11 septembre 2018

Life is Strange: Before the Storm

J'ai attendu longtemps avant d'acheter ce jeu. Un prequel réalisé par une équipe différente de celle de Life is Strange ? Une histoire que l'on connaissait déjà à peu près ? Rien de très excitant et ça sentait plus le fric facile pour Square Enix qu'autre chose.

Au final, que vaut Before the Storm ?

Après avoir accédé à la fin au bout d'un dizaine d'heures de jeux, je peux au moins souligner un point positif : j'ai été content de retrouver cet univers. La formule de Life is Strange fonctionne bien, en proposant des personnages attachants et des situations auxquelles on peut facilement s'identifier. Ceci dit, je ne vais pas aller crier au génie pour autant. Même si j'ai passé un bon moment dans cette aventure, ça reste néanmoins un épisode très dispensable.

Le premier soucis avec cette histoire, c'est qu'on la connait déjà en grande partie. Il est donc difficile de ressentir beaucoup de tension lorsque Chloé ou Rachel sont mises en danger. De même, ces dernières parlent de s'enfuir de la ville à chaque épisode, ça fini par devenir répétitif étant donné que l'on sait bien où sont nos protagoniste dans la suite. Du coup, on pourrait penser que cet épisode est une bonne introduction pour les nouveaux joueurs mais je ne le pense pas. Les références à Life is Strange sont en effet bien trop nombreuses et j'ai l'impression que Before the Storm a avant tout été créé pour faire plaisir aux fans.

Le second problème est de taille : l'histoire n'est vraiment pas intéressante. Elle peut se résumer à "comment Chloé est devenue amie avec Rachel" et il manque un fil conducteur plus solide que ça. Durant la majeure partie du jeu, on est juste entraîné de scène en scène sans vraiment qu'on sache où l'on veut nous emmener. Il y a bien une petite enquête qui fini par apparaître mais ça ne sera pas avant la fin du second épisode.

Ceci dit, j'ai tout de même beaucoup aimé les personnages et les dialogues. Les conversations sont souvent drôles, parfois touchantes et c'est d'ailleurs ce qui fait que je ne me suis pas ennuyé. La plupart des scènes proposées sont agréables à découvrir et j'ai pris beaucoup de plaisir à prendre mon temps et à discuter autant que possible. Les thèmes abordés pourraient également être intéressant avec la mort d'un proche et les relations familiales en général. Chloé est également en pleine recherche d'identité et n'arrive pas à trouver sa place, ce qui est assez thématique car j'ai l’impression que c'est également le cas du jeu.

Le gameplay se trouve en effet être une sorte de "Life is Strange Lite". La mécanique de retour dans le temps qui faisait l'originalité du premier épisode a bien entendu disparu mais rien de bien solide n'est venu la remplacer. Il y a bien une petite nouveauté avec le système de "clash" de dialogues mais il est plutôt anecdotique. Cette idée pourrait être intéressant car elle propose une sorte de joute verbale sous forme de puzzle mais cela fonctionne assez moyennement à mon avis et j'ai souvent eu l'impression de répondre au hasard. Les développeurs n'ont pas osés ou n'ont pas eu le temps de trouver des éléments pour vraiment imprimer la personnalité de Chloé dans le jeu.

Pour le reste, on est vraiment en présence d'un décalque de l'original. Les photos ont disparu mais on peut faire des tags à la place, les menus et les icônes sont identiques, il y a quelques choix mais qui n'ont pas un énorme impact sur l'histoire. Globalement, on n'est donc pas loin d'un pur film interactif. A part les quelques choix à opérer, il n'y aura jamais vraiment d'énigmes et très peu d'exploration, les environnements étant très limités. Les quelques puzzles auxquels on sera confronté sont très simples et certains se résoudront même tout seuls si le joueur bloque un peu trop longtemps.

Au final, on ne peut pas dire Before the Storm soit désagréable mais il n'est surtout pas mémorable. Avant d'écrire cette critique, je suis allé revoir quelques scènes de Life is Strange et je me suis rappelé à quel point ce jeu possédait des scènes puissantes et marquantes. En comparaison, Before the Storm me parait très plat et on sent que les développeurs ont vraiment eu du mal à écrire une histoire prenante avec les contraintes dont ils disposaient. Le pire étant la fin du premier épisode ou Rachel pète vraiment les plombs de façon totalement disproportionné. Les meilleurs séquences sont de loin celles qui sont dissociées de l’historie globale, comme cette très sympathique partie de jeu de rôles ou la séquence de la pièce de théâtre.

Conclusion

Au final, j'ai apprécié ce jeu mais j'ai choisi d'émettre un avis mitigé. Before the Storm est un agréable moment mais il souffre d'un défaut majeur : il n'a pas de bonne raison  pour exister.

Il raconte en effet une histoire que l'on connaissait déjà en partie et n'apporte pas de nouvelles idées intéressantes. En dehors de quelques scènes très sympathiques, cet épisode marquera pas les esprits.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.