1 juin 2017

Little Nightmares

Little Nightmares est un jeu de plateformes/réflexion avec quelques aspects de furtivité se déroulant dans un univers très réussi.

Avant d'entrer dans le vif du sujet, difficile de passer à coté : Little Nightmare présente énormément de points communs avec Inside et on peut dire sans trop hésiter qu'il s'en est largement inspiré. Ce n'est pas un reproche car la direction artistique est tout aussi bonne et Little Nightmares n'a rien à envier à son rival.

Le bon

Le gros point fort de Little Nightmares, c'est réellement son univers très intriguant. Difficile de décrire ce qu'y s'y passe et je ne veux pas gâcher les surprises car c'est vraiment le meilleur aspect du jeu. Je peux vous dire que l’atmosphère est très sombre et glauque et que l'on y croise des créatures étranges ainsi que des "humains" plus ou moins monstrueux. On pourrait résumer ça à une sorte de "voyage de Chihiro" en version horrifique.

Concernant l'histoire, elle sera presque aussi obscure que Inside. Par contre, il semble y avoir une réelle explication derrière tout ça et pas seulement des interprétations. Une série de BD est en effet prévue, ce qui me laisse un sentiment assez mitigé. D'un coté, le fait d'avoir un jeu "transmédia" est intéressant car un nouveau support peut en apporter une vision différente de cet univers. Mais d'un autre coté, je me sens un peu frustré car j'ai l'impression que le jeu ne nous livre volontairement pas toutes les clés pour comprendre ce qui se passe et nous force donc à acheter les livres pour en savoir plus...

Heureusement, l'histoire n'est pas le plus important et c'est vraiment un jeu qui repose sur son ambiance. J'ai adoré l'aspect "maison de poupée", la sensation d'être minuscule et d'évoluer dans ces décors bourrés de détails. On a vraiment l'impression de revivre ces jeux d'enfants qui essayent se faufiler dans une maison sans être repéré. De ce point de vue là, ça m'a un peu rappelé Among the Sleep mais en bien.

Le pas terrible

Concernant le game design en revanche, c'est un peu moins bon. Là où Inside offrait une progression fluide, voire un peu trop facile selon certains, Little Nightmares m'a agacé plus d'une fois. Je suis rarement resté bloqué à cause de la difficulté car on ne nous demande rien de très compliqué mais il est parfois difficile de comprendre ce que l'on attendre de nous.

Certains passages sont horripilants car il est difficile de ne pas mourir un paquet de fois avant de comprendre ce qu'il faut faire. J'ai également été un peu gêné par la maniabilité. Le fait que le jeu soit en 3D n'est pas toujours idéal et je suis souvent rentré dans des obstacles lors des courses poursuites.

Les contrôles ne sont pas forcément intuitifs au départ et sont peut-être inutilement compliqués pour un jeu aussi court. Il dure en effet moins de 3 heures et il se termine de façon assez faible... La meilleur scène selon moi n'est étrangement pas à la fin mais environ 30 minutes avant. De plus, je n'ai pas trouvé d'idée vraiment originale ni de coup de génie dans les niveaux. A part les phases de furtivité, on s'ennuie un peu et il n'y a aucune phase de gameplay qui sorte réellement du lot. On avance donc surtout pour la beauté des décors et la curiosité de la découverte.

Conclusion

Un bilan plutôt positif pour ce jeu même si il est très largement perfectible. L'ambiance et les décors sont géniaux, l'univers est très intriguant et il y a quelques scènes vraiment mémorable qui m'ont scotché à mon écran.

D'un autre coté, le gameplay est plein de défauts et ce n'est pas un jeu que j'aurais réellement envie de recommencer. Little Nightmares ne m'a pas autant emballé que Limbo ou Inside mais il plaira certainement à ceux qui apprécient ce genre de jeux.

Laisser un commentaire