20 juin 2014

A story about my uncle

ASAMU

Une histoire et au lit

Ah ! Ce jeu... J'aurais de quoi écrire un article entier uniquement en faisant une liste de ses défauts, et pourtant, j'en ai adoré chaque seconde. C'est bien la preuve s'il en fallait une qu'un bon jeu n'a pas besoin d'être parfait, tant qu'il apporte quelque chose.

Le récit est raconté de façon plutôt originale, un homme est entrain de mettre sa petite fille au lit, mais avant de s'endormir celle-ci réclame une histoire. Nous incarnons donc papa alors qu'il est tout jeune et qu'il se rend dans la maison de son oncle, un fameux aventurier/bricoleur qui n'a pas donné de nouvelles depuis plusieurs mois.En cherchant des indices pour essayer de le retrouver, notre héro va tout d'abord découvrir une combinaison futuriste lui permettant d'effectuer des sauts impressionnants. Il va également trouver une sorte de téléporteur qu'il ne pourra pas s'empêcher d'activer et qui va le transporter dans un monde étrange.

Avec un grappin, c'est toujours bien

On pourrait qualifier le jeu de plateforme à la première personne et l'une de ses grandes forces est sa jouabilité. Notre personnage dispose de plusieurs mouvements spéciaux, et notamment la possibilité d'utiliser une sorte de grappin magnétique. La physique est un peu particulière, mais étrangement elle est très rapide à appréhender. Le jeu est très aérien, on effectue des sauts impressionnants, et pourtant il assez facile de tomber ou l'on désire.

Le grappin possède plusieurs particularités, la première étant qu'il peut s'accrocher pratiquement partout. On parcourt donc les niveau tel un Spiderman tendant sa toile et il faut essayer de gérer au mieux le mouvement de balancier. La seconde particularité de ce grappin est qu'il nous attire, et il est donc possible de s'en servir en le lançant à l'horizontal, pour franchir un gouffre ou simplement lorsqu'on est sur la terre ferme, pour avancer un peu plus vite.

Une vrai réussite

Au départ on ne possède qu'une seule charge qui se recharge lorsque l'on met les pieds au sol, mais on fini par en obtenir jusqu'à 3, ce qui permet de franchir des gouffres impressionnant pour peu que l'on cible le bon endroit et qu'on optimise sa trajectoire. Le jeu est également assez lent, et même si on a l'impression de jouer à de la plateforme, je le rapprocherai plus du gameplay de Portal par exemple, car il faut être méthodique et observateur. Si un saut parait compliqué, il est plus probable que vous ne vous y prenez pas de la bonne façon et l’exécution est souvent la partie la plus simple.

Le second point fort de ce titre est son univers. Si le design des personnages que l'on rencontre pourra être discutable, celui des décors est une grande réussite. On évolue dans des environnements sublimes et souvent très ouverts. L'univers est original et pendant ma partie, j'avais sans arrêt hâte de voir ce qu'on allait me proposer ensuite.

Il faut quand même que vous sachiez...

Malheureusement, l'univers est tellement plaisant que le jeu m'a laissé un peu sur ma faim. On découvre un environnement dont on ne sait rien et qui laisse présager une grande richesse, mais finalement l'aventure ne nous laissera pas en apprendre énormément. Le jeu est également un peu court, seulement 3 ou 4 heures pour un prix de 13€, même si on pourra s'occuper un peu plus longtemps en trouvant des lieux cachés ou avec le mode time attack.

C'est dommage, car les bonnes surprises s’enchaînent tout le long du jeu, mais on dirait que les développeurs ne voulaient pas tomber dans la répétition. En conséquence, toutes les idées de gameplay sont sous exploitées, et on aurait aimé tester tout ce qu'on a appris un peu plus longtemps.

On aura par exemple le possibilité d'activer des fusées permettant de se propulser pendant un court instant, mais on finira par nous l'enlever dans le niveau suivant... De même, vers le fin du jeu on obtient la possibilité d'activer des objets permettant de recharger son grappin en plein vol, ce qui permet de dépasser la limite des 3 charges, mais malheureusement ces phases ne présentent pas vraiment de challenge, car on dispose de bien plus de charges que nécessaire et ces phases se révèlent donc trop brèves et trop faciles.

En résumé

Malgré tous ses défauts, ce jeu est une petite perle. Il est plaisant à jouer, les décors sont superbes et il n'est jamais frustrant. Certes, il est un peu court et surement un peu facile, mais comme d'habitude, vous n'avez qu'à attendre les promos.

2 commentaires pour “A story about my uncle

  1. baptiste dit :

    bonjour, merci pour l'article tu m'as donné envie d'y jouer. Mais que fais-tu Skritz???? AUCUN article sur the witcher? je suis étonné. Une analyse de l'intrigue etc serait top de ta part bref si tu sais pas à quoi jouer ^^^...

  2. Skritz dit :

    J'ai joué un peu à The Witcher, mais il y a longtemps... et je ne l'ai pas terminé !

    Et sinon je l'avoue honteusement, mais je n'ai pas écrit d'article sur tous les jeux que j'ai adoré (Spelunky...) !

Laisser un commentaire