11 janvier 2017

Mes jeux de 2016 préférés

Oh ! Un article sur skritz.com, incroyable !

Et oui mes chers lecteurs, ces derniers mois n'ont pas été très riches en nouveautés sur ce blog. Je tenais donc à poster quelque chose pour faire le bilan sur cette année 2016.

Le paragraphe d'introduction chiant !

Avant tout, je précise que je ne compte absolument pas arrêter ce blog, et je voudrais fournir quelques explications par rapport au manque d'articles. Si vous vous en foutez, passez directement au paragraphe suivant !

Quelques nouvelles du blog

Tout d'abord, la motivation, ça fait des hauts et des bas et ces temps-ci, l'envie d'écrire était moins au rendez-vous. La faute en revient en partie à quelques articles assez volumineux que j'aimerai vraiment terminer et sur lesquels je bloque. J'ai par exemple un article sur le speedrun en écriture depuis pas moins d'un an ! Cela fait que j'ai du mal à commencer autre chose tout en sachant que j'en ça à terminer.

J'ai également passé beaucoup de temps sur les jeux en ligne, notamment Hearthstone, Overwatch, Heroes of the Storm ou Rocket League pour n'en citer qu'une partie. Ce sont des jeux très intéressants mais qui ne m'ont pas réellement donné de matière à écrire...

Parlons un peu de 2016

L'autre raison du manque d'article, c'est aussi dû à un manque de jeu terminés ! J'ai acheté pas mal de jeux ces derniers temps, mais peu ont réellement su retenir mon attention. 2016 a en effet été une année très riche d'un point de vue jeux vidéos. Il y a eu un nombre de sorties incalculables et 40% du catalogue Steam a notamment été ajouté en 2016.

D'un coté c'est une bonne chose car cela nous donne d'autant plus de choix et la compétition permet de tirer la qualité vers le haut. Beaucoup de perles nous ont été offertes et la sélection que je vais présenter n'en est qu'un maigre échantillon.

D'un autre coté, il devient difficile pour les développeurs, particulièrement les indépendant de se démarquer dans le tas et il est également compliqué pour les consommateurs de faire le tri. Moi même, j'ai acheté énormément de jeux cette année et je n'en ai fini qu'un très faible pourcentage.

Difficile de se motiver pour un jeu moyen quand il y a tant de bons jeux à cotés, le plus difficile étant d'arriver à les dénicher ! J'en ai commencé beaucoup sans aller bien loin, ce qui n'est pas suffisant pour moi pour écrire dessus.

Tout ceci fait que le blog était un peu vide ces derniers temps et je m'en excuse donc !
Bref, j'ai assez raconté ma vie, entrons maintenant dans le vif du sujet !

Mon top jeux de 2016

Comme l'an dernier, j'ai tenté d'établir un "top 5" des jeux que j'ai pu terminer cette année. Cette fois je n'ai pas mis de numéro, considérez juste que ce sont juste mes 5 préférés, sans ordre particulier.

Oxenfree

Oxenfree, c'est un peu mon Life is Strange de 2016, sauf la fin est satisfaisante cette fois ;)

Ce jeu commence par une simple soirée entre ados qui se disputent pour un rien mais il sombre très rapidement dans une histoire de fantômes et de voyages dans le temps bien plus intéressante !

On alterne des scènes d'horreurs angoissantes avec des phases de marches remplies de dialogues plus légers. Dans ces derniers, nos réponses ne sont disponibles que pendant un bref instant, ce qui rend les conversations très bien rythmées et réalistes.

J'ai adoré l'histoire et l'ambiance très réussie d'Oxenfree m'a captivé d'un bout à l'autre. Le jeu est bourré de secrets bien cachés qui ont d'ailleurs menés à un véritable jeu de chasse au trésor ayant occupé de nombreuses personnes pendant plusieurs mois !

Il y a plusieurs fins possibles et je regrette juste la lenteur du jeu qui n'est pas gênante lors de notre première partie mais qui ne motive pas vraiment à recommencer depuis le début.

On peut également regretter le manque de traduction car le jeu est uniquement disponible en anglais. Les développeurs ont annoncé des sous titres en français mais il n'y a pas de nouvelles depuis de nombreux mois, ce qui ne laisse pas d'énormes espoirs de les voir arriver.

Dark Souls 3

Bon, chaque année il faut bien que je mette un gros blockbuster que tout le monde aime dans ma liste ! Cette fois-ci ce sera Dark Souls 3. Je n'ai pas fait d'article sur ce jeu, tout simplement car je n'ai rien à en dire. En résumé, j'y ai joué, j'ai aimé et je l'ai terminé.

Alors pourquoi aussi peu d'enthousiasme de ma part ? C'est simple, Dark Souls 3 est probablement le meilleur épisode des souls mais il possède néanmoins un défaut : ce n'est pas le premier. Le plaisir de la découverte n'y est donc plus vraiment et, bien que l'univers de Dark Souls reste l'une des meilleurs choses que l'on peut trouver dans le jeu vidéo, Dark Souls 3 n'apporte rien de vraiment neuf à la série.

Nous avons toujours le droit à la même formule avec quelques variantes dans les mécaniques, des nouveaux lieux mémorables et des boss toujours impressionnants. Malgré tout, je ne peux m’empêcher de penser que j'ai déjà vu ça dans les jeux précédents.

Si vous n'en avez pas encore assez de Dark Souls, foncez sur celui-ci. Pour ma part, je vais m'en arrêter là et ignorer les DLC. Après plus de 400 heures de jeux cumulées sur les 3 épisodes, je vais me reposer et me laisser devenir une carcasse...

Inside

Même si il a déçu certain, Inside reste pour moi un jeu particulièrement marquant. On ressent à chaque instant le grand soin qui a été apporté à la réalisation ainsi qu'au design.

Inside possède une ambiance unique grâce à ses couleurs, son esthétique minimaliste et ses environnements intrigants. L'histoire est très obscure et il est difficile d'obtenir des réponses vraiment convaincantes mais tout ces éléments parviennent à développer une atmosphère très forte qui m'a scotché devant mon écran.

Je regrette un peu le manque d'engouement derrière ce jeu. Il y a bien eu un peu de buzz au départ mais tout cela est retombé très vite. Même si cela peut paraître étrange, je pense que la protection contre le piratage a eu un effet négatif pour la diffusion du jeu. Qui dit moins de joueur dit moins de gens intéressés par le jeu et donc moins de vidéos pour comprendre l'histoire.

Ce n'est probablement pas la seule explication mais je pense que si plus de gens avaient pu profiter du jeu, même illégalement, Inside aurait fait pu faire bien plus de bruit. En tous les cas, je vous conseille une fois de plus d'y jouer, Inside n'est ni difficile ni très long mais c'est un jeu mémorable.

Hyper Light Drifter

Hyper Light Drifter est un vrai coup de cœur. J'ai immédiatement adoré ses graphismes, son univers mystérieux et l'ambiance qui s'y dégage. C'est un vrai bonheur d'explorer ces décors, de croiser le corps fossilisé d'un titan gigantesque, d'imaginer les batailles qui ont pu se dérouler dans ces ruines où la nature a depuis longtemps repris ses droits...

Le gameplay n'est pas en reste et on est gâté par des mécaniques simple mais jouissives grâce notamment à un dash très plaisant à utiliser et une action très rapide qui ne laisse que peu de place à l'erreur. On y meurt beaucoup mais arriver à maîtriser petit à petit notre personnage et sortir d'un combat sans avoir été touché une seule fois est une expérience très grisante.

On arrive assez vite à la fin du jeu mais j'ai immédiatement recommencé une partie (en new game +) tant l'expérience était plaisante. Les développeurs ne se sont pas moqués de nous et les mises à jours ont amené régulièrement du contenus supplémentaire, comme un mode coop (un peu gadget), un mode "facile" et un challenge "boss rush". On même eu le droit au passage du jeu à 60 images/seconde, corrigeant de ce fait la seule chose que je reprochais au jeu dans mon article.

Furi

Au milieu de tous ces jeux qui tentent d'être de plus en plus complexes, originaux ou bourrés de secrets, il y en a un qui s'est rappelé d'être simplement un jeu. Furi ne propose pas des tonnes de contenus ni de hordes d'ennemis à combattre. Tout ce qu'on a à faire, c'est affronter une dizaines de boss.

Furi brille par la simplicité de son système qui cache une grande profondeur de jeu. La prise en main est rapide mais le gameplay est suffisamment riche pour que notre façon de combattre évolue au fur et à mesure de notre progression. J'ai continué à jouer après avoir écrit mon article et j'ai trouvé des tonnes de nouvelles astuces pour être plus efficace en combat, ce qui rend ce jeu si excitant même après l'avoir terminé plusieurs fois.

Furi est un petit bijou, les personnages sont bourrés de personnalités et les boss sont probablement les plus intéressants que j'ai eu à affronter dans un jeu. Le challenge est au rendez-vous et la bande son est juste incroyable.

Quelques jeux qui auraient pu être sur la liste

Pour terminer, 3 jeux que je n'avais pas tout à fait envie de mettre dans le top 5 mais dont je souhaitais tout de même dire quelques mots :

Arrivé en tout début d'année, Pony Island fait partie de cette vague de jeux "meta" qui se permettent de s'adresser directement au joueur et pas seulement à notre protagoniste (on pourra également mentionner SuperHot ou Icey pour cette année). Au départ, on pourrait croire que l'on a affaire à quelque chose de mal fini, moche et un peu bidouillé à l'arrache mais Pony Island est un jeu bien plus riche qu'il n'y parait.

Même si il y a quelques éléments que l'on retrouve sans arrêt : un runner/shooter avec un poney ainsi qu'un petit jeu de puzzle, le coeur du jeu est réellement ce qu'il y a autour de ces phases récurrentes. Difficile de trop en dire sans rien spoiler mais sachez qu'il est rare de ressentir une telle sensation de n'avoir aucune idée sur ce qui allait se passer ensuite. A partir du moment ou Pony Island nous demande de bidouiller le menu du jeu pour pouvoir poursuivre et ensuite nous affiche une fenêtre de chat pour dialoguer avec le diable en personne, on se dit que tout peut arriver.

Pony Island s'amuse sans arrêt avec le joueur, est souvent drôle et surtout très malin. L'atmosphère est assez étrange et parfois angoissante et c'est un jeu vraiment unique auquel je rejouerai avec plaisir dès que je l'aurai suffisamment oublié.

  • Overwatch

Je ne sais pas si j'ai eu plus de crises de nerfs ou de moments de joies sur ce jeu... En tous les cas, on peut dire que Blizzard a encore réussi à sortir un produit réellement addictif et plaisant à jouer.

Je lui trouve tout de même de très gros défauts, notamment l'équilibrage un peu à base de "tout le monde est cheaté à un moment" qui permet à tous les joueurs de faire des kills un peu gratuits. En conséquence, on subit de nombreux "one shot" inévitables et plutôt frustrants pour moi.

Le FOV bloqué est également très handicapant et me donne l'impression de ne rien voir. Les mouvements ultra rapides de certains personnages n'aident pas et il est donc facile de se faire tirer dessus par un ennemi très proche qui était juste hors du champ de vision.

Dernière chose, le système de caisses scandaleux pour un jeu payant et bien représentatif de la cupidité actuelle des gros studios qui s'amusent à voir jusqu'où ils peuvent aller pour rentabiliser leur jeu.

  • Firewatch

Un jeu génial, même si je n'ai pas grand chose à en dire !

C'est beau, l'histoire est prenante et les personnages sont intéressants. Lorsqu'on parle de "walkings simulators", Firewatch est désormais la référence pour moi. A recommander à tout le monde sans hésitation.

J'hésitais entre Firewatch et Oxenfree pour mon top 5 mais l'excellent système de dialogues de ce dernier a fait pencher la balance en sa faveur.

Conclusion

C'est tout pour cette fois !

Jouez bien et je vous donne rendez-vous l'année prochaine pour un nouveau top !

Laisser un commentaire