis également. L'humour est le gros point fort du jeu et les références sont partout : les niveaux et les ennemis sont très largement inspirés par des jeux célèbres de la Nes. Le nerd quand à lui n'hésitera pas à commenter les épreuves qu'il traverse et critiquera les niveaux à l'aide d'un vocabulaire plutôt fleuri.

Niveau difficulté, vous aurez probablement deviné, on est face à un jeu hardcore. Les pièges mortels sont nombreux et il faudra apprendre certains passages par cœur pour passer. Pourtant, j'ai trouvé que le jeu n'était pas trop fourbes et les pièges sont en général apparents et on est loin d'un level design vicieux à la "Boshy". De plus, le mode facile est pour une fois réellement facile, ce qui donne une chance à tout le monde de le terminer. Le grand nombre de points de vies disponible rend certains passages vraiment triviaux et permet d'ignorer les ennemis. Lorsqu'on augmente la difficulté, ce n'est plus le cas et il faut réellement éviter soigneusement les pièges.

Pourtant, malgré tous ces bons points, je ne vous recommande pas de foncer sur ce jeu. Il souffre en effet d'un manque d'inspiration et d'originalité dans son gameplay. L'aventure est très courte et pourtant on s'ennuie un peu. Si il n'y avait pas cet humour omniprésent, je ne pense pas que j'aurais eu le courage d'aller jusqu'au bout. La plupart des niveaux sont en dents de scies, les 3/4 des pièges étant très faciles et d'un coup on tombe devant un passage d'une grande difficulté demandant d'apprendre par coeur les timings.

Le manque de variété vient surtout du design des pièges. Tous les niveaux se ressemblent et seule l'apparence visuelle change. Ainsi, on aura tout le temps droit à notre "ennemi volant vers nous". Dans un niveau ce sera une chauve souris, dans un autre une tête de mort, dans un autre une sorte de boule verte avec des ailes... Même topo pour les pièges, la boule de feu à éviter dans le bon timing sera parfois remplacée par un fantôme ou par une boule d'énergie ou encore une étoile de mer... Bref, je pense que vous avez saisi l'idée !

Tous ces "reskins" ne seraient pas aussi problématiques si les niveaux étaient plus inventifs. Mis à part peut être le château hanté, aucun ne possède de mécanique vraiment unique et le gameplay est donc identique dans tous les stages. La plupart des morts proviennent des "death blocks", c'est à dire des blocs carrés comportant une icone de tête de mort. La première fois que j'en ai vu, j'ai cru que c'était une blague pour donner un effet "jeu non terminé" mais en fait il y en a dans tous les niveaux. On a l'impression que le développeur trouvait le jeu trop facile et qu'il en a rajouté de partout. C'est moche, c'est maladroit et ça tue en un coup.

Conclusion

Un jeu de plates-formes hardcore qui retranscrit avec succès et humour l'univers de l'AVGN. Malheureusement, le game design manque cruellement d'inspiration malgré une bonne réalisation globale.

Ce n'est pas un mauvais jeu, mais il n'y a pas assez d'idées originales ou d'ambition. Si vous voulez un jeu qui s'inspire de l'époque NES avec plus de succès, allez plutôt voir du coté de Shovel Knight.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.