14 janvier 2016

Pony Island

Si vous aimez les jeux qui sortent de l'ordinaire, vous êtes bien tombé. Le jeu dont je vais vous parler aujourd'hui est l'un des plus déroutant que j'ai eu l'occasion d'essayer. Je n'avais absolument aucune idée de ce qui allait se passer et c'était vraiment génial.

PonyIsland

Pour résumer rapidement Pony Island, on pourrait dire que c'est un mini best of des jeux indés les plus originaux de 2015. Ainsi, on a affaire à un jeu vidéo qui simule l'interface d'un ordinateur (Her Story, Emily is Away), qui nous met dans les coulisses d'un jeu en création (The Beginners Guide, The Magic Circle) et qui s'amuse à tromper nos attentes (Undertale).

L'histoire est simple : vous êtes mort et coincé dans les limbes. Lucifer veut votre âme et il n'a visiblement pas trouvé mieux pour vous tourmenter que de programmer un jeu vidéo : Pony Island. Mais le prince des enfers n'est malheureusement pas le meilleur des développeurs et on sera donc régulièrement amené à devoir "hacker" le jeu pour le rendre plus facile, ce qui ne manquera pas de frustrer le diable au plus haut point.

Concernant le gameplay, je ne peux pas en dire grand chose sans briser tout l'intérêt du jeu. Sachez que le développeur le décrit comme un "puzzle game à suspense" et je pense que c'est assez juste. On a donc affaire à quelques phases de puzzles assez classiques ainsi que quelques sessions du jeu "Pony island" (le jeu Pony Island dans le jeu, pas le jeu Pony Island dans Steam, suivez un peu !) qui est en fait un bête "runner". Mais le véritable puzzle consiste à découvrir comment progresser dans le jeu et de découvrir ce qui va nous arriver. Parfois, le menu ne fonctionnera pas et il faudra le réparer. Une autre fois, on nous proposera de faire planter le jeu pour accéder au bureau et ainsi pouvoir lancer de nouveaux logiciels. Ce ne sont que quelques exemples car le jeu est bourré de bonnes idées et on va de surprise en surprise.

En tous les cas, Pony Island est vraiment très malin et il s'amusera parfois à jouer avec nous de façon très astucieuse. On pourra également apprécier la petite réflexion sur le développement du jeu vidéo qui nous est proposée : Satan essaye sans arrêt d'apporter des modifications à son jeu pour le rendre meilleur en opposition avec le joueur qui n'est jamais satisfait et toujours impatient. Le diable a l'air réellement passionné par ce qu'il fait et si son but n'était pas de gagner notre âme j'aurais même de la peine pour lui.

Vous pourrez trouver Pony Island sur Steam (5€), il est assez court (2 heures) et pas bien difficile, mais c'est surement mieux comme ça. Le jeu s'arrête avant de devenir lassant et n'est pas frustrant.

Conclusion

Pony Island est une excellente surprise : c'est une sorte de grand puzzle absolument imprévisible et surtout très malin. Si vous aimez être dépaysé et n'avoir aucune idée de ce qui vous attends, Pony Island est fait pour vous.

2 commentaires pour “Pony Island

  1. Bradley dit :

    Salut. J’adore les jeux qui sortent de l’ordinaire ! D’ailleurs, c’est pour cela que je me rends souvent sur ce site de jeux flash prizee.com . Par contre, Pony Island n’est pas vraiment le genre de divertissements qui me convient. Je vais tout de même le tester car, après avoir lu ton article, il m’a l’air addictif. :)

  2. Skritz dit :

    Salut Bradley,

    Je ne pense pas que "addictif" soit vraiment le bon mot !
    C'est plutôt un jeu intéressant mais il est assez court (2 ou 3 heures)

Laisser un commentaire