16 avril 2014

Faster Than Light : Advanced Edition

Pour la sortie sur Ipad de Faster Than Light, les développeurs nous offrent gratuitement la version Advanced Edition : une mise à jour apportant beaucoup de nouveautés et d'améliorations.
A cette occasion, je me suis rendu compte que je n'avais jamais parlé de cet excellent jeu alors qu'il m'a occupé pendant plusieurs dizaines d'heures. C'est le moment de réparer cette injustice !

Faster-than-light-menu

Un rogue-like dans l'espace

Faster Than Light est un rogue like stratégique de gestion de vaisseau spatial. Et avant qu'on me fasse la remarque, oui, je sais qu'il ne faut pas dire rogue-like, mais quelque chose qui ressemble à "jeu à génération procédurale et mort permanente"... Peu importe, car j'aime le terme rogue-like, il est simple et compris par tout le monde et je continuerai donc à l'utiliser !

Mais revenons au sujet : le but du jeu est d'accomplir un voyage dans l'espace afin de prévenir la flotte alliée d'une attaque imminente par les rebelles. Pour cela, il faudra naviguer de secteurs en secteurs en gérant au mieux les rencontres auxquelles il faudra faire face. Le trajet n'est entièrement pas libre, on passe par des "cases" reliées entre elles par des routes. Il sera donc important de bien planifier ses mouvements plusieurs cases en avance pour ne pas se retrouver bloquer.

Chaque saut dans l'espace nous amène vers un événement aléatoire qui pourra être la rencontre d'un vaisseau hostile, une proposition de quête ou la découverte de personnes en détresse. Il y a donc de nombreux choix à effectuer et il faudra souvent évaluer les risques pour prendre la bonne décision.

Planification et organisation

On vous demandera par exemple si vous voulez envoyer votre équipage pour aller aider une station en flammes, au risque de perdre un homme, à moins que vous n'ayez à votre disposition un membre de la race "Rock", insensible aux flammes. Peut être choisirez vous la solution la plus sure et laisserez la station brûler pour vous contenter de ramasser les débris...

Vous ne pourrez par prendre le temps de visiter entièrement les niveaux : après chacun de vos déplacements, la flotte rebelle avance et si vous traînez un peu, vous pourrez vous retrouver avec de gros ennuis. Le carburant est également une ressource à gérer, chaque saut dans l'espace vous coûte une unité et se retrouver à sec est un risque toujours présent.

Malgré tout, il est important de visiter chaque niveau le plus possible pour arriver à créer un vaisseau suffisamment puissant pour affronter les secteurs suivant et surtout le redoutable boss de fin. Ce dernier est particulièrement dangereux, et tous les armements ne pourront pas en venir à bout. Rassembler les éléments nécessaires pour l'affronter constitue donc un défi en soi, et certaines améliorations vaudront le coup d'être achetés uniquement pour ce combat.

Tant de possibilités !

Le génie de ce jeu est d'arriver à proposer une gestion du vaisseau suffisamment complète avec une grande simplicité. Même si l'interface semble très remplie au départ, elle donne accès à tout ce dont vous aurez besoin et limite l'utilisation des menus au stricte minimum. Une fois le jeu compris, après quelques parties difficiles, il devient un réel plaisir.

On s'amuse à tester différentes approches pour optimiser au mieux l'argent gagné, les styles de jeux possibles étant très variés. On peut construire une forteresse de guerre en mettant l'accent sur les armes et les boucliers, on peut créer un vaisseau plus subtile grâce à l'utilisation de robots autonomes redoutables ou on peut se la jouer pirate de l'espace et envoyer vos troupes combattre directement l'équipage du vaisseau ennemi.
Les armes sont également très nombreuses et possèdent chacune leurs avantages : les lasers seront toujours efficaces, les missiles ignorent les boucliers, les rayons sont très puissants mais à l'inverse sont complètement inutiles contre les boucliers.

Le jeu est difficile et même dans une partie bien engagée, un accident n'est jamais loin. Vos adversaires bénéficient des mêmes capacités que vous, et il est difficile de parer à toutes les situations. Un simple incendie qui démarre dans la salle des boucliers conduira par exemple à rendre ce système hors d'usage et vous serez à la merci des tirs qui continueront à endommager les autres systèmes.

Conclusion : advanced edition

Une fois la période d'apprentissage franchie, FTL est donc une vrai merveille qui devrait vous passionner pendant des dizaines de parties pour moins de 10 euros. Et la musique déchire.

La version Advanced est une mise à jour bienvenue (et gratuite !) qui ajoute beaucoup de contenu : nouveaux vaisseaux à débloquer, de nouvelles rencontres aléatoires (on fini par les connaitre par cœur), une nouvelle race jouable et de nouvelles armes disponibles.

Il ajoute aussi un mode difficile pour ceux qui trouveraient le mode normal encore trop simple.  Nous avons aussi le droit à une mise à jour de l'interface. Rien de révolutionnaire, mais plein de petites améliorations qui rendent le jeu plus clair et plus agréable.

2 commentaires pour “Faster Than Light : Advanced Edition

  1. baptiste dit :

    Super merci, j'avoue que je suis tombé sur ton blog par hasard et il est vraiment cool. Tes articles sont variés et originaux, tu abordes les choses d'un point de vue intéressant. Merci, bonne continuation

  2. Skritz dit :

    Merci Baptiste, ça fait plaisir.

    J'écris mes articles en fonction de mes goûts du moment, donc ils n'y a pas forcément un thème global à part le jeu vidéo, mais au moins je suppose que ça apport de la variété :)

Laisser un commentaire