25 avril 2015

Consortium

Vous vous rappelez les phases de Mass Effect se déroulant dans le Normandy ? On pouvait se balader librement, discuter avec l'équipage... Et bien c'est en gros ce que nous propose Consortium.

Toute l'action se déroule dans un vaisseau et on est libre de s'y promener pour faire avancer l'histoire ou en apprendre plus sur nos coéquipiers dans un jeu de rôle étonnamment bien foutu.

Consortium

Une histoire dans l'histoire

Le jeu possède une "méta-histoire" assez intéressante : on nous explique qu'on ne joue pas à un jeu vidéo mais qu'on contrôle le corps d'une personne réelle située dans un futur alternatif (quoi que cela veuille dire). Ça parait un peu ringard, mais Consortium va dans son délire à fond, jusqu'à nous lancer des messages d'avertissements dans les menu et au final, c'est plutôt bien intégré dans le gameplay.

Cela permet notamment d'expliquer pourquoi on ne pige rien à ce qui nous entoure et qu'on nous prend pour un demeuré car on pose des questions évidentes. Ça sera aussi l'occasion de quelques petites réflexions philosophiques notamment vers la fin du jeu. Il sera également possible de dévoiler aux PNJ qui l'on est réellement. Je n'ai pas vu cette fin, mais c'est dans les achievements, donc ce doit être possible !

Concernant l'intrigue "réelle", nous incarnons un nouveau membre de l'équipage chargé de la sécurité. Notre première journée sera assez mouvementée, car un meurtre survient assez vite alors qu'on n'est même pas encore familiarisé avec l'univers et les contrôles. L'enquête sera rapidement interrompue pas des événements encore plus graves, mais je vous laisse la surprise.

Beaucoup de choix

Consortium est très court, moins de 4 heures pour en voir le bout, mais il propose en contrepartie une rejouabilité rarement vue. De nombreux choix, volontaires ou non, s'offrent à nous et ils modifient de façon subtils le déroulement de l'histoire.

Ainsi, il est possible (et très probable) de terminer le jeu sans arriver au bout de l'enquête et ainsi sans savoir qui est le traître. Il est également possible de sauver ou pas certains membres de l'équipage. Personnellement, j'étais tellement perdu que je n'ai pas réussi, ce qui m'a été reproché à plusieurs reprises par mes supérieurs par la suite.

C'est d'ailleurs un élément que j'ai vraiment apprécié : la sensation d'être totalement dépassé par les événements et de ne pas pouvoir contrôler la situation. Ça change agréablement de la sensation de toute puissance et de contrôle que l'on nous offre d'habitude dans les jeux vidéos.

Beaucoup de dialogues

Le jeu est surtout centré sur les dialogues, les combats étant toujours facultatifs, et honnêtement assez médiocres. Les interactions avec l'équipage sont plutôt bien gérés, et on a le choix entre lire tout ce qu'on peut pour en apprendre un maximum sur les autres membres ou alors complètement ignorer cette aspect et se laisser porter par le scénario.

Au passage, signalons que les dialogues sont entièrement doublés et que les voix sont de très bonne facture, ce qui est une bonne surprise pour un jeu à si petit budget. Dernière chose, et non des moindres : le jeu n'est pas traduit, tout est en anglais. J'ai donc galéré plus que j'aurais du pour certaines missions, ne comprenant pas ou je devais me rendre...

Dans l'ensemble j'ai trouvé que c'était une bonne expérience, peut être un peu chère à son prix "normal" à mon avis. Néanmoins, Consortium mérite quand même le détour car je n'ai jamais vu aucun jeu aborder la narration de cette façon, et c'est agréable de se sentir perdu au milieu d'un équipage sans en être en permanence le centre de l'attention.

Pour conclure :

Consortium est un RPG réellement original et très prenant qui s'est révélé être une expérience surprenante.

Attention :

- Il n'est vraiment pas accessible.
- Il est entièrement en anglais avec des sous titres mal fichus
- Il est assez court malgré une bonne rejouabilité, et surtout incomplet car la suite n'est pas sortie.

Bref, sachez dans quoi vous vous embarquez avant de tenter l'aventure !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.