3 septembre 2019

Danganronpa: Trigger Happy Havoc

Danganronpa est un jeu qui mélange le genre Visual Novel avec une partie enquête. Le jeu raconte l'histoire d'étudiants forcés à s’entre tuer par un mystérieux ours mécanique.

Danganronpa se déroule sous forme de huis clos dans une prestigieuse académie. Chacun des étudiants qui y entre est exceptionnel dans son domaine respectif excepté celui que l'on incarne : Makoto, un jeune garçon banal qui doit son entrée à un tirage au sort. Très vite, l'histoire prend une tournure très sombre car les étudiants se rendent compte qu'ils sont séquestrés dans le bâtiment. Monokuma, une marionnette en forme d'ours leur sert de proviseur et leur explique que si ils veulent sortir, ils devront tuer l'un de leur camarade.

Le jeu alterne plusieurs séquences. Lors des phases "libres", nous sommes amenés à nous balader dans l'école et à discuter avec les autres élèves. On pourra choisir de passer du temps avec les uns ou les autres pour développer nos relations et apprendre un peu plus sur eux. Cela reste assez superficiel et j'avoue que je n'en ai pas trop compris l’intérêt. Il y a des sortes de "perks" donnant des bonus lors de certaines scènes mais j'avoue que j'ai trouvé ces moments vraiment faibles, peut être que je suis passé à côté de quelque chose !

Plus intéressantes, les phases d'enquêtes se déroulent après chaque meurtre commis. Le jeu nous demande alors de fouiller les lieux afin de réunir le plus d'indices possibles. Sur le principe, c'est assez cool mais dans les faits ce n'est pas aussi palpitant que ça pourrait l'être... La première enquête est en effet désespérante de nullité et l'un des indices est si évident que j'ai cru qu'il servait à faire diversion tant les personnages tenaient de nous faire croire qu'il était mystérieux. Toutefois, cette première enquête laissait transparaître un certain potentiel pour le jeu. J'ai donc gardé espoir pour la suite. Malheureusement, même si la suite du jeu était meilleure, je dois vous dire que cette partie du jeu est un échec complet en ce qui me concerne. Les crimes à résoudre sont un mélange d'éléments évidents et d'idées farfelues. De plus, il y a toujours un autre personnage présent dans une pièce pour venir vous guider ou vous placer lourdement sur la voie, lorsqu'on ne vous explique pas carrément ce qui s'est passé comme si vous étiez un gamin de 10 ans.

Reste alors la dernière séquence. Une fois tous les indices récoltés, il faut organiser tout ça dans une sorte de "procès". Ici encore l'idée est bonne, on a affaire à des débats entre les étudiants et il faut intervenir lorsque l'on trouve des contradictions. L'ensemble est assez complexe car il y a plusieurs mini jeux qui servent à simuler différentes phases de réflexion. Hélas, là encore la difficulté ne vient pas vraiment de la compréhension des mystères mais plutôt des systèmes de jeux. Même lorsqu'on a comprit ce qu'il fallait répondre, il est parfois difficile de trouver la combinaison de mots que le jeu veut que l'on associe pour progresser. De plus, de nouvelles règles sont ajoutées constamment pour tenter de maintenir notre intéret. Au lieu de se concentrer sur l'histoire, on se retrouve à lutter contre les systèmes de jeu, ce que je trouve vraiment dommage.

Au final, même si les investigations sur les crimes représentent une bonne partie du temps de jeu, il faut garder à l'esprit que nous sommes avant tout dans un visuel novel. Ne vous attendez donc pas à un défi très relevé car il n'y a pas de gros challenge. Je tiens à ce que ce point soit vraiment clair car en découvrant le jeu, je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre. Il a bien fallu que je me rende compte que le jeu ne m'opposerait pas trop de résistance et que l’intérêt n'était pas là.

Reste alors le point principal : les dialogues et l'histoire. Et bien j'ai le regret de vous dire que là encore, j'ai été déçu. Tout d'abord, il y a beaucooooup trop de blabla. On nous répète de nombreuses fois les mêmes infos, des personnages nous mâchent les enquêtes en nous expliquant bien les différents indices lorsqu'on les découvre et nous réexpliquent pendant les procès... S'ajoutent à ça les nombreux flashback des fois que l'on aurait oublié ce qui a eu lieu une heure plus tôt. Bref, c'est lourd et au bout d'un moment, j'ai commencé à utiliser la fonction "avance rapide" pour me sortir de certaines scènes.

En revanche, il y a du suspens et on ne sait vraiment pas ce qui va arriver, c'est d'ailleurs ça qui m'a poussé à continuer. Je ne peux donc pas dire que je me suis ennuyé mais je n'ai pas non plus été impressionné par l'histoire. C'est sympa, sans plus mais je n'y ai rien trouvé de très mémorable. Le "méchant" de l'histoire n'a pas vraiment de bonne raison de faire ce qu'il fait et je n'ai pas été convaincu par les motivations derrière les environnements démesurément élaborés rencontrés en jeu.

Conclusion

Pour un titre aussi populaire, je m'attendais à mieux. Certes, le jeu est plutôt plaisant, on ne s'ennuie pas car il y a du suspense et les 24 heures de jeux passent au final assez vite.

En revanche, j'ai eu l'impression d'être pris pour un idiot et de devoir lire sans arrêt les mêmes choses. J'ai aussi été déçu par l'histoire en général et j'ai trouvé que les différents personnages manquaient de profondeur.

Note : Le jeu est en anglais mais il existe une traduction non officielle (je ne l'ai pas testé)

Laisser un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.